• SC 6

    Grégoire de Nysse

    La Création de l'homme

    juin 1944

    Introduction et traduction par Jean Laplace, s.j. – Notes par Jean Daniélou, s.j.

    Réimpression de la première édition revue et corrigée (2002, 2011)
    ISBN : 9782204071321
    260 pages
    Indisponible chez notre éditeur
    Comment expliquer les contradictions de l'être humain ? Par le plus philosophe des Cappadociens.

    Présentation

    Voulant compléter les Homélies sur l'Hexaéméron de son frère Basile qui n'a pas eu le temps de traiter de la création de l'homme, Grégoire de Nysse consacre à ce sujet le présent traité : il y présente l'homme comme le sommet et le couronnement de la création ; appelé à dominer le monde, il se révèle par de nombreux traits supérieur à l'animal, particulièrement par son aptitude au langage.
    Cette disposition témoigne du mystère de sa nature où l'esprit et le corps sont tellement unis qu'il est impossible de localiser précisément la faculté directrice de l'âme dans le corps comme le montrent les analyses des processus physiologiques à l'œuvre dans le sommeil et les rêves. Ultimement, ce qui définit la grandeur de l'homme, c'est qu'il a été créé à l'image de Dieu. Grégoire décrit alors en quoi consiste cette ressemblance et propose une explication théologique du mal, de la chute et de la rédemption universelle en combattant la thèse de la préexistence des âmes et celle de la métempsychose et en affirmant la contemporanéité de l'âme et du corps. Il peut alors prouver le caractère vraisemblable et raisonnable de la résurrection.
    Le traité se clôt par l'exposé d'une théorie médicale qui décrit les différents organes du corps et leur rôle dans l'organisme, d'où il ressort que l'âme est bien créée en même temps que le corps, l'un et l'autre promis à la résurrection.

    Le père Jean Laplace, s.j., a longtemps enseigné dans les juvénats de la Compagnie de Jésus ; il est l'auteur de plusieurs ouvrages de spiritualité.
    Le cardinal Jean Daniélou a été l'un des fondateurs de la collection Sources Chrétiennes et il a grandement contribué au renouveau des études patristiques en France.

    Le mot du directeur de Collection

    De Grégoire de Nysse, le frère de Basile de Césarée, il a paru utile de réimprimer le traité La Création de l'homme, un des premiers volumes de la Collection (SC 6, 1943). En remettant en circulation ce volume depuis longtemps épuisé, nous avons voulu permettre à tous les lecteurs de Grégoire d'attendre sans trop d'impatience l'édition critique, en cours de réalisation, d'autant que l'introduction, la traduction et les notes des Pères Jean Laplace et Jean Daniélou conservent tout leur intérêt.

    Selon les déclarations mêmes de l'auteur, ce traité entend compléter l'œuvre entreprise par Basile avec ses Homélies sur l'Hexaéméron (SC 26 bis), mais restée inachevée. En commentant le récit de la Genèse, en effet, ce dernier n'a pas eu le temps de traiter de la création de l'homme. Il y avait donc là un manque à combler et aussi, s'il faut en croire Grégoire, une manière de servir la mémoire de son frère. Aux homélies de Basile qui « ont mis à la portée de tous la magnifique ordonnance de l'univers » et « ont fait connaître un monde qui trouve sa cohésion dans la vérité de la sagesse divine », il veut ajouter un commentaire sur ce qui constitue, à ses yeux, le sommet et le couronnement de l'œuvre divine : la création de l'homme.
    En réalité, la nature de son traité est bien différente de celle des Homélies sur l'Hexaéméron de Basile. L'exégèse se double ici d'une réflexion philosophique, faisant appel aux connaissances les plus variées, dont la médecine et la cosmologie : Grégoire cherche à mettre en accord les données de la foi et de l'expérience avec les exigences de la raison. Il propose en fait un véritable traité d'anthropologie, une tentative d'explication des contradictions qui habitent l'homme créé « à l'image de Dieu », une réflexion métaphysique sur l'existence du mal, sur la matière, sur le temps comme « mode d'être » de la créature par opposition à l'éternité, le « mode d'être » de Dieu, mais aussi pour l'homme temps du salut, « cette brève ou longue étape, durant laquelle la créature accepte de se donner à Dieu », ainsi que l'écrit le P. Laplace. Considérations physiologiques et médicales, réflexion sur le langage, sur l'activité de l'esprit à travers les sens, sur l'âme rationnelle et la localisation de l'esprit, autant de questions abordées par Grégoire dans les trente chapitres de ce traité. Toutes ordonnées et destinées, en dépit de la structure à première vue déconcertante de l'ouvrage, à fournir une explication de la nature de l'homme, de son origine et de ses fins dernières, qui trouve son fondement dans l'Écriture et procède de l'exercice de l'intelligence sur le donné révélé.
    Grégoire reviendra sur ces différents thèmes – la création de l'âme, la chute, la rédemption universelle, la résurrection des corps – dans plusieurs ouvrages postérieurs (son Commentaire de l'Hexaéméron et son traité, L'Âme et la Résurrection, dont l'édition est prévue dans Sources Chrétiennes), mais il tente là une première et vigoureuse synthèse, anthropologique et théologique à la fois, puisque l'homme doit être « renouvelé à l'image de celui qui l'a créé ». Telle est l'invitation ultime lancée par Grégoire à son lecteur :

    « Revenons donc vers cette beauté de la ressemblance divine, dans laquelle Dieu, à l'origine, a créé l'homme, en disant : 'Faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance'. »

    (J.-N. Guinot, 2003)

    Jean-Noël Guinot

Volumes SC connexes

  • SC 26 bis
  • SC 160
  • SC 233
    • SC 233
      Sur la Genèse, tome I
      février 1977
      Dans un antique codex égyptien retrouvé en 1941, un commentaire perdu du grand exégète alexandrin !
  • SC 234
  • SC 433
    • SC 433
      Sermons sur la Genèse
      octobre 1998
      L'éminente dignité de l'homme et de la femme dans la création, par Jean Bouche d'or.
  • SC 213
    • SC 213
      L'Ouvrage du Dieu créateur, tome I
      décembre 1974
      Dieu créa l'homme, et après ? Sa Providence l'abandonne-t-elle dans les persécutions ? Par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 214
    • SC 214
      L'Ouvrage du Dieu créateur, tome II
      décembre 1974
      Dieu créa l'homme, et après ? Sa Providence l'abandonne-t-elle dans les persécutions ? Par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 7 bis
    • SC 7 bis
      Homélies sur la Genèse
      décembre 1976
      Une invitation à creuser et à boire soi-même à la source : l’origine même des Sources Chrétiennes.

Du même auteur

  • SC 606
    • SC 606
      Trois oraisons funèbres et Sur les enfants morts prématurément
      octobre 2019
      Face à la mort d'un proche, d'un enfant, la promesse de la béatitude réaffirmée par un profond prédicateur et théologien dans les années 380.
  • SC 596
    • SC 596
      Homélies sur le Notre Père
      juin 2018
      « Ne faites pas de bla-bla » : la révélation de Dieu dans la prière, par l'un des plus prfonds théologiens du 4e siècle.
  • SC 588
    • SC 588
      Lettre canonique, Lettre sur la pythonisse et Six homélies pastorales
      octobre 2017
      Pour les pénitents, les pauvres, les lépreux, contre la fausse prophétie, les usuriers, les fornicateurs : les réponses de ce pasteur de Cappadoce ont traversé les siècles.
  • SC 584
    • SC 584
      Réfutation de la Profession de foi d'Eunome
      septembre 2016
      Un condensé de la théologie trinitaire par le génial évêque de Nysse.
  • SC 573
    • SC 573
      Éloge de Grégoire le Thaumaturge, Éloge de Basile
      octobre 2014
      Un faiseur de miracles et un frère ? Ce qu'ont fait ces saints, chacun peut le faire, dit le Nyssène.
  • SC 551
    • SC 551
      Contre Eunome II
      octobre 2013
      Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.
  • SC 524
    • SC 524
      Contre Eunome I, tome 2
      octobre 2010
      Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.
  • SC 521
    • SC 521
      Contre Eunome I, tome 1
      novembre 2008
      Le plus ardu, le plus génial des traités du 4e siècle sur la Trinité.
  • SC 466
    • SC 466
      Sur les titres des psaumes
      avril 2002
      Un itinéraire spirituel vers le bonheur, à travers tout le Psautier, par le génial Cappadocien.
  • SC 453
    • SC 453
      Discours catéchétique
      octobre 2000
      Une synthèse de la foi, par un génie cappadocien.
  • SC 416
    • SC 416
      Homélies sur l''Ecclésiaste
      juin 1996
      Au cœur des vanités et du temps des hommes, le Christ, véritable ecclésiaste, appelle au temps de Dieu.
  • SC 363
    • SC 363
      Lettres
      juin 1990
      Un témoignage direct de la vie et la foi d'un génie du 4e siècle, en 28 lettres.
  • SC 178
    • SC 178
      Vie de sainte Macrine
      décembre 1971
      Le Socrate chrétien est une femme : c'est la grande sœur de Basile et de Grégoire, et leur premier modèle.
  • SC 119
    • SC 119
      Traité de la Virginité
      décembre 1966
      Sens et valeur d'une voie privilégiée vers Dieu, vue par un homme marié.
  • SC 1 bis
    • Sc 1bis
      Vie de Moïse
      décembre 1955
      De la contemplation des Écritures au progrès de l’homme en Dieu : le « manifeste » de la collection.