• SC 522

    Grégoire le Grand

    Homélies sur l'Évangile, Livre II
    Homélies 21-40

    novembre 2008

    Texte latin, introduction, traduction et notes par Raymond Étaix , Georges Blanc, s.j. et Bruno Judic.

    Révision assurée par Isabelle Brunetière.
    ISBN : 9782204088459
    586 pages
    La prédication pastorale d’un pape au peuple de Rome (vers 590).

    Présentation

    Le Livre II des Homélies sur l'Évangile de Grégoire le Grand – faisant suite au volume SC 485 – rassemble les homélies 21 à 40, que Grégoire a lui-même prononcées à l'adresse des fidèles de Rome. La prédication suit le déroulement du calendrier liturgique, ce qui donne sa structure au recueil. Depuis la parution du Livre I en 2005, la datation de plusieurs homélies a pu être précisée en fonction de leur place dans la série.
    En cette seconde moitié du VIe siècle, la partie occidentale de l'Empire est en proie à bien des troubles : guerres, épidémies, famine, inondation de Rome..., événements auxquels Grégoire et ses contemporains confèrent une dimension eschatologique et qui sont l'occasion d'un appel insistant au repentir et à la pénitence. Les auditeurs sont invités aussi à imiter la miséricorde de Dieu, en choisissant la voie de la compassion envers les plus faibles, et en aidant les plus pauvres. Cette voie mène à la Résurrection : car si Grégoire sait inspirer à son auditoire la peur du jugement, il est aussi celui dont la parole rassure et console.

    Le mot du directeur de Collection

    Après le volume I (SC 485, paru en 2005), ce second et dernier volume complète l'édition de l'homéliaire à succès que furent les Homélies sur l'Évangile du pape Grégoire, très recopiées (plus de 400 manuscrits, un record !) et utilisées pendant tout le Moyen Âge. Les 20 premières homélies, qui formaient le volume I, étaient des homélies dictées par Grégoire à des notaires qui les lisaient à sa place en chaire, sa mauvaise santé ne lui permettant pas de prêcher lui-même ; celles-ci sont des homélies prêchées, Grégoire ayant décidé de faire cet effort à la demande de son auditoire romain, comme il le dit au début de l'homélie 21.
    Le texte critique est toujours celui du P. Étaix, les notes celles de B. Judic, mais le traducteur a changé : au P. Morel, décédé, a succédé le P. Blanc. Le volume intègre également le résultat des travaux de J.-P. Bouhot qui a pu préciser la date et le contexte de la plupart des homélies (qui datent toutes du début du pontificat, dans les années 590-593), ainsi que les conditions dans lesquelles le recueil a été constitué et partiellement corrigé, à la demande de Grégoire lui-même. Cela amène les auteurs à modifier sur certains points les données du premier volume.
    Ces vingt homélies nous donnent maints exemples de lecture spirituelle des pages évangéliques, dans la tradition d'Augustin. Mais l'évêque romain sait aussi inscrire sa prédication dans un contexte concret : commentant une page de l'évangile de Jean dans l'homélie 24, il remarque que Pierre, après avoir suivi le Christ, avait néanmoins repris son métier de pêcheur, tandis que Matthieu le collecteur d'impôts ne l'avait pas repris : il y a des métiers, conclut-il, qu'on ne peut exercer sans péché, et chaque chrétien doit discerner s'il peut ou non exercer sa profession en restant fidèle à l'évangile. L'interprétation du texte devient spirituelle dans la même homélie : après sa résurrection, le Christ appelle du rivage ses disciples ; avant, il les rejoignait en marchant sur la mer. Incohérence ? Non : la mer représente le monde, agité par la houle des affaires. Le Christ dans la chair nous accompagne dans cette navigation tumultueuse ; le Ressuscité est passé sur l'autre rive, et c'est de l'éternité qu'il nous interpelle. Dans l'homélie 33 – retour au concret ! – Grégoire n'hésite pas à comparer les pharisiens de l'évangile à certains évêques de son temps, sans compassion, fiers de leur pouvoir et pleins de mépris pour les pécheurs de leur peuple. On trouvera aussi commentées çà et là les rencontres de Jésus : avec Marie-Madeleine, Pierre, Zachée, le larron, le lecteur trouve autant de modèles de péché suivi de repentir et de salut ; car le salut, c'est d'abord ceci : grâce au sacrifice du Christ, chaque jour des pécheurs sont rappelés à la vie (homélie 25).

    Bernard Meunier

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    Les Homélies sur l’Évangile (Homélies 1-20 : n° 485 ; 21-40 : n° 522) sont au nombre de 40, adressées aux fidèles de Rome, et non à des moines ; probablement une sélection de celles que Grégoire a fait lire par un « notaire », quand la maladie l'empêchait de prendre la parole devant le peuple – tel est le cas des vingt premières – ou qu'il a prêchées lui-même – les vingt dernières –, durant la première année de son pontificat, entre novembre 590 et janvier/février 592. Grégoire les a personnellement réunies en deux livres (les vingt homélies du Livre II sont sensiblement plus longues que celles du Livre I) ; il a insisté également sur la nécessité de respecter l'ordre chronologique de leur présentation – celui des solennités à l'occasion desquelles elles ont été prononcées – pour leur conserver leur caractère de prédications liturgiques. En s'opposant à les regrouper par « évangile », il signifiait qu'elles ne constituaient aucunement l'ébauche d'un commentaire continu des Évangiles. Le seul ordre qui compte à ses yeux est celui qu'impose le déroulement de l'année liturgique. Chacune de ces homélies peut être datée avec une relative certitude et l’on connaît les basiliques romaines où chacune a été prononcée.

    Bien que Grégoire puise abondamment dans la tradition patristique antérieure (Augustin en particulier, mais aussi Ambroise, Jérôme, Chromace, Pierre Chrysologue, Jean Cassien, et même, grâce aux traductions de Jérôme et de Rufin, Origène et Grégoire de Nazianze), ces homélies ne présentent pas le caractère d’une exégèse érudite : le ton en est simple et révèle un pasteur qui sait se mettre à la portée d’un auditoire très divers avec une étonnante faculté d'adaptation. Riches d’un solide enseignement moral et doctrinal, elles proposent des règles et des modèles de vie chrétienne. Elles ont connu rapidement une large diffusion (environ 450 manuscrits recensés) ; des passages entiers en sont passés dans le Bréviaire romain.

Du même auteur

  • SC 612
    • couverture SC 612
      Registre des Lettres, tome VII. Livres XII-XIV
      janvier 2021
  • SC 538
    • SC 538
      Morales sur Job, Livres XXXIII-XXXV
      novembre 2010
      Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.
  • SC 525
    • SC 525
      Morales sur Job. Livres XXX-XXXII
      septembre 2009
      Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.
  • SC 520
    • SC 520
      Registre des Lettres, tome II. Livres III-IV
      août 2008
      Un trésor dans les archives romaines : plus de 800 lettres sur les 14 années du pontificat de Grégoire (590-604).
  • SC 485
    • SC 485
      Homélies sur l'Évangile, Livre I
      novembre 2005
      La prédication pastorale d’un pape au peuple de Rome (vers 590).
  • SC 476
    • SC 476
      Morales sur Job, Livres XXVIII-XXIX
      octobre 2003
      Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Âge latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.
  • SC 382
    • SC 382
      La Règle pastorale, tome II
      novembre 1992
      Le manuel du pasteur d'âmes, par un moine tout juste devenu pape en 590.
  • SC 381
    • SC 381
      La Règle pastorale, tome I
      novembre 1992
      Le manuel du pasteur d'âmes, par un moine tout juste devenu pape en 590.
  • SC 371
    • SC 371
      Registre des lettres, tome I
      avril 1991
      Un trésor dans les archives romaines: plus de 800 lettres sur les 14 années du pontificat de Grégoire (590-604).
  • SC 370
    • SC 370
      Registre des lettres, tome I
      avril 1991
      Un trésor dans les archives romaines: plus de 800 lettres sur les 14 années du pontificat de Grégoire (590-604).
  • SC 360
    • SC 360
      Homélies sur Ézéchiel, tome II
      janvier 1990
      Un livre à dévorer, à l'exemple du prophète médité par un pape en l'an 593.
  • SC 327
    • SC 327
      Homélies sur Ézéchiel, tome I
      janvier 1986
      Un livre à dévorer, à l'exemple du prophète médité par un pape en l'an 593.
  • SC 314
    • SC 314
      Commentaire sur le Cantique des Cantiques
      juin 1984
      Un chant d'amour dans la Bible ? Un pape s'interroge à la fin du 6e siècle.
  • SC 265
    • SC 265
      Dialogues, tome III
      avril 1980
      Y a-t-il des saints et des miracles de nos jours ? La réponse d'un pape à la fin du 6e siècle.
  • SC 260
    • SC 260
      Dialogues, tome II
      octobre 1979
      Y a-t-il des saints et des miracles de nos jours ? La réponse d'un pape à la fin du 6e siècle.
  • SC 251
    • SC 251
      Dialogues, tome I
      janvier 1978
      Y a-t-il des saints et des miracles de nos jours ? La réponse d'un pape à la fin du 6e siècle.
  • SC 221
    • SC 221
      Morales sur Job, Livres XV-XVI
      septembre 1976
      Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.
  • SC 32 bis
    • SC 32bis
      Morales sur Job, Livres I-II
      décembre 1975
      Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.
  • SC 212
    • SC 212
      Morales sur Job, Livres XI-XIV
      décembre 1974
      Le manuel de théologie morale et spirituelle pour tout le Moyen Age latin, par celui qui allait devenir pape à la fin du 6e siècle.