• Actes

    Image
    Les délimitations éditoriales des Écritures (couverture)
    décembre 2020

    Guillaume BadyMarjo Korpel

    Les délimitations éditoriales des Écritures des bibles anciennes aux lectures modernes
    Editorial Delimitations of the Scriptures from Ancient Bibles to Modern Readings

    Collection Pericope 11
    ISBN-13 : 9789042943759
    286 pages

    Présentation

    La Bible, « combien de divisions ? » Livres, chapitres, versets, paragraphes ou péricopes, titres, espaces et ponctuations : autant d’interprétations, autant d’orientations – autant d’altérations ?

    La question ouvre un domaine encore peu exploré, sinon un point aveugle, en particulier en ce qui concerne la Bible grecque. Alors que le Nouveau Testament est mieux documenté et mieux étudié, l’Ancien Testament grec semble avoir pâti de la rareté des sources antiques, comme de la prééminence de l’hébreu et du latin.

    Tentant de combler cette lacune, les actes du colloque sur « Les divisions anciennes du Premier Testament », organisé les 17 et 18 novembre 2016 par Guillaume Bady (CNRS, HiSoMA - Sources Chrétiennes) avec et à l’Université catholique de Lyon, en partenariat avec le Centre Paul-Albert Février (Université d’Aix-Marseille), le projet «Paratexts of the Bible» (Bâle, puis Munich) et l’Université Protestante de Théologie de Groningue et d’Amsterdam (PthU), ont paru en décembre 2020 : Les délimitations éditoriales des Écritures, des bibles anciennes aux lectures modernes. Editorial Delimitations of the Scriptures from Ancient Bibles to Modern Readings. Bénéficiant de contributions supplémentaires par rapport au colloque, ils ont été édités chez Peeters (Leuven) par l’organisateur avec Marjo C. Korpel (PThU), comme numéro 11 de la collection « Pericope » que celle-ci dirige.

    Les 13 contributions réunies, en français ou en anglais, ont pour auteurs des philologues et des théologiens, des biblistes et des patrologues (avec plusieurs membres des Sources Chrétiennes) : Guillaume Bady, Christian Boudignon, Luigi Castangia, Clément Crosnier, Gilbert Dahan, Gilles Dorival, Gregory R. Goswell, Robin ten Hoopen, Marjo Korpel, Mart-Jan Luteyn, Laurence Mellerin, Johannes C. de Moor et Jean Reynard.

    Tous se livrent ici à des recherches en plusieurs directions sur les corpus bibliques et patristiques : comment délimitait-on les textes dans l’Antiquité ? Quelles sont les spécificités de certaines bibles latines ? Quelles inflexions de sens apportent les unités textuelles dans certaines bibles modernes par rapport aux documents anciens ? Quels sont la nature et le sens des divisions et titres dans les Psaumes, en grec et en syriaque ? Comment certains auteurs grecs faisaient-ils référence à un texte biblique précis ? Quel est l’apport des « synopses » grecques ? Et quelles sont les possibilités offertes par un outil numérique comme Biblindex ?

    Autant de premiers jalons dans une enquête promise à une grande fécondité.

    Quatrième de couverture

    From time immemorial scribes provided their manuscripts with visual markings guiding the reader to the interpretation they deemed correct. Colour, punctuation and empty spaces were their first distinctive layout markers. Later on elaborate ornaments, capitals and headers adorned the beginning of books, chapters and paragraphs.

    All these helpful pointers are also present in manuscripts and prints of the Bible. Their influence is evident in the reception history of the Scriptures as codified in translations and commentaries. Strangely enough, however, they are almost totally ignored in modern biblical scholarship.

    To remedy this gap Pericope series was started twenty years ago. The present volume provides insight in what has been achieved in the relatively young discipline of delimitation criticism up till now. Through a dozen contributions, the biblical and patristic corpuses are investigated in several directions: How were the texts delimited in Antiquity? What intentions can be discerned behind delimitations in Hebrew, Greek, Latin and Syriac Bibles? What transformation of meaning do the divisions of textual units bring about in certain modern translations compared to ancient documents? What are the nature and signification of the divisions and titles in the Psalms, Greek and Syriac? How did some Greek authors refer to a specific biblical text? What can we learn from the Greek "synopses"? And what profit for this kind of research has a digital tool like Biblindex to offer?

    These are, without a doubt, the first milestones for new investigations to come.