• SC 503

    Anonyme

    Commentaire sur la Paraphrase chrétienne du Manuel d'Epictète
    Épictète chrétien Commentaire

    mars 2007

    Introduction, texte (partiellement) inédit, apparat critique, traduction, notes et index par Michel Spanneut.

    Révision assurée par Marie-Gabrielle Guérard.
    ISBN : 9782204083010
    269 pages
    Un étonnant mariage culturel : quand la philosophie stoïcienne inspire la foi byzantine.

    Présentation

    Ce commentaire anonyme, sur une adaptation chrétienne du Manuel d'Épictète, appelée traditionnellement Paraphrase, est philosophique plus que spirituel. Bien que l'auteur ne mentionne jamais le nom d'Épictète, il reprend très fidèlement, à travers l'adaptation, sa conception de l'homme et de la démarche morale. La Bible n'apparaît qu'à mi-chemin et, même là où les notions chrétiennes se multiplient, les positions restent souvent stoïciennes. Écrit par un auteur dont la tradition n'a pas conservé le nom, le texte date probablement de la première « renaissance byzantine » (VIIIe-IXe siècles) et a dû voir le jour dans le milieu philosophique gravitant autour de Photius et Arétas.
    Apparemment, la tradition manuscrite ne nous livre pas la totalité du Commentaire ; après une préface invariable, le texte s'arrête à trois endroits différents selon les manuscrits.

    Michel Spanneut, doyen honoraire de la Faculté libre des Lettres et Sciences humaines à l'Université catholique de Lille, étudie le stoïcisme dans le monde chrétien depuis sa thèse de doctorat ès lettres consacrée en 1956 au Stoïcisme des Pères de l'Église. Peu après, il a ouvert le dossier du Commentaire sur la Paraphrase chrétienne du Manuel d'Épictète.

    Le mot du directeur de Collection

    Le volume SC 503 est un texte curieux, comme nous n'avons pas eu beaucoup l'occasion d'en publier : il est beaucoup plus philosophique que théologique, et représente un domaine où païens et chrétiens se côtoient de fort près, au point qu'on ne saurait toujours discerner la croyance de l'auteur !
    L'œuvre, anonyme et tardive (vers le IXe siècle ?), s'appuie sur un grand classique de l'Antiquité : le Manuel d'Épictète. Épictète est un grand maître de sagesse stoïcienne (fin Ier siècle – début IIe siècle de l'empire). Son Manuel, rédigé par un disciple, n'est nullement un traité métaphysique : il contient, selon l'expression de son commentateur chrétien, « les préceptes les plus essentiels du bien-vivre humain ». À la fin de l'Antiquité, il a fait l'objet de plusieurs réécritures par des chrétiens, désireux de profiter de cette sagesse païenne moyennant quelques retouches, souvent bien légères, à l'œuvre originale. Ce qui est édité ici (avec un texte grec en bonne partie inédit, exhumé des manuscrits par l'érudition de Michel Spanneut) est un commentaire, lui-même chrétien, à l'une de ces réécritures. C'est dire combien la fortune d'Épictète fut grande, au point que son paganisme n'était pas un obstacle à sa lecture.
    Dépasser les passions, se connaître soi-même, savoir discerner, dans le cours de sa vie, ce qui dépend de soi et ce qui n'en dépend pas pour faire des choix rationnels et ne pas assigner à nos efforts des buts inutiles (comme la beauté physique ou l'opinion qu'ont de moi les autres), faire le tri dans les représentations qui nous arrivent du monde extérieur, tout cela pour faire croître sa liberté intérieure, voilà une sagesse qui est autant et plus stoïcienne que chrétienne. Mais, forte de l'expérience et de la réflexion de générations d'hommes qui furent des sages du paganisme, elle représente un trésor dont les chrétiens n'ont pas voulu se priver. Cette réécriture même témoigne d'une rencontre plus fréquente et harmonieuse que l'on croit, même à une époque tardive, entre le christianisme et les traditions qu'il avait pensé supplanter. La Révélation ne se passe pas de la raison, et celle-ci prend son bien partout où elle le reconnaît.

    (B. Meunier, 2007)

    Bernard Meunier

Volumes SC connexes

  • SC 30
    SC 30

    Clément d'Alexandrie

    Les Stromates. Stromate I

    décembre 1951

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 38
    SC 38

    Clément d'Alexandrie

    Les Stromates. Stromate II

    décembre 1954

    La foi et le vrai gnostique, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 463
    SC 463

    Clément d'Alexandrie

    Les Stromates. Stromate IV

    septembre 2001

    Le martyre, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 278
    SC 278

    Clément d'Alexandrie

    Les Stromates. Stromate V, tome I

    septembre 2006

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 279
    SC 279

    Clément d'Alexandrie

    Les Stromates. Stromate V, tome II

    février 1981

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 446
    SC 446

    Clément d'Alexandrie

    Les Stromates. Stromate VI

    octobre 1999

    Le « larcin des Grecs », ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 428
    SC 428

    Clément d'Alexandrie

    Les Stromates. Stromate VII

    novembre 1997

    Le portrait du vrai gnostique, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 132
    SC 132

    Origène

    Contre Celse, tome I

    décembre 1967

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 136
    SC 136

    Origène

    Contre Celse, tome II

    décembre 1968

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 147
    SC 147

    Origène

    Contre Celse, tome III

    décembre 1969

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 150
    SC 150

    Origène

    Contre Celse, tome IV

    décembre 1969

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 227
    SC 227

    Origène

    Contre Celse, tome V

    septembre 1976

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.