• SC 523

    Eusèbe de Césarée

    Questions évangéliques

    décembre 2008

    Introduction, texte critique, traduction et notes par Claudio Zamagni.

    Ouvrage publié avec le concours de l'Œuvre d'Orient.
    Révision assurée par Smaranda Marculescu.
    ISBN : 9782204087889
    255 pages
    Des récits de l'enfance à la Résurrection, l'accord des évangiles vu par un exégète du 4e siècle.

    Présentation

    Les Questions évangéliques d'Eusèbe de Césarée représentent une forme nouvelle d'exégèse dans la littérature chrétienne, celle de la « question-réponse », qui deviendra courante dans les siècles suivants. L'œuvre originale, perdue, nous est parvenue sous la forme abrégée qui est publiée ici et traduite en français pour la première fois. Avec toute son érudition, héritée d'Origène et de ses fameux « Hexaples », Eusèbe y affronte des questions venues de la polémique antichrétienne, comme celle des divergences entre les évangiles. Il propose des solutions multiples, parfois contradictoires, qu'il soumet au jugement du lecteur à la manière d'Origène. La première partie de l'œuvre aborde la généalogie de Jésus et sa naissance, la seconde sa résurrection.

    Jérôme, Ambroise, Augustin et bien d'autres commentateurs des Écritures se sont largement inspirés de ce travail pionnier d'Eusèbe.

    Claudio Zamagni est actuellement chercheur à l'Université de Genève (Faculté de théologie). Il a consacré sa thèse aux Questions évangéliques d'Eusèbe.

    Le mot du directeur de Collection

    Le grand érudit qu'était Eusèbe, au début du IVe siècle, est surtout connu pour son Histoire ecclésiastique, pour sa Vie de Constantin, sa théorisation du « césaropapisme » ou son œuvre d'apologète. Il fut pourtant aussi un exégète de grande compétence, digne disciple lointain d'Origène (dont il utilise ici les Homélies sur Luc). Il avait composé notamment une œuvre intitulée : Questions et réponses sur les évangiles, qui s'est perdue, mais dont plusieurs florilèges de type différent nous ont gardé de longs fragments, rassemblés ici et pour la première fois traduits en français. C. Zamagni, qui a consacré sa thèse à cette œuvre, l'enrichit d'une riche introduction qui nous renseigne à la fois sur l'histoire du texte et sur l'histoire du genre des « Questions-réponses », dont Eusèbe est l'un des tout premiers à se servir, et qui aura une fortune considérable dans la littérature chrétienne.

    Eusèbe a le mérite d'aborder de front des difficultés fréquemment rencontrées par le lecteur attentif des évangiles : par exemple, les divergences dans les récits de l'enfance en Matthieu et Luc, ou également dans les récits des apparitions du Ressuscité, qui ne concordent pas d'un évangile à l'autre. Les questions sont précises, et Eusèbe ne les élude pas. Pourquoi Jésus est-il dit fils de Joseph et non de Marie dans les généalogies ? Pourquoi Matthieu et Luc ne donnent-ils pas la même ascendance à Jésus ? Pourquoi manque-t-il des rois dans la généalogie de Matthieu ? Pourquoi Matthieu dit-il que le Ressuscité apparaît le soir du sabbat, et Marc, le matin du premier jour de la semaine ? Voilà quelques-unes des questions qu'Eusèbe traite avec précision, renvoyant toujours à l'intention de l'auteur pour ne pas surinterpréter, ou comprendre de travers, tel détail donné par le texte. C'est bien une leçon d'exégèse, donnée par un des plus grands savants de l'antiquité chrétienne, que nous offre ce volume.

    Bernard Meunier

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    Le texte original des Questions et réponses sur les évangiles d’Eusèbe est perdu. Cependant, des fragments sont conservés, notamment dans des chaînes comme celle de Nicétas d’Héraclée sur l’évangile de Luc, des manuscrits et recueils disparates ou des évangéliaires. Une eklogè grecque, fondée sur l’ensemble de l’œuvre, existe également. Les fragments et cette eklogè, indépendante de la tradition textuelle conservée par Nicétas, ont été publiés par Angelo Mai en 1825 et 1847. La tradition syriaque a transmis des traductions représentant des traditions textuelles parfois différentes de celles éditées par Mai. Ces traductions se divisent elles-mêmes en deux traditions différentes. La première trouve son meilleur dans le manuscrit Vaticanus Syrus 103, dont le texte date probablement du VIIe ou au VIIIe siècle. La deuxième tradition, connue de manière indirecte, remonterait au Ve siècle.

    La datation de l’ouvrage est incertaine. Les connaissances actuelles font situer la rédaction des deux premiers livres, dédiés à un certain Stephanos, en parallèle avec la rédaction des livres I à VII de la Démonstration évangélique, et celle des Questions à Marinos à la suite. Cela nous conduit à déterminer une fourchette de rédaction entre 313 et 320, sans pouvoir être plus précis, car la date des Questions à Marinos n’est pas connue avec précision.

    Le texte critique grec du volume a été établi à nouveaux frais et est inédit.

    Extrait(s)

    (I, 9, p. 93-95)

    On a donc démontré que c’est utilement qu’en ce temps-là la génération de Jésus par le saint Esprit fut tue à la plupart, et que Joseph est perçu à la place du père. C’est donc à bon droit que la généalogie dressée était celle du père de l’enfant : car s’il n’en avait pas été ainsi, l’enfant aurait été considéré comme sans père, puisqu’il n’avait pas reçu sa généalogie par le père ; et cela aurait pu conduire à l’impiété la plupart des gens, qui auraient injurié sa naissance à cause de l’ignorance de la vérité sur l’affaire. C’est donc de façons utile qu’il était qualifié d’enfant du charpentier et frère des enfants aussi nommés.

    Errata

    Page

    Localisation

    Texte concerné

    Correction

    Remarques

    14

    n. 4 l. 1

    PG 22, 957B-976 A

    PG 22, 957B-972D

     

    86

    l. 76

    Ἷωσήφ

    Ἰωσήφ

     

    93

    l. 2-3

    s’appellent-t-ils

    s’appellent-ils

     

    108

    apparat biblique, c

    Lc 3,23

    Lc 3,23-24

     

    109

    l. 15

    Melchic.

    Melchic2et ajout de la note 2. Sur ce texte de Lc 3,23-24, cf. n. 1, p. 120-121.

     

    114

    apparat critique

    5, 95-96

    4, 87 ἤμελλεν Migne : ἤ??????? P Mai || 5 μελλον P Mai || 5, 95-96

     

    116

    l. 9

    ὥσπέρ τινος

    ὥσπερ τινὸς

     

    118

    apparat critique, l. 1

    16 ὅπως P : ὅμως Mai2 οὖν V

    16 ὅπως P : ὅμως coni. Mai2 ex V

     

    120

    n. 1, l. 2

    Nathan

    Melchi

     

    146

    apparat biblique, u

    Ps 50, 1-2

    Ps 50, 6

     

    164

    note 1, l. 4

    il manquent

     

    il manque

     

     

    190

    l. 72

    κατα-λαμβάνουσι

    καταλαμβάνουσι

     

    194

    n. 2, l. 2

    « premier livre »

    « premier » livre

     

    198

    l. 31

    ἀναστὰςj δὲ

    ἀναστὰς δὲj

     

    219

    § 2, l. 5

    Ne me touche pas11

    Ne me touche pas1

     

    237

    Psaumes, col. de droite, l. 5-6

    VIII, 3, u

    50, 6,   VIII, 3, v, w, x

    50, 6,   VIII, 3, u, v, w, x

     

    237

    Psaumes, col. de droite, l. 5-6

    VIII, 3, u

    50, 6,   VIII, 3, v, w, x

    50, 6,   VIII, 3, u, v, w, x

     

    252

    l. 5

    VI, 13; VII, 43

    VI, 13

    σάββατον : ESt VII, 43

    Oubli d’un titre de rubrique.

    312

    titre courant

    I, 7, 148-161

    II, 7, 148-161

     

Volumes SC connexes

  • SC 494
    SC 494

    Jérôme

    Homélies sur Marc

    novembre 2005

    Le seul commentaire patristique sur Marc, par le plus expert ds exégètes latins.

  • SC 242
    SC 242

    Jérôme

    Commentaire sur saint Matthieu, tome I

    janvier 1978

    Sobre et rapide, un commentaire qui va à l'essentiel, par le plus savant exégète latin.

  • SC 259
    SC 259

    Jérôme

    Commentaire sur saint Matthieu, tome II

    juillet 1979

    Sobre et rapide, un commentaire qui va à l'essentiel, par le plus savant exégète latin.

  • SC 485
    SC 485

    Grégoire le Grand

    Homélies sur l'Évangile, Livre I

    novembre 2005

    La prédication pastorale d’un pape au peuple de Rome (vers 590).

  • SC 522
    SC 522

    Grégoire le Grand

    Homélies sur l'Évangile, Livre II

    novembre 2008

    La prédication pastorale d’un pape au peuple de Rome (vers 590).

  • SC 162
    SC 162

    Origène

    Commentaire sur l'Évangile selon Matthieu, tome I

    décembre 1970

    Le plus lu des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 120 bis
    SC 120

    Origène

    Commentaire sur saint Jean, tome I

    octobre 1996

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 157
    SC 157

    Origène

    Commentaire sur saint Jean, tome II

    janvier 1970

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 222
    SC 222

    Origène

    Commentaire sur saint Jean, tome III

    décembre 1975

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 290
    SC 290

    Origène

    Commentaire sur saint Jean, tome IV

    mars 1982

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 385
    SC 385

    Origène

    Commentaire sur saint Jean, tome V

    octobre 1992

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

Du même auteur

  • SC 559
    SC 559

    Vie de Constantin

    juillet 2013

    Le premier empereur chrétien, par le premier historien de l’Église… et son plus grand partisan.

  • SC 465
    SC 465

    Apologie pour Origène. Tome II

    août 2002

    Un futur martyr écrit en prison, entre 308 et 310, pour défendre le plus génial penseur chrétien du 3e siècle.

  • SC 464
    SC 464

    Apologie pour Origène. Tome I

    février 2002

    Un futur martyr écrit en prison, entre 308 et 310, pour défendre le plus génial penseur chrétien du 3e siècle.

  • SC 369
    SC 369

    La Préparation évangélique. Livres VIII-X

    juin 1991

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 338
    SC 338

    La Préparation évangélique. Livres XIV-XV

    octobre 1987

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 333
    SC 333

    Contre Hiéroclès

    janvier 1987

    Meilleur que le Christ, le païen Apollonios ? La verve d'Eusèbe face aux arguments d'un persécuteur des chrétiens.

  • SC 307
    SC 307

    Préparation évangélique. Livres XII-XIII

    décembre 1983

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 292
    SC 292

    La Préparation évangélique. Livre XI

    mai 1982

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 266
    SC 266

    La Préparation évangélique. Livres V, 18-36 – VI

    avril 1980

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 262
    SC 262

    La Préparation évangélique, livres IV – V, 1-17

    décembre 1979

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 228
    SC 228

    Préparation évangélique, Livres II-III

    juillet 1976

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 215
    SC 215

    La Préparation évangélique, livre VII

    février 1975

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 206
    SC 206

    La Préparation évangélique. Livre I

    mai 1974

    L'histoire des religions avant le christanisme ? Une « préparation », selon le grand historien-apologète du 4e siècle.

  • SC 73
    SC 73

    Histoire ecclésiastique, tome IV

    décembre 1960

    La première histoire de l'Église, une mine de documents et plus encore : une vision de l’histoire.

  • SC 55
    SC 55

    Histoire ecclésiastique, tome III

    décembre 1958

    La première histoire de l'Église, une mine de documents et plus encore : une vision de l’histoire.

  • SC 41
    SC 41

    Histoire ecclésiastique, tome II

    décembre 1955

    La première histoire de l'Église, une mine de documents et plus encore : une vision de l’histoire.

  • SC 31
    SC 31

    Histoire ecclésiastique, tome I

    décembre 1952

    La première histoire de l'Église, une mine de documents et plus encore : une vision de l’histoire.

  • Eusèbe de Césarée, Histoire ecclésiastique (couverture)

    Histoire ecclésiastique

    août 2003

    La première histoire du genre, une mine de documents et plus encore : une vision de l’histoire.

  • Eusèbe de Césarée, La Théologie politique de l'empire chrétien (couverture)

    La Théologie politique de l'empire chrétien

    février 2001