• SC 370

    Grégoire le Grand

    Registre des lettres, tome I
    Livre I

    avril 1991

    Introduction, texte, traduction, notes et appendices par Pierre Minard (†).

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique.
    ISBN : 9782204041508
    307 pages
    Un trésor dans les archives romaines: plus de 800 lettres sur les 14 années du pontificat de Grégoire (590-604).

    Présentation

    Dès le IVe siècle, reprenant la tradition du gouvernement impérial pour le service de l'administration de l'Église, le pape Libère commence à enregistrer, à l'expédition, les pièces du courrier pontifical. C'est ainsi qu'une partie non négligeable de la correspondance de Grégoire le Grand a été conservée dans ce qu'on appelle le Registrum epistularum. Les quatorze livres que celui-ci comporte correspondent aux quatorze années du pontifical de ce pape.
    Les qualités humaines et spirituelles de Grégoire le Grand, non moins que l'importance exceptionnelle pour l'histoire de l'Église et de l'Europe des années 590-604, font de ce recueil de lettres un document capital. Toute une période y est analysée à travers la multiplicité des relations administratives, politiques et pastorales qui s'y exposent en un vivant musée.
    Les livres I et II couvrent la période de 590 à 592. Le nouveau pape prend la mesure de ses responsabilités. On notera tout particulièrement la grande lettre synodale, I, 21, fondamentale pour l'œcuménisme, et la défense des colons du domaine de l'Église, I, 42, qui livre des renseignements de première main sur l'économie de ce temps et offre un bel exemple de combat évangélique pour la justice.

    Pierre Minard, o.s.b., qui a traduit les 14 livres du Registre des lettres de Grégoire le Grand, n’a pu mettre au point que l’édition de ce premier tome (Livres I et II). Il est mort le 10 juin 1988.

    Le mot du directeur de Collection

    La correspondance du pape Grégoire Ier s’étend sur les quatorze années de son pontificat (590-604) et comprend plus de 800 lettres, qui constituent sur la période un document de premier plan.

    Thèmes principaux de la correspondance :

    - Les invasions lombardes : Grégoire se montre favorable à une politique de conciliation avec les rois lombards sans toutefois réussir à convaincre l’empereur.

    - L’administration du patrimoine de l’Église (réparti en Italie, Dalmatie, Afrique et Gaule). Les domaines de Sicile étaient particulièrement importants pour l’approvisionnement en blé de la Ville.

    - Le gouvernement de l’Église : l’évêque de Rome exerce un contrôle direct sur les évêques du centre, du Sud de l’Italie et des îles ; il y surveille de très près l’élection des évêques.

    - L’adhésion au catholicisme des Wisigoths d’Espagne (ariens) et des Angles de Bretagne (Augustin de Cantorbéry).

    - La controverse christologique avec l’affaire des Trois chapitres et la question monophysite, les sectes manichéenne et, en Afrique, donatiste, la simonie, le paganisme…

    À côté des lettres officielles émanant de la chancellerie pontificale (dont les évêques italiens sont les destinataires majoritairement), on trouve des lettres privées, de direction spirituelle ou d’amitié.

    Les correspondants : une majorité d’évêques italiens ; des rectores, defensores et notarii ; des fonctionnaires impériaux ; des moines ou abbesses (les monastères sont très souvent évoqués pour des questions d’ordre administratif : confirmation de privilèges, union de plusieurs monastères, fondations, legs…) ; parmi les laïcs, tous les degrés de la hiérarchie civile et militaire sont représentés, l’empereur Maurice, la reine d’Austrasie Brunehaut, la reine lombarde Théodelinde, le roi des Wisigoths Reccarède, les exarques.

    Isabelle Brunetière

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    Registre des lettres

    Le Registre des Lettres est un document d’un intérêt majeur pour l’histoire de l’Église et de la société de son temps. Sur le modèle de l’administration impériale, l’habitude avait été prise, dès le IVe siècle, d’enregistrer, à l’expédition, les différentes pièces du courrier pontifical. Réparti en quatorze livres, correspondant chacun à l’une des quatorze années du pontificat de Grégoire, parmi les plus mouvementées de l’histoire de l’Italie et de l’Église (peste de Rome, invasion des Lombards), le Registre grégorien, avec ses 857 lettres, ne contient pourtant qu’une partie d’une correspondance sans aucun doute beaucoup plus abondante. Dans leur grande majorité ces lettres sont adressées à des évêques, ceux d’Italie et des îles (Corse, Sardaigne, Sicile), mais aussi de l’ensemble du monde chrétien : les quatre patriarches d’Orient (Antioche, Alexandrie, Constantinople, Jérusalem), les évêques d’Afrique, d’Espagne, des Gaules, de Bretagne ; d’autres le sont à divers responsables ecclésiastiques ou représentants personnels du pape, à des administrateurs du patrimoine de l’Église, à des prêtres séculiers, des moines et des moniales, à des grands de ce monde, à commencer par l’empereur. Grégoire s’y montre attaché à défendre l’autorité du Siège romain, à veiller à la pureté de la foi et des mœurs, en ce temps de troubles politiques liés aux invasions, mais aussi d’adhésion au catholicisme de peuples barbares (les Wisigoths d’Espagne et les Angles de Bretagne), à remplir son rôle de pasteur et à en rappeler, avec humilité et charité, les exigences et les devoirs aux autres évêques, comme il le fait dans le Pastoral. Ces lettres ont un intérêt à la fois historique, ecclésiastique et politique.

    Registre des lettres Livre I

    Le tome I* (SC 370) comprend le livre I, c’est-à-dire les lettres I, 1 à I, 82 sur la période allant de septembre 590 à août 591 (indiction IX).

    Livre I : le sous-diacre Pierre nommé recteur du Patrimoine de l’Église romaine dans la province de Sicile ; lettre au préteur de Sicile Justin pour l’approvisionnement en blé de Rome ; plaintes de Grégoire à propos de la charge pontificale et aspiration à une vie contemplative ; union des Églises de Minturnes et de Formies ; réclamations au sujet de la possession de terres par le monastère Saint-Théodore de Palerme ; conflit entre Honorat, diacre de Salone, et son évêque, Natalis ; consolation à la patricienne Clémentine ; vexations exercées par Jean, évêque d’Orvieto, à l’encontre du monastère Saint-Georges ; Luminosa, veuve, sollicite la protection de l’évêque de Centumcellae ; retour dans la communion catholique de ceux qui, à Naples, contestaient des articles de foi à la suite d’un certain Étienne ; Balbinus, évêque de Rosella, nommé visiteur de l’Église de Populonia ; affaire des Trois Chapitres ; il faut baptiser les enfants lombards (ariens) dans la foi catholique ; établissement d’évêques pour les Églises de Sicile dont les pasteurs ont dû faire défection par pénitence ; promotion contre son gré de l’archidiacre Honorat à l’ordre sacerdotal ; subside annuel pour des servantes de Dieu, un prêtre et deux moines en Campanie ; lettre synodale aux quatre patriarches sur les devoirs du pasteur ; projet de faire venir à Rome Anastase, le patriarche déposé d’Antioche ; Romanus, exarque d’Italie, doit soumettre au jugement d’un concile Blandus, évêque d’Hortona, détenu à Ravenne ; Grégoire reproche au patrice Venance d’avoir renoncé à la vie monastique ; Pierre, évêque de Terracine, ne doit pas empêcher les juifs de sa ville de célébrer leurs fêtes ; lettre de recommandation pour Maurilion, ancien préfet ; litige entre Jean, conseiller du préfet du prétoire Georges, et Étienne, évêque de Scutari ; le sous-diacre Anthime, recteur du patrimoine de Campanie, néglige les pauvres ; Paulin, évêque de Taurum, en charge du monastère Saint-Théodore de Messine ; projet d’y regrouper les moines de Sicile dispersés du fait des incursions barbares ; problème de discipline monastique dans le diocèse de Sorrente ; conversion du roi Reccarède ; sur la triple immersion baptismale ; charges injustes imposées aux paysans de l’Église ; les évêques d’Illyrie en devoir d’accueillir leurs confrères expulsés par les barbares ; pension annuelle accordée à un aveugle nécessiteux ; Virgile, évêque d’Arles, et Théodore, évêque de Marseille, ne doivent pas baptiser les juifs de force ; différend sur la possession des droits sur le monastère Saint-Vitus entre l’official de Théodore, duc de Sardaigne, et Juliana, abbesse ; plaintes à l’encontre de Théodore, duc de Sardaigne ; problèmes de discipline dans les monastères des îles au large de la Campanie ; établissement d’un monastère de secours en Corse ; défense aux prêtres de Corse d’habiter avec des femmes ; Felix, évêque de Sipontum, nommé visiteur de l’Église de Canusium ; reliques de sainte Agathe au monastère Saint-Étienne dans l’île de Capri ; sur la possession d’esclaves par l’Église ; dédicace d’un oratoire dans un monastère de Palerme ; Ocleatinus ne doit pas être choisi comme évêque de Rimini ; pension accordée à Palatina, illustris femina ; urgence à élire un évêque de Pérouse ; plaintes adressées à Gennade, exarque d’Afrique, à l’encontre de Théodore, duc de Sardaigne ; Grégoire demande à Janvier, archevêque de Cagliari, de défendre les intérêts de la veuve Catella et de Pompeiana ; restitution à une veuve, Théodora, d’une maison injustement confisquée ; Grégoire remet à Felix, évêque de Messine, le prix de vêtements brodés reçus en cadeau ; subside à Pastor ; pénitence de clercs en Campanie qui ont vendu des objets sacrés ; de faux défenseurs en Sicile ; procès d’une femme passée de la religion juive à la religion chrétienne après avoir reçu les dons de fiançailles ; biens de l’Église de Taormina injustement détenus par des agents de l’Église romaine ; lettre à Gennade, exarque d’Afrique, afin de contenir les donatistes ; établissement de Martin comme évêque d’Aléria ; Laurent, évêque de Milan, réclame la restitution de la part des revenus du patrimoine milanais de Sicile prélevée par l’Église de Rome ; sur un diacre ambitieux ; jugement en concile d’un évêque de Numidie qui a préposé des donatistes à des Églises moyennant des cadeaux.

    Extrait(s)

    I, 5

    Oct. 590

    Il se plaint à Théoctiste, sœur de l’empereur Maurice, des tracas de la charge pontificale, qui font obstacle à son désir de vie contemplative.

    GRÉGOIRE À THÉOCTISTE, SŒUR DE L’EMPEREUR

    Je ne puis exprimer avec quel dévouement mon esprit s’incline devant la vénération qu’il a pour vous, et cependant je n’ai pas de peine à faire connaître mes sentiments : même si je garde le silence, vous lisez en votre cœur ce que vous percevez de mon dévouement pour vous. Mais je suis surpris de voir que vous avez abandonné la bienveillance que vous me manifestiez naguère, par suite de ma situation actuelle dans la charge pastorale. Sous couleur d’épiscopat, j’y suis ramené dans le monde ; j’y suis asservi à tant de soucis séculiers que je ne me souviens pas y avoir jamais été soumis en si grand nombre dans ma vie laïque. J’ai perdu les joies profondes de mon repos, et il me semble que je ne m’élève extérieurement qu’en m’effondrant intérieurement. C’est pourquoi je m’afflige d’avoir été banni loin de la face de mon Créateur.

Volumes SC connexes

  • SC 88
    SC 88

    Chartreux

    Lettres des premiers chartreux, tome I

    décembre 1962

    Une « invitation au désert », au début du 12e siècle, entre Calabre, Grande Chartreuse et Chartreuse de Portes.

  • SC 274
    SC 274

    Chartreux

    Lettres des premiers chartreux, tome II

    juin 1980

    Une « invitation au désert », au début du 12e siècle, entre Calabre, Grande Chartreuse et Chartreuse de Portes.

  • SC 103
    SC 103

    Jean Chrysostome

    Lettre d'exil

    décembre 1964

    Il n'est point de pire mal que celui qu'on se fait à soi-même, écrit l'évêque persécuté et bientôt abandonné à la mort.

  • SC 40
    SC 40

    Théodoret de Cyr

    Correspondance, tome I

    décembre 1955

    Un témoignage direct d'un acteur-clé des controverses théologiques en Orient dans la première moitié du 5e siècle.

  • SC 98
    SC 98

    Théodoret de Cyr

    Correspondance, tome II

    décembre 1955

    Un témoignage direct d'un acteur-clé des controverses théologiques en Orient dans la première moitié du 5e siècle.

  • SC 111
    SC 111

    Théodoret de Cyr

    Correspondance, tome III

    décembre 1965

    Un témoignage direct d'un acteur-clé des controverses théologiques en Orient dans la première moitié du 5e siècle.

  • SC 350
    SC 350

    Firmus de Césarée

    Lettres

    mars 1989

    L'art d'écrire en Cappadoce au 5e siècle, en plus de 40 lettres.

Du même auteur

  • SC 612
    couverture SC 612

    Registre des Lettres, tome VII. Livres XII-XIV

    janvier 2021

    Une Église dans les soubresauts d'un nouveau siècle, par un pape à la fois auteur et acteur de l'histoire

  • SC 538
    SC 538

    Morales sur Job, Livres XXXIII-XXXV

    novembre 2010

    Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.

  • SC 525
    SC 525

    Morales sur Job. Livres XXX-XXXII

    septembre 2009

    Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.

  • SC 522
    SC 522

    Homélies sur l'Évangile, Livre II

    novembre 2008

    La prédication pastorale d’un pape au peuple de Rome (vers 590).

  • SC 520
    SC 520

    Registre des Lettres, tome II. Livres III-IV

    août 2008

    Un trésor dans les archives romaines : plus de 800 lettres sur les 14 années du pontificat de Grégoire (590-604).

  • SC 485
    SC 485

    Homélies sur l'Évangile, Livre I

    novembre 2005

    La prédication pastorale d’un pape au peuple de Rome (vers 590).

  • SC 476
    SC 476

    Morales sur Job, Livres XXVIII-XXIX

    octobre 2003

    Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Âge latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.

  • SC 382
    SC 382

    La Règle pastorale, tome II

    novembre 1992

    Le manuel du pasteur d'âmes, par un moine tout juste devenu pape en 590.

  • SC 381
    SC 381

    La Règle pastorale, tome I

    novembre 1992

    Le manuel du pasteur d'âmes, par un moine tout juste devenu pape en 590.

  • SC 371
    SC 371

    Registre des lettres, tome I

    avril 1991

    Un trésor dans les archives romaines: plus de 800 lettres sur les 14 années du pontificat de Grégoire (590-604).

  • SC 360
    SC 360

    Homélies sur Ézéchiel, tome II

    janvier 1990

    Un livre à dévorer, à l'exemple du prophète médité par un pape en l'an 593.

  • SC 327
    SC 327

    Homélies sur Ézéchiel, tome I

    janvier 1986

    Un livre à dévorer, à l'exemple du prophète médité par un pape en l'an 593.

  • SC 314
    SC 314

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques

    juin 1984

    Un chant d'amour dans la Bible ? Un pape s'interroge à la fin du 6e siècle.

  • SC 265
    SC 265

    Dialogues, tome III

    avril 1980

    Y a-t-il des saints et des miracles de nos jours ? La réponse d'un pape à la fin du 6e siècle.

  • SC 260
    SC 260

    Dialogues, tome II

    octobre 1979

    Y a-t-il des saints et des miracles de nos jours ? La réponse d'un pape à la fin du 6e siècle.

  • SC 251
    SC 251

    Dialogues, tome I

    janvier 1978

    Y a-t-il des saints et des miracles de nos jours ? La réponse d'un pape à la fin du 6e siècle.

  • SC 221
    SC 221

    Morales sur Job, Livres XV-XVI

    septembre 1976

    Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.

  • SC 32 bis
    SC 32bis

    Morales sur Job, Livres I-II

    décembre 1975

    Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.

  • SC 212
    SC 212

    Morales sur Job, Livres XI-XIV

    décembre 1974

    Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.