Type de formation

Séminaire

Titre

Biblindex

Sous-titre

Recherche sur la réception patristique des Écritures

Texte
Logo de Biblindex

Présentation

Le séminaire accompagne le développement du projet Biblindex, index en ligne des citations et allusions bibliques dans la littérature chrétienne de l'Antiquité et du Moyen Âge, porté par l'Institut des Sources Chrétiennes depuis 2006.

Son but est d'appréhender la diversité des recours patristiques à l'Écriture : exégèse spirituelle des commentaires, argumentation des traités apologétiques, réflexions philologiques sur le texte biblique et sa transmission, etc.

Séances

À chaque séance, un spécialiste du corpus considéré, bibliste ou patristicien, donne une conférence d'environ 1h15, en analysant de façon développée des exemples précis.
La discussion qui suit est l'occasion d'approfondir certains points ou d'ouvrir la réflexion par des comparaisons avec d'autres corpus.

Les séances ont lieu à l'Institut des Sources Chrétiennes, en salle de documentation (1er étage, à gauche), un vendredi par mois de 11h à 13h. Elles sont également accessibles par visioconférence.

Programme

Bandeau de Biblindex

On consultera sur le carnet de recherche, https://biblindex.hypotheses.org/seminaire, le programme complet, avec les archives et résumés des interventions régulièrement mis à jour.

Publications

Les communications faites dans le cadre de ce séminaire sont publiées, soit dans la série “Cahiers de Biblindex” des Cahiers de Biblia Patristica, soit sous forme de billets dans le carnet de recherche.

Étiquette
Contact
Contenu
Étiquette
En savoir plus

Prochaines séances

-

L’affaire de Juda et Tamar (Gn 38) chez les Pères de l’Église

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
-

Les Scholies à l’Apocalypse attribuées à Origène

Intervenants
Collaborateur(s) associé(s)
-

Les Commentarii in Psalmos de Maxime le Confesseur

Intervenant
Collaborateur(s) associé(s)
-

1 Rois 17 chez les Pères orientaux

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
-

Les Scholies sur Ézéchiel d’Hésychius de Jérusalem

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
-

L’exégèse de Jonas chez Cyrille d’Alexandrie

Intervenant
Collaborateur(s) associé(s)
-

Jérôme et les traductions du prophète Joël

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
-

Travaux des étudiants

-

Les traductions grecques de la Vie d'Hilarion de Jérôme

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)

Séances passées

Travaux des étudiants

Intervenants
Texte

Marc Paire (Lyon 3, master Mondes Anciens) : Le livre de Jonas chez Jean Chrysostome

Thomas Mesidor (UCLy, master de patristique) : L’Église corps et épouse du Christ chez Augustin

Adriana Mallol (UCLy, master de patristique) : L'Ecclésiaste dans les oeuvres de Jean Cassien

Les chaînes exégétiques et la lecture polysémique du Cantique des cantiques

Intervenant
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

« Depuis Philon d'Alexandrie jusqu'à Photius, c'est dans les chaînes que s'est conservée la plus considérable et, disons-le, la meilleure partie de l'exégèse grecque. C'est une de nos meilleures sources d'information sur la pensée de l'Antiquité chrétienne qui demeure cachée dans les chaînes et pour ainsi dire méconnue », écrivait Robert Devreesse en 1928. Depuis lors, l’étude des chaînes exégétiques a considérablement progressé. On se demandera si les propos de Devreesse sont toujours actuels dans le cas du Cantique des cantiques.

On montrera que les chaînes ne présentent pas seulement un intérêt documentaire, mais qu’elles offrent aussi un miroir de l'exégèse du Cantique dans les premiers siècles. C’est particulièrement vrai pour l'Épitomé de Procope. La juxtaposition des divers commentaires dans l'Épitomé fournit un tableau contrasté de l'exégèse du Cantique entre le 3e et le 5e siècle et fait voir la part d'originalité de chaque commentateur, en même temps que la profonde influence d'Origène sur l'exégèse ancienne. Dans leur diversité, l'Épitomé de Procope et les chaînes apparentées reflètent la culture biblique de leur époque. À ce titre, elle sont un phénomène culturel qui mérite d'être étudié pour lui-même.

Atelier sur l'Ecclésiaste (4)

Atelier sur l'Ecclésiaste (3)

Inspiration biblique et écriture poétique dans les Carmina de Paulin de Nole

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

À la fin du IVe siècle, le poète et aristocrate Paulin de Nole se tourne vers un christianisme radical en choisissant la vie ascétique. Cette conversion s’accompagne d’une conversion religieuse de sa poésie. Le maître de Paulin, le poète Ausone, l’enjoint alors à rester fidèle à son milieu d’origine et à ses codes littéraires tandis que Jérôme, l’ascète de Bethléem, l’exhorte à pratiquer une poésie purement biblique. L’étude de l’inspiration biblique dans l’écriture poétique de Paulin de Nole permet de mieux définir la position choisie par le poète. Sa poésie apparaît comme une sorte de troisième voie où s’unissent les traditions classique et biblique pour servir un double projet littéraire et chrétien : édifier et enseigner les fidèles, notamment en promouvant l’ascèse et le culte des saints, mais aussi célébrer le Christ et ses saints, en particulier Félix de Nole, en se servant de toutes les ressources de l’art du poète.

Atelier sur l'Ecclésiaste (2)

1 Co 6, 20 (« Glorifiez Dieu dans votre corps ») jusqu'à Augustin

Intervenante
Collaborateur(s) associé(s)

Atelier sur l'Ecclésiaste (1)

Les citations et allusions bibliques dans les dernières Lettres de Jérôme (412-419)

Intervenant
Collaborateur(s) associé(s)
Texte

Lors du colloque international sur l’exégèse de saint Jérôme organisé à Saint-Etienne et Lyon en octobre 2015, Laurence Mellerin avait présenté les « prolégomènes à une approche statistique des citations scripturaires dans l’œuvre de Jérôme, à l’aide de Biblindex ». Cette étude invitait les hiéronymiens à poursuivre l’analyse en affinant les premiers résultats (selon les différents types d’œuvres de Jérôme, les périodes de sa vie, la concomitance ou non de ses travaux bibliques). Depuis lors, peu de travaux à proprement parler statistiques sont venus apporter de nouvelles pierres à l’édifice esquissé par L. Mellerin. Plusieurs études ont pourtant été proposées sur l’usage hiéronymien des citations scripturaires, notamment celle d’Aline Canellis, lors d’une séance du séminaire Biblindex sur « Les références scripturaires dans la Lettre 127 de Jérôme : de l’éloge de Marcella à l’apologie du christianisme ». Cette étude fait le bilan précis des citations bibliques de cette seule lettre et vient confirmer la place prépondérante des Psaumes dans l’appareil scripturaire hiéronymien, mais ne peut proposer d’approche statistique significative sur un corpus aussi réduit. Elle vise davantage, comme l’annonce son titre, à exposer l’articulation entre ces citations et les objectifs visés par Jérôme à travers l’éloge funèbre de Marcella.

La démarche proposée ici se situe à mi-chemin entre ces deux approches. Elle s’appuie sur le corpus limité, certes, mais significatif et cohérent des 20 lettres de Jérôme, qui constituent sa correspondance propre pour les années 412 à 419 ; corpus qui permet une approche statistique sur un genre littéraire spécifique –marqué par sa diversité- et une période déterminée -marquée par la question du pélagianisme. Elle vise d’abord à dessiner les contours de l’usage hiéronymien des citations et allusions bibliques dans une perspective statistique, puis à proposer une typologie de l’usage de celles-ci.

Travaux des étudiants du master de patristique

Texte

Travaux des étudiants du master de théologie patristique (UCLy - Sources Chrétiennes) et d'une doctorante de l'Université de Salamanque

11h : Liubomyr Petsiukh, « Quelques éclairages sur le texte et l’exégèse patristique de Ps 50, 7 (j’étais pécheur dès le sein de ma mère) »

11h30 : Adrien Dagois, « Mt 8, 5-13 : le centurion, modèle de foi et d'humilité »

Dans le centurion de Mt 8 – un païen – sont réunies les vertus que sont la foi et l'humilité. Nous verrons les développements d’Augustin et de Jean Chrysostome – l'appui sur la puissance de la Parole de Dieu ; la compénétration de l'humilité et de la foi pour élever cette dernière.

12h : María Eugenia Pérez Gordillo, « Homiliae Toletanae, London, British Library, Add. 30853: un manuscrit presque inédit, mais célèbre pour ses gloses »

Seront présentés des sujets abordés dans les Homiliae Toletanae (CPL 1997), les sources utilisées, le niveau de latin des textes, les personnes à qui ils sont susceptibles de s'adresser, ainsi que les versions trouvées dans d'autres témoignages ; cela nous aidera à démêler des questions telles que la paternité exacte, la provenance ou la datation de cette compilation.

12h30 : Matthew Jarvis, « Projet de Dieu ou tirage au sort ? Jean Chrysostome lecteur de Paul sur la prédestination (Ep 1, 3-14 et al.) »