• SC 565

    Hilaire de Poitiers

    Commentaires sur les Psaumes, tome II. Psaumes 51-61

    juillet 2014

    Texte critique du CCL 61 (J. Doignon) – Introduction, traduction, notes et index par Mgr Patrick Descourtieux.

    Révision assurée par Blandine Sauvlet.
    ISBN : 9782204102636
    462 pages
    Des cris de souffrance ? Les Psaumes 51 à 61 sont, pour Hilaire, dans la bouche du Ressuscité.

    Présentation

    Avec ce deuxième tome se poursuit la publication des Tractatus super Psalmos d’Hilaire de Poitiers. Le premier volume (SC 515) avait permis de présenter l’Instructio Psalmorum, grand exposé théorique de l’évêque sur l’ensemble du Psautier, ainsi que les Traités sur les Psaumes 1, 2, 9 (titre), 13 et 14.

    Voici le commentaire de psaumes tirés du début de la deuxième cinquantaine, qui, après la conversion réclamée dans la première, vise à favoriser l’acquisition des vertus pour obtenir une véritable vie de ressuscité avec le Christ. L’auteur tient à montrer le sens de chacun des éléments du texte, titres compris. S’inspirant d’Origène, il n’en élabore pas moins une exégèse très personnelle, qui manifeste tour à tour ses dons de lecteur attentif, de penseur original et de pasteur zélé.

    Fidèle aux principes exposés dans sa préface, Hilaire montre comment le Christ est la clef d’interprétation de ces poèmes de l’Ancien Testament et il les donne à lire dans toute leur profondeur. Sa culture biblique se révèle à chaque page, en même temps que sa volonté de s’effacer devant le mystère qu’il commente et veut faire pressentir.

    Mgr Patrick Descourtieux travaille au service du Saint-Siège (Congrégation pour la doctrine de la Foi) et enseigne à l’Institutum Patristicum Augustinianum (Rome). Outre les Commentaires sur les Psaumes, t. 1 (SC 515), il est l'auteur dans la Collection du Stromate VI (SC 446) et de Quel riche sera sauvé? (SC 537) de Clément d'Alexandrie.

    Le mot du directeur de Collection

    La traduction du grand commentaire hilarien des psaumes se poursuit (5 volumes prévus !), ce deuxième volume proposant le commentaire des psaumes 51 à 61, c’est-à-dire le début de la deuxième « cinquantaine » de psaumes, placée selon Hilaire sous le signe de la résurrection comme la première l’était sous celui du baptême, et destinée à faire grandir le jugement de son lecteur. Titres et versets sont examinés avec soin, dans la perspective du progrès spirituel du lecteur rythmé par les trois cinquantaines du Psautier.
    Les paroles de chute (Ps 51, 6) enlisent les âmes infidèles dans l’océan, et provoquent la descente du Verbe qui affronte l’abîme pour elles ; néanmoins demeure l’énigme de ceux qui choisissent de se déraciner de la terre des vivants où tous, même les morts, sont invités. Peut-on être bon (Ps 52, 4) ? Que signifie : Détruis-les par ta vérité (Ps 53, 7) ? De verset en verset, s’appuyant sur un mot, une phrase, par petites  touches Hilaire développe un enseignement spirituel dans la tradition d’Origène dont il a su assimiler avec liberté le commentaire, rappelant au passage que tout cri de souffrance doit être mis dans la bouche du Christ, qui a pris sur lui toute la souffrance humaine ; car on ne peut pas, en lisant les psaumes, se contenter du sens littéral du texte en le rapportant seulement à l’auteur historique (54, 9) ; d’où les nombreux rapprochements avec des versets du Nouveau Testament. On est frappé de la présence de l’Écriture dans tout le texte d’Hilaire ; jamais plus de 5 lignes sans une citation. La force de certains versets inspire à Hilaire à son tour de fortes paroles.

    « Quand l’espérance est mise en Dieu, elle ne craint nullement d’éprouver la terreur provoquée par la haine des hommes (Ps 55, 5). »
    « La certitude de vivre dans le bonheur éternel vient de la piété à l’égard de Dieu, de la patience dans l’adversité et du mépris de l’argent (Ps 61, titre). »

    (B. Meunier, 2014)

    Bernard Meunier

Volumes SC connexes

  • SC 189
    • SC 189
      Anonyme
      La Chaîne palestinienne sur le Psaume 118, tome I
      décembre 1972
      La plus riche des moissons pour le plus long des Psaumes : un florilège grec qui donne accès à bien des sources perdues.
  • SC 190
    • SC 190
      Anonyme
      La Chaîne palestinienne sur le Psaume 118, tome II. Catalogue des fragments
      décembre 1972
      La plus riche des moissons pour le plus long des Psaumes : un florilège grec qui donne accès à bien des sources perdues.
  • SC 411
    • SC 411
      Homélies sur les Psaumes 36 à 38
      novembre 1995
      L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !
  • SC 466
    • SC 466
      Sur les titres des psaumes
      avril 2002
      Un itinéraire spirituel vers le bonheur, à travers tout le Psautier, par le génial Cappadocien.

Du même auteur

  • SC 605
    • couverture SC605
      Commentaires sur les Psaumes, tome IV
      décembre 2020
      Les psaumes ouvrant leur sens avec une clé: le Christ
  • SC 603
    • SC 603
      Commentaires sur les Psaumes. Tome III
      juin 2019
      Le sens des Psaumes 62 à 66 ouvert par Hilaire vers 360 avec une clé divine : le Christ lui-même.
  • SC 515
    • SC 515
      Commentaires sur les Psaumes, tome I
      juin 2008
      « Heureux l'homme » : un voie spirituelle éclairée au 4e siècle par le premier grand exégète latin.
  • SC 462
    • SC 462
      La Trinité, tome III
      octobre 2001
      Une pensée originale, des pistes restées vierges après lui : Hilaire, théologien et pionnier.
  • SC 448
    • SC 448
      La Trinité, tome II
      avril 2000
      Une pensée originale, des pistes restées vierges après lui : Hilaire, théologien et pionnier.
  • SC 443
    • SC 443
      La Trinité, tome I
      juin 1999
      Une pensée originale, des pistes restées vierges après lui : Hilaire, théologien et pionnier.
  • SC 347
    • SC 347
      Commentaire sur le Psaume 118, tome II
      novembre 1988
      « L'alphabet » de la prière, déchiffré au 4e siècle par le premier grand exégète latin.
  • SC 344
    • SC 344
      Commentaire sur le Psaume 118, tome I
      mai 1988
      « L'alphabet » de la prière, déchiffré au 4e siècle par le premier grand exégète latin.
  • SC 334
    • SC 334
      Contre Constance
      février 1987
      Un empereur veut imposer à l'Église une foi hérétique ? Une charge au vitriol par un évêque persécuté.
  • SC 258
    • SC 258
      Sur Matthieu, tome II
      mai 1979
      Sans doute le premier commentaire latin du Premier évangile.
  • SC 254
    • SC 254
      Sur Matthieu, tome I
      décembre 1978
      Sans doute le premier commentaire latin du Premier évangile.
  • SC 19 bis
    • SC 19 bis
      Traité des mystères
      décembre 1967
      Une clé de lecture de l’Ancien Testament, miroir de figures annonçant le Christ.