Type de formation

Master

Titre

Les Pères de l'Eglise et la Providence

Texte
Plaquette Master en théologie et sciences patristiques

Nom de l’enseignant : Marie-Laure CHAIEB
Durée du cours : 26 h
Positionnement : 1er semestre – Lundi 10h-12h
Nombre de crédits : 4
Évaluation travail personnel étudiant : 80 h

Modalités / durée évaluation

Oral préparé : présentation orale d’un extrait patristique, replacé dans la perspective des interactions entre culture grecque et christianisme

Objectifs et compétences à acquérir

Apprendre à lire des textes patristiques en les resituant dans leur contexte.

Faire une synthèse à partir d’un corpus historique.

Construire une notion théologique à partir de son développement dans l’histoire.

Pré-requis

Un premier contact préalable avec les grands noms de la littérature patristique et avec le contexte des Ier-Ve siècle, aidera à mieux profiter du cours. De même, la possibilité de se reporter aux textes en latin ou en grec, sans être indispensable, est souhaitée.

Moyens pédagogiques

Cours construit à partir de l’étude, individuelle ou collective, de textes illustrant la thématique.

Contenus / plan du cours

La notion de Providence est un sujet de débat classique entre les écoles philosophiques antiques. Comment le christianisme s’est –il inséré dans ce dialogue qui l’a largement précédé ? Comment les Pères de l’Eglise ont-ils abordé, prolongé, transformé cette notion ? Nous nous attacherons aux méandres de la conversion chrétienne de cette notion, particulièrement représentative des interactions entre culture grecque et christianisme  durant les premiers siècles.

Bibliographie

Dihle A, « Liberté et destin dans l'Antiquité tardive », Revue de Théologie et de Philosophie 121 (1989), p. 129-147.

Meunier B., « La Providence des premiers chrétiens : de l'évidence à la foi », Lumière et vie 259 (2003), p. 25-33.

Zavadil SA, Les philosophes et Dieu. Une généalogie de la notion de Providence, Paris, DDB, 2004.