• SC 607

    Abrégé de l’histoire des nestoriens et des eutychiens

    Libératus de Carthage

    octobre 2019

    Texte latin de E. Schwartz. Introduction et notes de Philippe Blaudeau. Traduction de François Cassingena-Trévedy, o.s.b. et Philippe Blaudeau.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre.
    Révision assurée par Isabelle Brunetière.
    ISBN : 9782204134156
    445 pages
    Une source historique majeure sur plus d'un siècle de controverses théologiques (428-544), par un Carthaginois, peu avant 566.

    Présentation

    Écrit par Libératus, diacre de Carthage, ce Breviarium traite en 24 chapitres des controverses christologiques en Orient, depuis la prédication de Nestorius jusqu’à la promulgation du 1er édit de Justinien contre les Trois Chapitres (428-544). Condensé original d’informations ecclésiastiques d’une richesse rare, ce récit, composé en latin sans doute peu avant 566, forme un objet historiographique plutôt insolite. Libératus ne semble pas toujours tenir la concision de l’« abrégé » pour une exigence première. Mieux, il paraît s’inspirer du modèle des Histoires ecclésiastiques, jusqu’à citer in extenso des documents majeurs, pour mieux saper, avec discrétion, les fondements de la politique impériale visant à condamner Théodore de Mopsueste et certains écrits de Théodoret de Cyr ou Ibas d’Édesse. Car l’œuvre est partiale et même partisane : Libératus, lui-même impliqué directement dans la phase ultime du conflit, entend rendre justice à la conception strictement chalcédonienne des deux natures du Christ, en proposant une lecture alternative de l’héritage de Cyrille d’Alexandrie. Il témoigne ainsi d’une vision originale de l’Église qui ne se réduit pas à celle de Rome ou d’Alexandrie.
    Ici traduit pour la première fois en français, l’Abrégé constitue une source majeure et une clé nouvelle pour comprendre cette période mouvementée du christianisme ancien.

    Philippe Blaudeau, Professeur en histoire romaine à l’Université d’Angers, est l’auteur de nombreux travaux sur le christianisme tardo-antique, dont Alexandrie et Constantinople (451-491). De l’histoire à la géo-ecclésiologie et Le Siège de Rome et l’Orient (448-536). Étude géo-ecclésiologique, parus à Rome en 2006 et 2012.

    Le Frère François Cassingena-Trévedy, moine de l’abbaye Saint-Martin de Ligugé, est maître de conférences à l’Institut Catholique de Paris. Il a publié dans la collection Sources Chrétiennes plusieurs œuvres d’Éphrem (nos 459 et 502).

Volumes SC connexes