• SC 178

    Grégoire de Nysse

    Vie de sainte Macrine

    décembre 1971

    Introduction, texte critique, traduction, notes et index par Pierre Maraval.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique.
    ISBN : 9782204039116
    321 pages
    Indisponible chez notre éditeur
    Le Socrate chrétien est une femme : c'est la grande sœur de Basile et de Grégoire, et leur premier modèle.

    Présentation

    Grégoire de Nysse décrit la vie de sa sœur Macrine, qui se décida très tôt de rester vierge et pratiquer une sorte de vie monastique au sein de sa famille. En suivant le genre littéraire de la biographie des philosophes, Grégoire représente la vie et la mort de sa sœur de manière stylisée. Aussi bien son ouvrage nous fournit-il nombre des renseignements précieux sur la vie d’une famille, puis d’une communauté chrétienne dans une province d’Asie mineure au IVe siècle, en même temps qu’il nous présente un idéal de vie chrétienne. Tout ceci sans rien omettre des préoccupations artistiques d’un rhéteur de la seconde sophistique.

    Pierre Maraval est professeur émérite d’histoire ancienne à l’université Paris-IV (Sorbonne).

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    Vita sanctae Macrinae

    Macrine, sœur aînée de Basile et de Grégoire de Nysse, a dû mourir en juillet 378, environ un an après Basile. Grégoire de Nysse lui a rendu visite à Annisa (le domaine familial où elle menait une existence monastique) alors qu’elle était mourante. Dans les mois qui suivirent son décès, Grégoire écrivit sa biographie pour faire connaître à tous cette figure qu’il vénérait et qui avait contribué à sa formation spirituelle. Cette Vie suit en partie les règles d’une biographie antique tout en les adaptant à son sujet (origines familiales flatteuses, songe prémonitoire lors de la naissance…). Malgré une certaine déformation des faits pour édifier, elle contient nombre de renseignements qui intéressent l’historien.

    Une trentaine de manuscrits nous ont transmis la Vie de Macrine, qui a pris place dans des ménologes (recueils à usage liturgique classant mois par mois, en fonction de la date de leur fête, les vies de saints) ou d’autres recueils hagiographiques.

     

    1-10. Prologue au dédicataire qui avait commandé ce récit. Naissance de Macrine, sa famille, sa grand-mère Macrine, son nom secret de Thècle. Songe prémonitoire de sa mère à sa naissance. Son éducation à partir de l’écriture et non des lettres païennes. Vie de prière régulière dès l’enfance. Projet de mariage préparé par son père, mort du promis. Macrine décide de ne pas se marier et reste auprès de sa mère précocement veuve pour l’assister dans l’éducation de ses nombreux autres enfants. Elle s’oriente vers un idéal de vie « philosophique », c’est-à-dire de type monastique, et en convainc aussi son frère Basile rentrant de ses études. Avec l’accord de sa mère, elle transforme la maison familiale en monastère, en adoptant un genre de vie très simple. Son frère Naucratios, cadet de Basile, choisit la vie érémitique et meurt accidentellement au bout de cinq années. Macrine aide sa mère à surmonter la douleur du deuil.

    11-14. Vie monastique de Macrine, sa mère et un groupe de vierges à Annisa. Présence du benjamin, Pierre, futur évêque de Sébaste, élevé par Macrine. Mort de la mère, ordination épiscopale de Basile puis de Pierre. Mort de Basile.

    15-25. Grégoire rend visite à sa sœur et fait un rêve un peu mystérieux. Il trouve Macrine gravement malade. Il séjourne un peu à Annisa, plusieurs entretiens ont lieu entre le frère et la sœur, où chacun fait une sorte de relecture spirituelle de sa vie. Derniers moments de Macrine en présence de son frère. Sa prière et sa mort.

    26-39. Réactions après la mort de Macrine. Elle est enterrée pauvrement selon sa volonté. Révélation de sa guérison miraculeuse d’une tumeur au sein quelques années auparavant. Funérailles. Récit d’un miracle accompli par Macrine de son vivant et de bienfaits dont elle fut l’auteur.

    Extrait(s)

    Prière de Macrine, Vie 24 (SC 178, p. 221-225)

    Dieu éternel,

    vers qui je me suis élancée dès le sein de ma mère,

    toi que mon âme a aimé de toute sa force,

    à qui j’ai consacré ma chair et mon âme depuis ma jeunesse et jusqu’en cet instant,

    mets auprès de moi un ange lumineux qui me conduise par la main au lieu du rafraîchissement, là où se trouve l’eau du repos, dans le sein des saints patriarches.

    Toi qui as brisé la flamme de l’épée de feu et rendu au paradis l’homme crucifié avec toi, moi qui ai cloué ma chair par ta crainte et qui ai craint tes jugements.

    Que l’abîme effrayant ne me sépare pas de tes élus. (…)

    Toi qui as sur la terre le pouvoir de remettre les péchés,

    fais-m’en remise afin que je reprenne haleine, et qu’une fois dépouillée de mon corps,

    je sois trouvée devant ta face sans tache ni ride dans la figure de mon âme,

    mais que mon âme entre tes mains soit accueillie, irréprochable et immaculée, comme un encens devant ta face.

    Errata

    Page

    Localisation

    Texte concerné

    Correction

    Remarques

    73

    Intro., n. 4

    mêmes

    même

     

    78

    Intro., n. 2

    rassemblée

    rassemblés

     

Du même auteur

  • SC 644
    Couverture SC644

    Homélies sur le Cantique des cantiques, tome II. Homélies VI-X

    mars 2024

    "De commencement en commencement", la pensée d'un progrès infini en Dieu, par le "fondateur de la mystique chrétienne"

  • SC 613
    couverture SC 613

    Homélies sur le Cantique des cantiques, tome I. Homélies I-V

    janvier 2021

    "De commencement en commencement", la pensée d'un progrès infini en Dieu, par le "fondateur de la mystique chrétienne"

  • SC 606
    SC 606

    Trois oraisons funèbres et Sur les enfants morts prématurément

    octobre 2019

    Face à la mort d'un proche, d'un enfant, la promesse de la béatitude réaffirmée par un profond prédicateur et théologien dans les années 380.

  • SC 596
    SC 596

    Homélies sur le Notre Père

    juin 2018

    « Ne faites pas de bla-bla » : la révélation de Dieu dans la prière, par l'un des plus prfonds théologiens du 4e siècle.

  • SC 588
    SC 588

    Lettre canonique, Lettre sur la pythonisse et Six homélies pastorales

    octobre 2017

    Pour les pénitents, les pauvres, les lépreux, contre la fausse prophétie, les usuriers, les fornicateurs : les réponses de ce pasteur de Cappadoce ont traversé les siècles.

  • SC 584
    SC 584

    Réfutation de la Profession de foi d'Eunome

    septembre 2016

    Un condensé de la théologie trinitaire par le génial évêque de Nysse.

  • SC 573
    SC 573

    Éloge de Grégoire le Thaumaturge, Éloge de Basile

    octobre 2014

    Un faiseur de miracles et un frère ? Ce qu'ont fait ces saints, chacun peut le faire, dit le Nyssène.

  • SC 551
    SC 551

    Contre Eunome II

    octobre 2013

    Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.

  • SC 524
    SC 524

    Contre Eunome I, tome 2

    octobre 2010

    Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.

  • SC 521
    SC 521

    Contre Eunome I, tome 1

    novembre 2008

    Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.

  • SC 466
    SC 466

    Sur les titres des psaumes

    avril 2002

    Un itinéraire spirituel vers le bonheur, à travers tout le Psautier, par le génial Cappadocien.

  • SC 453
    SC 453

    Discours catéchétique

    octobre 2000

    Une synthèse de la foi, par un génie cappadocien.

  • SC 416
    SC 416

    Homélies sur l’Ecclésiaste

    juin 1996

    Au cœur des vanités et du temps des hommes, le Christ, véritable ecclésiaste, appelle au temps de Dieu.

  • SC 363
    SC 363

    Lettres

    juin 1990

    Un témoignage direct de la vie et la foi d'un génie du 4e siècle, en 28 lettres.

  • SC 119
    SC 119

    Traité de la Virginité

    décembre 1966

    Sens et valeur d'une voie privilégiée vers Dieu, vue par un homme marié.

  • SC 1 bis
    Sc 1bis

    Vie de Moïse

    décembre 1955

    De la contemplation des Écritures au progrès de l’homme en Dieu : le « manifeste » de la collection.

  • SC 6
    SC 6

    La Création de l'homme

    juin 1944

    Comment expliquer les contradictions de l'être humain ? Par le plus philosophe des Cappadociens.

  • Grégoire de Nysse, Sur l'âme et la résurrection (couverture)

    Sur l'âme et la résurrection

    juin 1995