• SC 79

    Jean Chrysostome

    Sur la providence de Dieu

    décembre 1961

    Introduction, texte critique, traduction et notes par Anne-Marie Malingrey.

    Réimpression de la première édition revue et corrigée (2000, 2013)
    ISBN : 9782204065252
    289 pages
    Le scandale du mal, médité par l'évêque persécuté et bientôt abandonné à la mort.

    Présentation

    C'est de son exil, au cœur des montagnes d'Arménie, que Jean Chrysostome rédige ce traité, juste avant d'être emmené vers une nouvelle résidence, Pityonte, sur les bords de la mer Noire. Il allait bientôt mourir d'épuisement, à Comane, dans la province du Pont. Aucune épreuve ne lui avait été alors épargnée : injustice des hommes, captivité, isolement, rudesse du climat, absence de tout confort, attaques répétées des brigands isauriens... Au milieu de tous ses malheurs, il trouve la force de recueillir ici le fruit de ses méditations pour les adresser à Olympias, à ses amis et à ses fidèles de Constantinople.

    Document historique sur la situation matérielle et morale de l'Église de Constantinople en 407, ces pages sont aussi une réflexion approfondie sur le problème de la souffrance et sur le mystère de la Providence divine. Ce dernier écrit de Jean Chrysostome est comme le sceau qu'il imprime sur son œuvre et sur sa vie.

    Anne-Marie Malingrey (1904-2002) était professeur émérite à l'université Charles-de-Gaulle de Lille. Spécialiste de Jean Chrysostome,

    elle a édité plusieurs autres œuvres du même auteur dans la collection Sources Chrétiennes.

    Le mot du directeur de Collection

    On en doit l'édition à Anne-Marie Malingrey, qui, seule ou en collaboration, a édité dans la Collection de nombreux ouvrages de cet auteur, auquel elle consacre depuis plus d'un demi-siècle l'essentiel de ses travaux. Les homélies Sur la Providence sont d'une autre veine que celles Sur l'incompréhensibilité de Dieu : Jean Chrysostome, sur la route d'un exil qui doit s'achever par sa mort, à Cucuse, en Arménie, après un lot de souffrances physiques et morales, médite à l'intention de ses amis et fidèles de Constantinople sur le problème de la souffrance et de la Providence divine, et sa méditation se fait action de grâces. Ce texte, contemporain des Lettres à Olympias (n° 13 bis) et de la série des Lettres d'exil, dont A.-M. Malingrey et R. Delmaire préparent l'édition pour Sources Chrétiennes, est aussi un acte de foi devant ce que le plan de Dieu peut avoir de déconcertant pour l'homme. Au-delà des ornements rhétoriques qui parent l'argumentation s'expriment ici une expérience personnelle, un témoignage de foi et d'amour de Dieu.

    (J.-N. Guinot, 2000)

    Jean-Noël Guinot

    Errata

    Page

    Localisation

    Texte concerné

    Correction

    Remarques

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

Du même auteur

  • SC 595
    SC 595

    Panégyriques des martyrs, tome I

    juin 2018

    Le spectacle du martyre devient le lieu de la grâce : quand « Bouche d'Or » fait parler des voix qui n'ont plus de bouche.

  • SC 562
    SC 562

    Homélies sur la résurrection, l'Ascension et la Pentecôte. Tome 2

    septembre 2014

    « Chaque jour est une fête » : un plaidoyer pour une spiritualité du quotidien.

  • SC 561
    SC 561

    Homélies sur la résurrection, l'Ascension et la Pentecôte. Tome 1

    novembre 2013

    « Chaque jour est une fête » : un plaidoyer pour une spiritualité du quotidien.

  • SC 560
    SC 560

    Homélies sur l'impuissance du diable

    octobre 2013

    Non, le mal n'est pas naturel, et oui, l'homme est libre, dit Jean « Bouche d'or ».

  • SC 433
    SC 433

    Sermons sur la Genèse

    octobre 1998

    L'éminente dignité de l'homme et de la femme dans la création, par Jean Bouche d'or.

  • SC 396
    SC 396

    Sur l'égalité du Père et du Fils

    janvier 1994

    Le credo de Nicée pour les nuls, ou l'éloquence vivante de « Bouche d'or ».

  • SC 366
    SC 366

    Trois catéchèses baptismales

    octobre 1990

    Sur le seuil du Royaume des cieux, les futurs baptisés d'Antioche écoutent Jean Bouche d'or.

  • SC 362
    SC 362

    Sur Babylas

    mars 1990

    Plus fort qu'un empereur païen, l'évêque d'Antioche mort en martyr ! Une virulente apologie du christianisme, par Jean Bouche d'or.

  • SC 348
    SC 348

    Commentaire sur Job, tome II

    novembre 1988

    « Être un homme: c'est là un premier éloge ». Job, modèle du chrétien pour Jean Bouche d'or.

  • SC 346
    SC 346

    Commentaire sur Job, tome I

    juin 1988

    « Être un homme: c'est là un premier éloge ». Job, modèle du chrétien pour Jean Bouche d'or.

  • SC 304
    SC 304

    Commentaire sur Isaïe

    juin 1983

    L'esprit et la « liberté de langage » du prophète, vus par Jean Bouche d'or.

  • SC 300
    SC 300

    Panégyriques de saint Paul

    novembre 1982

    « L'imitation de saint Paul », ou la vie chrétienne selon Jean Bouche d'or.

  • SC 277
    SC 277

    Homélies sur Ozias

    février 1981

    « Saint, Saint, Saint ! » Le cri de ravissement sans fin des Séraphins… et des chrétiens.

  • SC 272
    SC 272

    Sur le sacerdoce

    janvier 1980

    Les fausses confidences et les vrais conseils d'un pasteur qui inspire les prêtres depuis 15 siècles.

  • SC 188
    SC 188

    Sur la vaine gloire et l'éducation des enfants

    mai 1972

    Une méthode moderne pour le caté : inspirée par le païen Pseudo-Plutarque, elle est signée de Jean Chrysostome au 4e siècle !

  • SC 50 bis
    SC 50bis

    Huit catéchèses baptismales inédites

    décembre 1970

    À Antioche, cette année-là, les nouveaux baptisés resplendissent plus que le ciel étoilé.

  • SC 28 bis
    SC 28bis

    Sur l'incompréhensibilité de Dieu

    décembre 1970

    Croire tout savoir sur Dieu, quelle folie ! Cinq bijoux d'éloquence, par Jean Bouche d'or.

  • SC 13 bis
    SC 13 bis

    Lettres à Olympias

    décembre 1968

    Entre la diaconesse et l'évêque exilé, l'amitié et la foi résistent à la distance et aux persécutions.

  • SC 138
    SC 138

    À une jeune veuve. Sur le mariage unique

    juin 1968

    Se remarier, ou rester veuve ? La réponse du fils d'une jeune veuve qui a choisi de le rester.

  • SC 125
    SC 125

    La Virginité

    décembre 1966

    Le mariage, c'est bien, la virginité, c'est mieux : Jean Chrysostome s'explique.

  • SC 117
    SC 117

    À Théodore

    avril 1966

    Un moine est parti et veut se marier ? Jean « Bouche d'or » tente de le faire revenir.

  • SC 103
    SC 103

    Lettre d'exil

    décembre 1964

    Il n'est point de pire mal que celui qu'on se fait à soi-même, écrit l'évêque persécuté et bientôt abandonné à la mort.