• SC 633

    Clément d'Alexandrie

    Les Stromates. Stromate I

    août 2023

    Introduction, texte critique, traduction et notes par Bernard Pouderon.

    Ouvrage publié avec le concours de l'Œuvre d'Orient et du Centre National du Livre.
    Révision assurée par Bernard Meunier.
    ISBN : 9782204154871
    550 pages

    La philosophie grecque: déjà dans la Bible? L'enquête d'un maître alexandrin vers l'an 200.

    Présentation

    Remplace : SC 30 – Clément d'Alexandrie, Les Stromates. Stromate I

    Vers l’an 200, Clément d’Alexandrie entreprend l’écriture de Stromates (ou Tapisseries), où il voit dans le christianisme l’accomplissement de la sagesse grecque et de ses efforts de raison et de vertu. Dans ce premier Stromate, il montre que la philosophie ne s’oppose pas à la foi chrétienne mais vient la nourrir et la consolider. Il n’ignore pas cependant les rapports conflictuels que connaissent païens et chrétiens, et souligne que la culture grecque si fière d’elle-même doit plus qu’elle ne le pense à la sagesse biblique. Il se lance dans de vastes études chronologiques pour prouver l’antériorité de la Bible sur les auteurs grecs. Il cite au passage nombre d’auteurs païens, souvent perdus, pour montrer combien convergent rationalité grecque et révélation biblique : cette documentation hors du commun fait de son œuvre une source essentielle pour l’histoire de la philosophie et de la littérature grecque païennes.

    Cette nouvelle édition du Stromate I, pourvue d’une annotation précise et d’index riches, indispensables pour entrer dans un texte aussi foisonnant, remplace celle de C. Mondésert et M. Caster, parue en 1951 (SC 30).

    Bernard Pouderon est professeur émérite à l’Université de Tours et ancien membre senior de l’Institut Universitaire de France. Il a étudié les Apologistes grecs du second siècle (éditant dans la collection Aristide, Athénagore et le Pseudo-Justin) et le Roman pseudo-clémentin. Il a dirigé les trois premiers tomes d’une Histoire de la littérature grecque chrétienne et co-dirigé le volume Premiers écrits chrétiens dans la Bibliothèque de la Pléiade.

    Le mot des Sources Chrétiennes

    Le premier Stromate de Clément d’Alexandrie avait été le volume n° 30 de la collection, publié en 1951 par les soins conjugués du P. Mondésert et de Marcel Caster. Mais l’édition comportait peu de notes, selon les pratiques de l’époque, et demandait bien plus qu’une liste d’addenda. Bernard Pouderon, collaborateur fidèle de la collection et spécialiste des Apologistes grecs, a accepté de faire une édition entièrement nouvelle de cette grande œuvre de Clément, et nous donne ici un nouveau texte critique, une nouvelle traduction française, ainsi qu’une nouvelle introduction et une nouvelle annotation, beaucoup plus abondante. De même, des index détaillés permettent un accès plus pratique aux innombrables informations contenues dans ce texte très riche.

    Clément, savant chrétien d’Alexandrie vers l’an 200, était un maître très écouté, peut-être aussi bien par des païens que par des chrétiens. Il était lui-même l’héritier de maîtres précédents. On connaît l’hommage qu’il rend à l’un d’eux – Pantène ? – en 11, 2, p. 111-113 : « C’était véritablement une abeille de Sicile ; butinant les fleurs dans la prairie des prophètes et des apôtres, il faisait naître dans les âmes de ses auditeurs un pur trésor de science. » Clément propose l’intelligence de la foi chrétienne, montre sa solide rationalité et son accord profond avec la philosophie grecque ; il détaille aussi (dans le Pédagogue, une autre œuvre) ses implications concrètes dans les choix moraux que la vie quotidienne demande. Tout cela le qualifiait pour être le guide de nombreux chercheurs de Dieu dans le bouillonnement intellectuel et spirituel qu’était l’Alexandrie de son temps.

    Mais son enseignement était oral, comme c’était l’habitude à l’époque. Après sans doute bien des hésitations, il a mis par écrit une partie de cet enseignement sous le titre général de Stromates, « Tapisseries », car il donne souvent l’impression de tisser ensemble une grande diversité de thèmes. Le passage à l’écrit est un travail différent de l’enseignement oral, et Clément l’analyse avec finesse (9, 1-2, p. 105-107) :

    « Celui qui parle avec un public l’éprouve avec le temps, le juge avec discernement et distingue des autres celui qui est capable de l’écouter… cherchant en lui la terre fertile qui multipliera la semence. Celui qui s’exprime dans des notes se sanctifie devant Dieu en proclamant par ses écrits qu’il ne le fait pas pour le profit, pour la vaine gloire, qu’il ne cède pas à un engouement, qu’il n’est pas asservi par la peur, qu’il n’est pas stimulé par le plaisir, que sa seule jouissance est le salut de ceux qui le lisent. »

    Nous avons conservé de Clément 7 Stromates, dont ce volume réédite le premier. Ce Stromate initial est consacré au problème général du rapport entre révélation et raison humaine, foi et philosophie, sagesse chrétienne et sagesse païenne. Il met en œuvre beaucoup d’érudition pour montrer que la révélation biblique est antérieure aux philosophes grecs, et que c’est en elle que ces derniers ont puisé. Cela nous vaut un puissant effort pour établir une sorte de chronologie universelle donnant en synopse l’histoire biblique et les histoires nationales (Perse, Égypte, Grèce, Rome…). Cela nous vaut aussi des citations multiples d’auteurs païens et d’œuvres que seul ce Stromate a sauvés de l’oubli, ce qui n’est pas le moindre de ses mérites.

    Que le lecteur moderne ne voie pas dans ce travail apologétique une volonté de réduire la philosophie grecque à un simple plagiat des vérités bibliques. Clément se signale à l’attention par son réel respect pour la philosophie et les fruits de la raison humaine, qu’il défend au besoin contre des chrétiens moins ouverts (20, 1, p. 131) : 

    « Pareille conduite des âmes < par l’étude de la philosophie > mérite la confiance, parce qu’elle permet à ceux qui ont le désir de s’instruire de recevoir la vérité, toute voilée qu’elle est, afin qu’ils ne croient pas que la philosophie gâte la vie en produisant des faits mensongers et des actes pernicieux, comme certains les en accusent, alors qu’elle est une image manifeste de la vérité, un don divin offert aux Grecs… »

    Bernard Meunier

    Extrait(s)

    I, 17-18, p. 123-125

    De même que les cultivateurs arrosent d’abord la terre, nous aussi nous arrosons d’abord la partie terrestre de nos lecteurs avec cette eau que constituent les lettres grecques, de façon qu’elle accueille la semence spirituelle qu’on vient d’y jeter et qu’elle puisse la faire aisément prospérer. Mes Stromates renfermeront la vérité mêlée aux doctrines philosophiques, ou plutôt enveloppée et dissimulée comme la partie comestible de la noix l’est par la coque ; car je crois que seuls les cultivateurs de la foi sont aptes à veiller sur les semences de la vérité. Il ne m’échappe pas ce que l’ignorance fait répéter à des esprits timorés, qu’il faut s’occuper de l’essentiel, qui touche à la foi, et négliger ce qui est extérieur et superflu, qui nous épuise en vain et nous retient sur des sujets qui ne contribuent en rien au but poursuivi. Ces gens-là pensent que la philosophie, venue du mal, s’est insinuée dans notre vie pour la ruine des hommes, inventée par quelque esprit malin. Pour ma part, que le vice possède une nature mauvaise et ne saurait jamais cultiver quoi que ce soit de bien, je le montrerai tout au long de mes Stromates, en faisant pour ainsi dire pressentir que la philosophie est elle aussi une œuvre de la Providence divine.

    Errata

    PageLocalisation dans la pageTexte originalTexte corrigéRemarques
         
         
         
         
         

     

     

Volumes SC connexes

  • SC 470
    SC 470

    Aristide

    Apologie

    août 2003

    Vers l'an 130, un philosophe d'Athènes devenu chrétien s'adresse à l'empereur Hadrien.

  • SC 379
    SC 379

    Athénagore

    Supplique au sujet des chrétiens et Sur la Résurrection des morts

    mai 1992

    En 176 ou 177, un philosophe platonicien devenu chrétien défend la foi devant deux empereurs.

  • SC 322
    SC 322

    Cyrille d'Alexandrie

    Contre Julien, tome I. Livres I-II

    novembre 1985

    Sarcasmes et questions de fond : l'Alexandrin répond à l'empereur qui incarna la « réaction païenne » au christianisme.

  • SC 582
    SC 582

    Cyrille d'Alexandrie

    Contre Julien, tome II. Livres III-V

    décembre 2016

    Sarcasmes et questions de fond : l'Alexandrin répond à l'empereur qui incarna la « réaction païenne » au christianisme.

  • SC 624
    couverture SC624

    Cyrille d'Alexandrie

    Contre Julien, tome IV. Livres VIII-IX

    janvier 2022

    Le christianisme peut-il prétendre à l'héritage juif, et même à l'universel ? La réponse du grand Alexandrin

  • SC 33 bis
    SC 33bis

    Anonyme

    À Diognète

    décembre 1965

    « Les chrétiens sont au monde ce que l’âme est au corps » : une exhortation d’une étonnante actualité.

  • SC 206
    SC 206

    Eusèbe de Césarée

    La Préparation évangélique. Livre I

    mai 1974

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 215
    SC 215

    Eusèbe de Césarée

    La Préparation évangélique, livre VII

    février 1975

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 228
    SC 228

    Eusèbe de Césarée

    Préparation évangélique, Livres II-III

    juillet 1976

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 262
    SC 262

    Eusèbe de Césarée

    La Préparation évangélique, livres IV – V, 1-17

    décembre 1979

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 266
    SC 266

    Eusèbe de Césarée

    La Préparation évangélique. Livres V, 18-36 – VI

    avril 1980

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 292
    SC 292

    Eusèbe de Césarée

    La Préparation évangélique. Livre XI

    mai 1982

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 307
    SC 307

    Eusèbe de Césarée

    Préparation évangélique. Livres XII-XIII

    décembre 1983

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 338
    SC 338

    Eusèbe de Césarée

    La Préparation évangélique. Livres XIV-XV

    octobre 1987

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 369
    SC 369

    Eusèbe de Césarée

    La Préparation évangélique. Livres VIII-X

    juin 1991

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 388
    SC 388

    Hermias

    Satire des philosophes païens

    mai 1993

    Les philosophes tournés en ridicule par un chrétien plein d'ironie.

  • SC 507
    SC 507

    Justin

    Apologie pour les chrétiens

    décembre 2006

    Un appel à la « semence du Verbe » présent en tout homme, de la part d’un philosophe et d’un martyr.

  • SC 132
    SC 132

    Origène

    Contre Celse, tome I

    décembre 1967

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 136
    SC 136

    Origène

    Contre Celse, tome II

    décembre 1968

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 147
    SC 147

    Origène

    Contre Celse, tome III

    décembre 1969

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 150
    SC 150

    Origène

    Contre Celse, tome IV

    décembre 1969

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 227
    SC 227

    Origène

    Contre Celse, tome V

    septembre 1976

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 528
    SC 528

    Pseudo-Justin

    Ouvrages apologétiques

    mai 2009

    Qu'est-ce qu'un chrétien peut dire à un polythéiste pour le convaincre ? Trois tentatives en un volume.

  • SC 20
    SC 20

    Théophile d'Antioche

    Trois livres à Autolycus

    juin 1948

    La valeur du christianisme, et les frémissements de la théologie trinitaire, par un apologète du 2e siècle.

  • SC 57.1
    SC 57.1

    Théodoret de Cyr

    Thérapeutique des maladies helléniques, tome I

    septembre 1957

    La véritable culture grecque, c'est le christianisme, selon l'apologète du 5e siècle.

  • SC 57.2
    SC 57.2

    Théodoret de Cyr

    Thérapeutique des maladies helléniques, tome II

    juillet 1958

    La véritable culture grecque, c'est le christianisme, selon l'apologète du 5e siècle.

Du même auteur

  • SC 608
    couverture SC608

    Les Stromates. Stromate III

    août 2020

    Le mariage comme voie de sainteté : un enjeu déjà vers l'an 200.

  • SC 537
    SC 537

    Quel riche sera sauvé ?

    avril 2011

    Oui, il y a un bon usage des richesses ! L'enseignement d'un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 278
    SC 278

    Les Stromates. Stromate V, tome I

    septembre 2006

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 463
    SC 463

    Les Stromates. Stromate IV

    septembre 2001

    Le martyre, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 446
    SC 446

    Les Stromates. Stromate VI

    octobre 1999

    Le « larcin des Grecs », ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 428
    SC 428

    Les Stromates. Stromate VII

    novembre 1997

    Le portrait du vrai gnostique, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 279
    SC 279

    Les Stromates. Stromate V, tome II

    février 1981

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 158
    SC 158

    Le Pédagogue. Livre III

    décembre 1970

    Une vie nouvelle selon le Christ, à la fois Enfant-modèle et Pédagogue divin, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 108
    SC 108

    Le Pédagogue. Livre II

    décembre 1965

    Une vie nouvelle selon le Christ, à la fois Enfant-modèle et Pédagogue divin, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 70
    SC 70

    Le Pédagogue. Livre I

    décembre 1960

    Une vie nouvelle selon le Christ, à la fois Enfant-modèle et Pédagogue divin, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 38
    SC 38

    Les Stromates. Stromate II

    décembre 1954

    La foi et le vrai gnostique, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 30
    SC 30

    Les Stromates. Stromate I

    décembre 1951

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 2 bis
    SC 2bis

    Le Protreptique

    décembre 1949

    Mieux que celui d'Orphée, le chant du Christ appelant à la conversion, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 23
    SC 23

    Extraits de Théodote

    décembre 1948

    Une source essentielle sur la gnose, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.