• SC 524

    Grégoire de Nysse

    Contre Eunome I, tome 2
    147-691

    octobre 2010

    Texte grec de W. Jaeger (GNO I, 1). — Introduction, traduction et notes par Raymond Winling.

    Ouvrage publié avec le concours de l'Œuvre d'Orient.
    Révision assurée par Jean Reynard.
    ISBN : 9782204092111
    391 pages
    Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.

    Présentation

    Cette deuxième partie du premier livre du Contre Eunome est celle des développements dogmatiques visant à réfuter l'idée selon laquelle Dieu seul étant l'inengendré, le Fils est d'une substance dissemblable à celle du Père. Alors qu'Eunome affirme que la substance du Père est la plus élevée et la plus authentique, Grégoire conteste le principe de substances plus ou moins grandes, qui entraîne une antériorité du Père et une subordination du Fils et de l'Esprit. Il critique également la théorie eunomienne des énergies qui accompagnent les substances et démontre l'absurdité d'une conception qui fait d'une énergie le Père du Monogène. Accusant Eunome de recourir à des raisonnements sophistiques et de tendre vers le manichéisme, Grégoire affirme l'unité de substance dans la Trinité et souligne que ce qui vaut pour le Père vaut pour le Fils, même si le Fils n'est pas Père et le Père n'est pas Fils.

    Raymond Winling, professeur émérite de la Faculté de Théologie Catholique de Strasbourg, a déjà publié dans la collection le Discours catéchétique de Grégoire de Nysse (SC 453).

    Le mot du directeur de Collection

    Ce tome donne la plus grande partie du livre I du Contre Eunome, la grande œuvre dogmatique de Grégoire. On y voit traitées avec une grande rigueur argumentative plusieurs questions soulevées par le néo-arianisme d’Eunome : la simplicité divine, la génération et l’inengendré en Dieu, la pertinence de distinguer entre substance et énergie en Dieu, le choix et le statut des mots dans le discours théologique… On a parfois l’impression d’un dialogue de sourds entre les deux théologiens : Grégoire reproche par exemple à Eunome de compromettre la simplicité divine en introduisant une différence hiérarchique entre les trois hypostases – alors qu’Eunome le faisait précisément pour sauver l’unicité de Dieu, qu’il assimilait à la seule hypostase du Père en écartant les deux autres ; et Eunome fait le même reproche à Grégoire parce qu’il confesse trois personnes – alors que Grégoire affirme leur consubstantialité pour affirmer l’unité divine ! De fait, dans le souci de réfuter, l’écoute attentive de l’autre n’est pas toujours au rendez-vous.
    Néanmoins, ce long texte fournit à ses lecteurs un précieux approfondissement de la théologie trinitaire, en même temps qu’il remet chacun devant un défi fondamental : comment respecter les exigences de la rationalité sans y réduire la foi ? En étudiant la démarche de chacun des deux interlocuteurs, on s’aperçoit que la conceptualité, chez Grégoire, ouvre au mystère et accepte d’être critiquée par la Révélation ; tandis que chez Eunome, elle s’enferme en système et conduit son auteur, assez inévitablement, à rompre avec la Grande Église où nul n’enseigne sa propre pensée, mais bien ce qu’il a reçu, enrichi par sa propre réflexion.

    (B. Meunier, 2011)

    Bernard Meunier

Volumes SC connexes

  • SC 299
    • SC 299
      Contre Eunome, tome I
      octobre 1982
      Dieu ne peut être engendré, donc le Fils n'est pas Dieu ? Magistrale réponse du grand Cappadocien.
  • SC 305
    • SC 305
      Contre Eunome, tome II
      octobre 1983
      Dieu ne peut être engendré, donc le Fils n'est pas Dieu ? Magistrale réponse du grand Cappadocien.
  • SC 28 bis
    • SC 28bis
      Sur l'incompréhensibilité de Dieu
      décembre 1970
      Croire tout savoir sur Dieu, quelle folie ! Cinq bijoux d'éloquence, par Jean Bouche d'or.

Du même auteur

  • SC 606
    • SC 606
      Trois oraisons funèbres et Sur les enfants morts prématurément
      octobre 2019
      Face à la mort d'un proche, d'un enfant, la promesse de la béatitude réaffirmée par un profond prédicateur et théologien dans les années 380.
  • SC 596
    • SC 596
      Homélies sur le Notre Père
      juin 2018
      « Ne faites pas de bla-bla » : la révélation de Dieu dans la prière, par l'un des plus prfonds théologiens du 4e siècle.
  • SC 588
    • SC 588
      Lettre canonique, Lettre sur la pythonisse et Six homélies pastorales
      octobre 2017
      Pour les pénitents, les pauvres, les lépreux, contre la fausse prophétie, les usuriers, les fornicateurs : les réponses de ce pasteur de Cappadoce ont traversé les siècles.
  • SC 584
    • SC 584
      Réfutation de la Profession de foi d'Eunome
      septembre 2016
      Un condensé de la théologie trinitaire par le génial évêque de Nysse.
  • SC 573
    • SC 573
      Éloge de Grégoire le Thaumaturge, Éloge de Basile
      octobre 2014
      Un faiseur de miracles et un frère ? Ce qu'ont fait ces saints, chacun peut le faire, dit le Nyssène.
  • SC 551
    • SC 551
      Contre Eunome II
      octobre 2013
      Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.
  • SC 521
    • SC 521
      Contre Eunome I, tome 1
      novembre 2008
      Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.
  • SC 466
    • SC 466
      Sur les titres des psaumes
      avril 2002
      Un itinéraire spirituel vers le bonheur, à travers tout le Psautier, par le génial Cappadocien.
  • SC 453
    • SC 453
      Discours catéchétique
      octobre 2000
      Une synthèse de la foi, par un génie cappadocien.
  • SC 416
    • SC 416
      Homélies sur l''Ecclésiaste
      juin 1996
      Au cœur des vanités et du temps des hommes, le Christ, véritable ecclésiaste, appelle au temps de Dieu.
  • SC 363
    • SC 363
      Lettres
      juin 1990
      Un témoignage direct de la vie et la foi d'un génie du 4e siècle, en 28 lettres.
  • SC 178
    • SC 178
      Vie de sainte Macrine
      décembre 1971
      Le Socrate chrétien est une femme : c'est la grande sœur de Basile et de Grégoire, et leur premier modèle.
  • SC 119
    • SC 119
      Traité de la Virginité
      décembre 1966
      Sens et valeur d'une voie privilégiée vers Dieu, vue par un homme marié.
  • SC 1 bis
    • Sc 1bis
      Vie de Moïse
      décembre 1955
      De la contemplation des Écritures au progrès de l’homme en Dieu : le « manifeste » de la collection.
  • SC 6
    • SC 6
      La Création de l'homme
      juin 1944
      Comment expliquer les contradictions de l'être humain ? Par le plus philosophe des Cappadociens.