Type de formation

Séminaire

Titre

Biblindex

Sous-titre

Recherche sur la réception patristique des Écritures

Texte
Logo de Biblindex

Présentation

Le séminaire accompagne le développement du projet Biblindex, index en ligne des citations et allusions bibliques dans la littérature chrétienne de l'Antiquité et du Moyen Âge, porté par l'Institut des Sources Chrétiennes depuis 2006.

Son but est d'appréhender la diversité des recours patristiques à l'Écriture : exégèse spirituelle des commentaires, argumentation des traités apologétiques, réflexions philologiques sur le texte biblique et sa transmission, etc.

Séances

À chaque séance, un spécialiste du corpus considéré, bibliste ou patristicien, donne une conférence d'environ 1h15, en analysant de façon développée des exemples précis.
La discussion qui suit est l'occasion d'approfondir certains points ou d'ouvrir la réflexion par des comparaisons avec d'autres corpus.

Les séances ont lieu à l'Institut des Sources Chrétiennes, en salle de documentation (1er étage, à gauche), certains vendredis de 11h à 13h.

Programme

Bandeau de Biblindex

On consultera sur le carnet de recherche, https://biblindex.hypotheses.org/seminaire, le programme complet, avec les archives et résumés des interventions régulièrement mis à jour.

Publications

Les communications faites dans le cadre de ce séminaire sont publiées, soit dans la série “Cahiers de Biblindex” des Cahiers de Biblia Patristica, soit sous forme de billets dans le carnet de recherche.

Étiquette
Contact
Contenu

Prochaines séances

Vendredi 5 mars 2021
11:00 - 13:00

A quoi Dieu ressemble-t-il ? La double interprétation d'Os 12, 10 (TM Os 12, 11) chez Théodoret de Cyr

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

La déclaration divine ἐν χερσὶ προφητῶν ὠμοιώθην que l'on lit en Os 12, 10 a tout autant dérouté les traducteurs modernes que les exégètes antiques. Faut-il littéralement comprendre que Dieu a "été rendu semblable" ? Ou bien, avec la traduction de la Bible d'Alexandrie, qu'il a "fait l'objet de comparaisons" ? Le Commentaire sur Osée de Théodoret de Cyr (5e siècle) éclaire le passage en en proposant deux interprétations successives, puisant chacune à des traditions différentes. La première explication que donne Théodoret fait signe vers l'utilisation par Origène et Jérôme de notre verset comme clef du système typologique : par des actes symboliques, les prophètes manifestent une ressemblance avec Dieu. Théodoret peut alors relier le verset Os 12, 10 à un épisode célèbre du livre d'Osée : le mariage du prophète avec une prostituée. La seconde explication de Théodoret montre une grande proximité avec Jean Chrysostome, selon qui le verset fait référence à la diversité des formes sous lesquelles Dieu est apparu aux prophètes. Refusant de trancher entre les deux interprétations, Théodoret montre une indépendance certaine à l'égard de ses prédécesseurs et offre à son lecteur une synthèse exégétique originale.

Vendredi 7 mai 2021
11:00 - 13:00

Exégèse et herméneutique dans la littérature apocryphe chrétienne en Islande médiévale

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
Vendredi 11 juin 2021
11:00 - 13:00

Travaux des étudiants du master de patristique

Séances passées

Vendredi 22 janvier 2021, 11:00 – 13:00

La Jérusalem céleste chez Irénée de Lyon

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

Les chapitres 34 à 36 du livre V du Contre les Hérésies expriment une sorte de condensé de l’espérance eschatologique d’Irénée de Lyon. Ces passages présentent un intérêt particulier dans la mesure où Irénée y opère des choix théologiques dans le chaos des controverses de son temps concernant les fins dernières : ce faisant, il ne répond pas seulement aux divers courants hérétiques, il nous renseigne également sur les mentalités et les expressions balbutiantes dans l’Église elle-même. Nous nous arrêterons particulièrement sur la place et le sens de l’évocation de Jérusalem dans cette espérance, notamment de la « Jérusalem céleste », figure biblique qui devient dans l’œuvre d’Irénée un motif théologique. En quoi cette figure est-elle en cohérence avec l’ensemble de sa théologie ? D’une part il évoque la reconstruction de la Jérusalem d’en bas, et d’autre part la descente de la Jérusalem céleste. Mais n’y a-t il pas un paradoxe dans l’expression d’Irénée ? D’un côté, il critique la cosmologie gnostique qui fait du Plérôme le modèle des réalités terrestres, et d’un autre côté il affirme, au cœur de sa profession de foi eschatologique, que « Jérusalem [sera] rebâtie sur le modèle de la Jérusalem d'en haut, reaedificata Hierusalem secundum characterem quae sursum est Hierusalem » (V, 35, 2). Éclairer ces expressions en tension contribuera, nous l’espérons, à mieux comprendre la Jérusalem céleste en tant qu’argument biblique et théologique, autant qu’eschatologique.

Vendredi 20 novembre 2020, 11:00 – 13:00

La reformulation exégétique chez Jean Chrysostome

Intervenant
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

Comme d’autres Pères de l’Église, Jean Chrysostome a coutume de commenter le texte scripturaire en le reformulant avec des mots légèrement différents : c’est le phénomène de la paraphrase exégétique. Par ailleurs, sa manière de citer l’Écriture (en dehors du commentaire d’un verset précis) allie des citations précises et des formulations approximatives, que l’on peut interpréter comme de simples allusions ou comme des citations effectuées de mémoire. On peut ainsi voir se déplacer à l’intérieur du corpus chrysostomien des reformulations standardisées, apparues dans le commentaire d’un verset précis et qui pointent vers la présence de ce verset lorsqu’un certain nombre de mots apparaissent groupés. À partir d’un exemple précis (étudié dans un article récent : « “Ils n’avaient pas compris l’Écriture…” Jn 20, 9 dans l’exégèse de Jean Chrysostome », Revue d’études augustiniennes et patristiques 65/2), nous tenterons de préciser les critères permettant d’identifier de telles « reformulations exégétiques », et nous vérifierons leur pertinence en nous appuyant sur une série de cas tirés des homélies sur les épîtres pauliniennes.

Vendredi 25 septembre 2020, 11:00 – 13:00

Le matériau biblique dans le Commentaire sur le Cantique de Nil d’Ancyre

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
Vendredi 17 avril 2020, 11:00 – 13:00

Atelier sur l’Ecclésiaste (4)

Vendredi 21 février 2020, 11:00 – 13:00

Atelier sur l’Ecclésiaste (3)

Vendredi 17 janvier 2020, 11:00 – 13:00

Les citations bibliques dans les Vies de saints

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
Vendredi 13 décembre 2019, 11:00 – 13:00

Atelier sur l’Ecclésiaste (2)

Vendredi 22 novembre 2019, 11:00 – 13:00

Le Commentaire sur Job de Philippe le Prêtre

Intervenante
Étiquette
En savoir plus
Vendredi 11 octobre 2019, 11:00 – 13:00

Atelier sur l’Ecclésiaste (1)

Vendredi 27 septembre 2019, 11:00 – 13:00

Le commentaire de Bardesane sur Jn 8, 52 (« Si quelqu’un garde ma parole, il ne goûtera jamais de la mort »)

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)