Soumis par Laurence Mellerin le mer 06/01/2016 – 10:25
Type d'actualité
Titre

Cours de Gaetano Lettieri, Structure littéraire et structure théologique des Confessions d’Augustin

Date(s) et horaires
Lundi 15 février – Mercredi 02 mars 2016
Contenu
Texte

Le cours vise à étudier la correspondance profonde entre la structure théologique des Confessions et sa structure littéraire, dans son articulation très originale entre le composant autobiographique (livre IX) et le composant scripturaire-herméneutique, donc doctrinal (livres XI-XIII). Au point de vue littéraire, sera mis en évidence le contrepoint complexe entre l’écriture autobiographique et les citations invasives des Écritures, de la Parole qui dicte la confession, révélée dans sa dimension charismatique et eschatologique : le Verbum qui sauve est Spiritus toujours adveniens : Don (le nom de l’Esprit), qui doit toujours continuer à venir, que est toujours invoqué à venir dans le soi qui confesse sa venue (“Viens !”). La vie historique du chrétien est déjà eschatologique, parce que elle est ouverte et mue par le Don, que il ne peut jamais posséder comme donné.

La parole d’Augustin est habitée, parlée par la Parole de l’Autre et la relation avec la Veritas transcendante dépend de l’événement de la Caritas, l’Esprit libre de venir. Mais si la Veritas chrétienne est événement historique de la Caritas, de l’Esprit de grâce, la doctrine théologique peut et doit être exprimée comme récit, narration de vie subjective. Et si l’Amour qui meut Augustin est Don “indu”, sa gratuité signifie expropriation. La confessio est écriture expropriée, réponse à une visite toujours éventuelle, donc invocation à sa venue toujours nouvelle. L’autobiographie est alors une hétérobiographie : écriture d’une vie opérée par la Vie de Dieu. Augustin “invente” l’autobiographie, parce que l’Autre advient interior intimo meo  : la contingence humaine est devenue, dans la confession, révélation de la vérité éternelle, parce que elle est l’objet élu de l’amour éternel de Dieu, qui revient éventuellement sans cesse dans le soi et le rend “historique”, le rend persona qui se constitue dans la relation à partir de la donation.

Augustin avoue que la venue de la grâce ne peut pas être conditionnée : l’élection historique est prédestinée éternellement. Les trois derniers livres des Confessiones sont consacrés à l’exégèse de l’Hexaméron génésiaque, qui dépend d’une herméneutique de la grâce. Seulement l’élu illuminé par l’Esprit peut vraiment comprendre les Écritures. La creatio ex nihilo est la révélation allégorique de l’écriture éternelle de la prédestination élective de Dieu, qui sauve ex nihilo meritorum. « Saint Augustin compose mal », c’est la célèbre déclaration rétractée de Marrou (cf. l’interprétation de Courcelle sur la structure des Confessiones). Je ne le crois pas.

Programme
Contenu
Texte

Grande Conférence 15 Février 2016
MOM, Amphi Benveniste, 18h
Structure littéraire et structure théologique des Confessiones d’Augustin

Leçon 15 Février 2016
Trois heures, 12h-15h, Sources Chrétiennes, rue Sala
Comment parler de Dieu ? La confession du péché comme lieu théophanique
Analyse des livres I-VI des Confessiones.

Leçon 16 Février 2016
Trois heures, 12h-15h, Sources Chrétiennes, rue Sala
Narrer la conversion : philosophie et grâce
Analyse des livres VII-IX des Confessiones.

Leçon 17 Février 2016
Trois heures, 12h-15h, Sources Chrétiennes, rue Sala
L’abîme immémorial de la mémoire : l’incontinentia de soi et le don de la continentia
Analyse du livre X des Confessiones.

Leçon 29 Février 2016
Trois heures, 12h-15h, MOM, 4e étage
At ego in tempora dissilui : la distentio de la conscience comme dialectique entre présence et absence
Analyse du livre XI des Confessiones.

Leçon 1er Mars 2016
Trois heures, 12h-15h, MOM, 4e étage
Prope nihil : creatio ex nihilo et interprétation infinie des Écritures
Analyse du livre XII des Confessiones

Leçon 2 Mars 2016
Trois heures, 12h-15h, MOM, 4e étage
Spiritus vivificans : la création comme une métaphore de l’élection
Analyse du livre XIII des Confessiones.

Institution organisatrice