Type de formation

Séminaire

Titre

Biblindex

Sous-titre

Recherche sur la réception patristique des Écritures

Texte
Logo de Biblindex

Présentation

Le séminaire accompagne le développement du projet Biblindex, index en ligne des citations et allusions bibliques dans la littérature chrétienne de l'Antiquité et du Moyen Âge, porté par l'Institut des Sources Chrétiennes depuis 2006.

Son but est d'appréhender la diversité des recours patristiques à l'Écriture : exégèse spirituelle des commentaires, argumentation des traités apologétiques, réflexions philologiques sur le texte biblique et sa transmission, etc.

Séances

À chaque séance, un spécialiste du corpus considéré, bibliste ou patristicien, donne une conférence d'environ 1h15, en analysant de façon développée des exemples précis.
La discussion qui suit est l'occasion d'approfondir certains points ou d'ouvrir la réflexion par des comparaisons avec d'autres corpus.

Les séances ont lieu à l'Institut des Sources Chrétiennes, en salle de documentation (1er étage, à gauche), un vendredi par mois de 11h à 13h. Elles sont également accessibles par visioconférence.

Programme

Bandeau de Biblindex

On consultera sur le carnet de recherche, https://biblindex.hypotheses.org/seminaire, le programme complet, avec les archives et résumés des interventions régulièrement mis à jour.

Publications

Les communications faites dans le cadre de ce séminaire sont publiées, soit dans la série “Cahiers de Biblindex” des Cahiers de Biblia Patristica, soit sous forme de billets dans le carnet de recherche.

Étiquette
Contact
Contenu
Étiquette
En savoir plus

Prochaines séances

-

1 Rois 17 chez les Pères orientaux

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
-

Séance annulée, reportée au 16 juin 2023

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
-

L’exégèse de Jonas chez Cyrille d’Alexandrie

Intervenant
Collaborateur(s) associé(s)
-

Jérôme et les traductions du prophète Joël

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
-

Les Scholies sur Ézéchiel d’Hésychius de Jérusalem

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
-

Travaux des étudiants

-

Les traductions grecques de la Vie d'Hilarion de Jérôme

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)

Séances passées

Les Commentarii in Psalmos de Maxime le Confesseur

Intervenant
Collaborateur(s) associé(s)
Contenu
Texte

Eugenia Rapa et Christian Boudignon ont découvert en 2018 que l’Expositio in Psalmo 59 de Maxime le Confesseur était en fait une partie de plus vastes Commentarii in Psalmos, œuvre perdue. Quelques fragments ont été édités par José Declerck ou Katrien Levrie mais n’ont pas été mis en rapport avec ces Commentarii in Psalmos, dont l’hypothèse n’avait pas été faite. Après une présentation des éléments conservés de ce texte, la méthode d’exégèse de Maxime sur le Psaume 1 sera mise en rapport avec celle d’Origène et celle d’Evagre le Pontique (notamment à travers les Selecta in Psalmos attribués à Origène).

Les Scholies à l’Apocalypse attribuées à Origène

Intervenants
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

Pour ces « soi-disant scholies sur l’Apocalypse » attribuées à Origène, un état de la question permet de sérier les difficultés, textuelles et méthodologiques, liées à ce texte, édité une première fois en 1911 par Harnack et Diobounotis sur la base d’un ms. unique, le codex 573 des Météores. Quelle méthode adopter pour ce texte énigmatique ? La lecture des scholies 1 à 5 donnera quelques pistes.

L’affaire de Juda et Tamar (Gn 38) chez les Pères de l’Église

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

La Bible rapporte une histoire bien singulière, celle de Tamar se déguisant en prostituée pour coucher avec Juda, son beau-père. La péricope de Gn 38 n’a pas manqué de troubler les croyants et d’interpeller les commentateurs anciens.
Elle semble même avoir alimenté l’argumentaire de Fauste de Milève qui, selon Augustin, voit dans ce genre de récit une preuve qu’il ne faut pas admettre l’Ancien Testament. En réponse à cela, l’évêque d’Hippone affirme, dans le Contre Fauste, que l’Écriture n’approuve pas nécessairement les actes qu’elle relate : c’est au lecteur d’exercer son intelligence, en se référant à la loi divine. Quel jugement Augustin porte-t-il donc sur les actes de Tamar et de Juda ? Comment les qualifie-t-il ? Quels chefs d’accusation retient-il à leur encontre ? Leur trouve-t-il des circonstances atténuantes ?
Nous prendrons le Contre Fauste (livre 22) comme point de départ pour examiner la réception de l’affaire de Tamar et Juda et illustrerons au moyen de quelques textes la diversité des jugements portés par les exégètes anciens sur le patriarche et sa belle-fille. L’incrimination d’inceste y est-elle fréquemment retenue ? Lorsque les exégètes prennent la défense de Tamar, comment justifient-ils sa démarche ? Certains auteurs vont jusqu’à faire son éloge : quelles qualités de Tamar exaltent-ils alors ? Le procès de Tamar n’a pas fini d’être rejoué.

Travaux des étudiants

Intervenants
Texte

Marc Paire (Lyon 3, master Mondes Anciens) : Le livre de Jonas chez Jean Chrysostome

Thomas Mesidor (UCLy, master de patristique) : L’Église corps et épouse du Christ chez Augustin

Adriana Mallol (UCLy, master de patristique) : L'Ecclésiaste dans les oeuvres de Jean Cassien

Les chaînes exégétiques et la lecture polysémique du Cantique des cantiques

Intervenant
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

« Depuis Philon d'Alexandrie jusqu'à Photius, c'est dans les chaînes que s'est conservée la plus considérable et, disons-le, la meilleure partie de l'exégèse grecque. C'est une de nos meilleures sources d'information sur la pensée de l'Antiquité chrétienne qui demeure cachée dans les chaînes et pour ainsi dire méconnue », écrivait Robert Devreesse en 1928. Depuis lors, l’étude des chaînes exégétiques a considérablement progressé. On se demandera si les propos de Devreesse sont toujours actuels dans le cas du Cantique des cantiques.

On montrera que les chaînes ne présentent pas seulement un intérêt documentaire, mais qu’elles offrent aussi un miroir de l'exégèse du Cantique dans les premiers siècles. C’est particulièrement vrai pour l'Épitomé de Procope. La juxtaposition des divers commentaires dans l'Épitomé fournit un tableau contrasté de l'exégèse du Cantique entre le 3e et le 5e siècle et fait voir la part d'originalité de chaque commentateur, en même temps que la profonde influence d'Origène sur l'exégèse ancienne. Dans leur diversité, l'Épitomé de Procope et les chaînes apparentées reflètent la culture biblique de leur époque. À ce titre, elle sont un phénomène culturel qui mérite d'être étudié pour lui-même.

Atelier sur l'Ecclésiaste (4)

Atelier sur l'Ecclésiaste (3)

Inspiration biblique et écriture poétique dans les Carmina de Paulin de Nole

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

À la fin du IVe siècle, le poète et aristocrate Paulin de Nole se tourne vers un christianisme radical en choisissant la vie ascétique. Cette conversion s’accompagne d’une conversion religieuse de sa poésie. Le maître de Paulin, le poète Ausone, l’enjoint alors à rester fidèle à son milieu d’origine et à ses codes littéraires tandis que Jérôme, l’ascète de Bethléem, l’exhorte à pratiquer une poésie purement biblique. L’étude de l’inspiration biblique dans l’écriture poétique de Paulin de Nole permet de mieux définir la position choisie par le poète. Sa poésie apparaît comme une sorte de troisième voie où s’unissent les traditions classique et biblique pour servir un double projet littéraire et chrétien : édifier et enseigner les fidèles, notamment en promouvant l’ascèse et le culte des saints, mais aussi célébrer le Christ et ses saints, en particulier Félix de Nole, en se servant de toutes les ressources de l’art du poète.

Atelier sur l'Ecclésiaste (2)

1 Co 6, 20 (« Glorifiez Dieu dans votre corps ») jusqu'à Augustin

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)