• SC 511

    Bernard de Clairvaux

    Sermons sur le Cantique. Tome V
    (Sermons 69-86)

    ŒUVRES COMPLÈTES XIV
    février 2007

    Texte latin des S. Bernardi Opera par J. Leclercq, H. Rochais, Ch.-H. Talbot. — Préface de Michel Zink. — Introduction et notes par Paul Verdeyen, s.j. — Traduction par Raffaele Fassetta, o.c.s.o. — Index par l'Abbaye Sainte-Marie de Boulaur, o.cist.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre et de la Fondation Lefort-Beaumont.
    Révision assurée par Dominique GonnetLaurence Mellerin.
    ISBN : 9782204084062
    532 pages
    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

    Présentation

    Œuvre majeure de saint Bernard, les Sermons sur le Cantique développent tous les thèmes de sa doctrine spirituelle et mystique. Par cette œuvre, Bernard a exercé une influence considérable sur les grands auteurs spirituels des siècles à venir (Tauler, Ruusbroec, Ignace de Loyola, Jean de la Croix, François de Sales, etc.).

    Dans ces derniers sermons, composés à la fin de sa vie, Bernard nous livre les expériences les plus hautes de sa contemplation. Il commente les versets 2, 16-17 et 3, 1-4 du Cantique des Cantiques puis revient dans les sermons 80-86 sur le verset 3, 1 : « Dans mon petit lit, j'ai cherché celui qu'aime mon âme. » Les sermons 69-86 traitent de l'amour entre les personnes divines, de leur amour de l'homme et de leur rencontre avec lui, du salut qui se réalise par le Verbe, mais aussi des difficultés de la recherche de Dieu, de l'aide nécessaire pour l'atteindre et des raisons pour lesquelles l'âme cherche le Verbe de Dieu. Au passage, Bernard entre en débat avec son ami Guillaume de Saint-Thierry et avec Gilbert de La Porrée, Ce volume comporte un index thématique ainsi qu'un index des noms propres et des « realia » couvrant l'ensemble des Sermons sur le Cantique.

    Paul Verdeyen, jésuite, enseigne à l'Université d'Anvers. Raffaele Fassetta, cistercien, est moine à l'abbaye Notre-Dame de Tamié. Les cisterciennes de l'Abbaye Sainte-Marie de Boulaur (Gers) travaillent depuis de longues années sur les textes de Bernard de Clairvaux.

    Le mot du directeur de Collection

    Le n° 511 est le cinquième et dernier tome des Sermons de Bernard sur le Cantique, écrits surtout entre 1145 et 1148 ; lorsqu'il meurt en 1153, Bernard n'est que très peu revenu sur le livre biblique, dont il laisse, comme beaucoup de ses prédécesseurs, le commentaire inachevé. Parmi les thèmes spécifiques à ce groupe de sermons, relevons dans le Sermon 71 (à propos de Ct 3, 1) celui de la nécessaire réciprocité de l'amour, entre l'âme et le Verbe qui l'a faite, à l'image de l'amour du Père et du Fils ; surtout, le célèbre Sermon 74, le plus mystique, avec cette confidence à jamais livrée aux lecteurs de tous les temps : « Moi aussi, j'avoue que le Verbe m'a visité plusieurs fois. » Après, à la demande des moines sans doute un peu perdus dans ces hauteurs, Bernard « redescend » vers des considérations plus pratiques, c'est-à-dire qu'il passe de l'exégèse mystique à l'exégèse morale et parle de la ressemblance de l'âme au Verbe et de sa re-formation en lui.

    On est une fois de plus frappé, en lisant ces sermons, par la présence massive de l'écriture : il n'y a pas 3 lignes sans une citation ! En cela aussi, Bernard mérite bien son nom de dernier des Pères de l'église : il fait comme eux. Nous sommes dans un autre monde que la scolastique. Chez Bernard, on ne fait pas de théologie sans l'Ecriture...

    Bernard Meunier

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    Sermons 69-86

    Les Sermons 67 à 80 se sont suivis de près entre les années 1145 et 1148. Puis le rythme s’est ralenti, Bernard étant occupé par la prédication de la deuxième croisade et la rédaction du De Consideratione. Les six derniers sermons s’échelonnent de 1148 à 1153, date de la mort de Bernard. Le texte latin est repris de l’édition des Sancti Bernardi Opera II, p. 201-320, avec quelques corrections (p. 34-35). Le volume contient de larges index (noms propres, realia, thématique).

    Sermon 69 : sur Ct 2, 16 ; venue du Fils et du Père dans l’âme

    Sermon 70 : les lis spirituels

    Sermon 71 : la blancheur et le parfum du lis ; réciprocité de la relation amoureuse. Bernard conteste l’identification des relations humano-divines avec les relations trinitaires telles que présentées par Guillaume de Saint-Thierry.

    Sermon 72 : sur Ct 2, 16-17 ; le jour et les ombres, leur respiration

    Sermon 73 : sur Ct 2, 17 ; la gazelle, le faon du cerf, les montagnes de Béthel

    Sermon 74 : « Reviens » ; application à l’âme et au Verbe ; confidences de Bernard sur ses expériences spirituelles

    Sermon 75 : sur Ct 3, 1 ; l’Époux ne se laisse pas trouver

    Sermon 76 : sur Ct 3, 2 ; l’épouse cherche l’Époux dans la ville

    Sermon 77 : sur Ct 3, 2-3 ; les mauvais gardiens de la ville

    Sermon 78 : prédestination, création, inspiration ; l’épouse préparée et trouvée

    Sermon 79 : sur Ct 3, 3-4 ; l’épouse dépasse les veilleurs ; la préparation de la chambre pour l’Époux

    Sermon 80 : sur Ct 3, 1 ; retour à l’exégèse morale. Affinités et différences entre le Verbe et l’âme ; condamnation de Gilbert de la Porrée sur la divinité qui ne serait pas Dieu

    Sermon 81 : ressemblance de l’âme avec le Verbe ; immortalité, simplicité, perpétuité, liberté ; la captivité liée au péché

    Sermon 82 : la ressemblance de Dieu en l’homme est obscurcie

    Sermon 83 : la vocation de toutes les créatures à une relation avec Dieu ; la force de l’amour

    Sermon 84 : la recherche de Dieu par l’âme

    Sermon 85 : les raisons de cette recherche ; la force, la sagesse ; la conformation au Verbe dans la beauté et l’allégresse.

     

    Extrait(s)

    Les visites du Verbe : Sermon 74, 5 (p. 165-167)

    J’avoue que le Verbe m’a visité moi aussi – je parle en fou –, et cela plusieurs fois. Bien qu’il soit souvent entré en moi, jamais je ne l’ai senti entrer. J’ai senti qu’il était là, je me souviens de sa présence. Parfois, j’ai même pu pressentir son entrée ; la sentir, jamais, pas plus que sa sortie. D’où est-il venu dans mon âme, où est-il allé en la quittant, par où est-il entré et sorti – j’avoue que maintenant encore je l’ignore, selon cette parole : Tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Rien d’étonnant, car c’est à lui qu’il a été dit : Et les traces de tes pas ne seront pas connues. Il n’est certes pas entré par les yeux, car il n’a pas de couleur ; ni par les oreilles, car il n’a fait aucun bruit ; ni par les narines, car il ne se mêle pas à l’air, mais à l’esprit : il n’a pas affecté l’air, mais il l’a fait. Il n’est pas non plus entré par la bouche, car il ne se laisse ni manger, ni boire ; et ce n’est pas par le toucher que je l’ai perçu, car il est impalpable. Par où est-il donc entré ? Ou peut-être n’est-il pas entré du tout, parce qu’il ne vient pas du dehors ? En effet, il ne fait pas partie des réalités extérieures. Mais il n’est pas non plus venu du dedans de moi, puisqu’il est bon, et je sais qu’en moi il n’y a rien de bon. Je suis monté jusqu’à la cime de moi-même, et voici que le Verbe la dominait de très haut. Explorateur curieux, je suis aussi descendu au plus bas de mon être, et j’ai également trouvé qu’il était plus bas encore. Si j’ai regardé vers l’extérieur, j’ai découvert qu’il était au-delà de tout ce qui m’est extérieur ; si je me suis tourné vers l’intérieur, il m’était plus intérieur que moi-même. J’ai reconnu alors la vérité de ce que j’avais lu : C’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être. Heureux celui en qui le Verbe demeure, qui vit pour lui et se meut par lui.

     

    Errata

    Page

    Localisation

    Texte concerné

    Correction

    Remarques

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

Volumes SC connexes

  • SC 420
    SC 420

    Apponius

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome I

    février 1997

    Le chant nuptial du Christ et de l'Église, dans l'un des commentaires latins les plus riches qui ait été conservé.

  • SC 421
    SC 421

    Apponius

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome II

    juin 1997

    Le chant nuptial du Christ et de l'Église, dans l'un des commentaires latins les plus riches qui ait été conservé.

  • SC 430
    SC 430

    Apponius

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome III

    février 1998

    Le chant nuptial du Christ et de l'Église, dans l'un des commentaires latins les plus riches qui ait été conservé.

  • SC 314
    SC 314

    Grégoire le Grand

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques

    juin 1984

    Un chant d'amour dans la Bible ? Un pape s'interroge à la fin du 6e siècle.

  • SC 82
    SC 82

    Guillaume de Saint-Thierry

    Exposé sur le Cantique des cantiques

    juin 1962

    Un « colloque intime entre l’âme et l’Écriture », par un théologien majeur du 12e siècle.

  • SC 403
    SC 403

    Nil d'Ancyre

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome I

    novembre 1994

    Une histoire d'amour avec Dieu, retracée par un Grec au tournant des 4e et 5e siècles.

  • SC 375
    SC 375

    Origène

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome I

    novembre 1991

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

  • SC 376
    SC 376

    Origène

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome II

    mars 1992

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

  • SC 37 bis
    Sc 37bis

    Origène

    Homélies sur le Cantique des cantiques

    décembre 1966

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

Du même auteur

  • SC 570
    SC 570

    Sermons pour l'année, tome II.2

    décembre 2016

    Dans l'ascension vers Dieu, la consolation du Psaume 90 : le carême de saint Bernard, en 1139.

  • SC 567
    SC 557

    Sermons pour l'année. Tome II.1

    décembre 2016

    La montée vers Pâques, actualisation du salut, par le « dernier des Pères de l'Église ».

  • SC 390
    SC 390

    À la louange de la Vierge Mère

    juillet 2013

    Les plus belles pages mariales du Moyen Âge, écrites par le « dernier des Pères » (au XIIe s.).

  • SC 556
    SC 556

    Lettres. Tome III

    novembre 2012

    « Dis-moi, n’as-tu pas une âme ? » Entre histoire et spiritualité, saint Bernard interpelle.

  • SC 545
    SC 545

    Sermons divers (70-125). Tome III

    octobre 2012

    Quête spirituelle, conversion, ascèse, discernement… : l'enseignement de saint Bernard en plus de 120 sermons.

  • SC 526
    SC 526

    Sermons variés

    novembre 2010

    Bonus ! Neuf sermons de Bernard en plus.

  • SC 527
    SC 527

    Office de Saint Victor

    novembre 2009

    Texte – et musique ! – d'une liturgie rédigée par Bernard lui-même.

  • SC 518
    SC 518

    Sermons divers. Tome II

    novembre 2007

    Quête spirituelle, conversion, ascèse, discernement… : l'enseignement de saint Bernard en plus de 120 sermons.

  • SC 414
    SC 414

    Sermons sur le Cantique. Tome I

    août 2006

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 496
    SC 496

    Sermons divers. Tome I

    avril 2006

    Quête spirituelle, conversion, ascèse, discernement… : l'enseignement de saint Bernard en plus de 120 sermons.

  • SC 481
    SC 481

    Sermons pour l'année. Tome I.2

    mars 2004

    Vivre l'année liturgique avec saint Bernard, en plus de 120 sermons.

  • SC 480
    SC 480

    Sermons pour l'année. Tome I.1

    mars 2004

    Vivre l'année liturgique avec saint Bernard, en plus de 120 sermons.

  • SC 472
    SC 472

    Sermons sur le Cantique. Tome IV

    septembre 2003

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 458
    SC 458

    Lettres. Tome II

    septembre 2001

    « Dis-moi, n’as-tu pas une âme ? » Entre histoire et spiritualité, saint Bernard interpelle.

  • SC 457
    SC 457

    Le Précepte et la Dispense. La Conversion

    novembre 2000

    Peut-on désobéir à un supérieur ? Deux moines interrogent saint Bernard.

  • SC 452
    SC 452

    Sermons sur le Cantique. Tome III

    septembre 2000

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 431
    SC 431

    Sermons sur le Cantique. Tome II

    avril 1998

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 425
    SC 425

    Lettres. Tome I

    novembre 1997

    « Dis-moi, n’as-tu pas une âme ? » Entre histoire et spiritualité, saint Bernard interpelle.

  • SC 393
    SC 393

    L'Amour de Dieu. La Grâce et le libre arbitre

    décembre 1993

    Une invitation à s'engager librement dans la relation amoureuse qui unit le Créateur à sa créature.

  • SC 380
    SC 380

    Bernard de Clairvaux. Histoire, mentalités, spiritualité

    novembre 1992

    Un guide pour s'y retrouver dans les œuvres complètes du grand cistercien, le « dernier des Pères ».

  • SC 367
    SC 367

    Éloge de la nouvelle chevalerie. Vie de saint Malachie. Épitaphe, Hymne, Lettres

    novembre 1990

    La raison d'être des moines-soldats, bientôt chevaliers du Temple, entre 1129 et 1136.