• SC 425

    Bernard de Clairvaux

    Lettres. Tome I
    (1-41)

    ŒUVRES COMPLÈTES II
    novembre 1997

    Texte latin des S. Bernardi Opera par J. Leclercq, H. Rochais et Ch. H. Talbot. — Introduction et notes par Monique Duchet-Suchaux. — Traduction par Henri Rochais.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre.
    ISBN : 9782204057448
    391 pages
    « Dis-moi, n’as-tu pas une âme ? » Entre histoire et spiritualité, saint Bernard interpelle.

    Présentation

    Parmi toutes les œuvres de Bernard, la correspondance revêt un intérêt particulier ; elle permet d’entrer dans le secret de l’action multiforme menée par l’abbé de Clairvaux. C’est le plus important ensemble épistolaire du Moyen Age : 551 documents, qui manifestent l’étendue du réseau bernardin ; celui-ci embrasse le monde ecclésiastique, des papes aux moines et chanoines, en passant par les cardinaux et les évêques, mais aussi le monde des responsables politiques et sociaux : empereurs, rois, grands, tout ce qui a compté dans l’Europe d’alors. Les divers sujets qui ont sollicité le bouillant XIIe siècle sont abordés ; ils se rejoignent dans la réforme intérieure et spirituelle qu’a rendue possible l’heureuse issue de la Querelle des investitures. De mille manières, Bernard de Clairvaux, avec beaucoup d’autres, certes, mais de façon très personnelle, milite dans ce champ-là. Les lettres de Bernard ont été regroupées déjà de son vivant par thèmes et non selon l’ordre chronologique. Aussi ce volume comprend plusieurs séries adressées à des moines, des responsables ecclésiastiques ou laïcs. Il y est question de fondations, de moines ayant quitté leur ordre pour un autre, de requêtes à des dignitaires temporels, ou encore de l’amour de Dieu quand Bernard s’adresse à ses amis chartreux.

    Monique Duchet-Suchaux est archiviste-paléographe, ingénieur de recherche honoraire au CNRS (Comité du Cange). Henri Rochais est coéditeur des Sancti Bernardi Opera.

    Le mot du directeur de Collection

    Ce volume de Lettres (1-41) de Bernard de Clairvaux est le premier volume d'une publication qui en comportera huit.

    Ce chiffre dit à lui seul l'importance de la masse des documents (550 lettres) ; il en laisse pressentir la richesse et l'intérêt pour la connaissance de Bernard et de sa personnalité, pour l'histoire de l'expansion cistercienne et, plus généralement, pour l'histoire de la société du XIIe siècle, dans ses diverses composantes : moines, clercs et évêques, princes et rois, papes et cardinaux. Car Bernard, épris de solitude et entré à Cîtaux pour y vivre caché, dans le recueillement et la prière, n'a pas cessé de parcourir la France et l'Europe occidentale, de répondre à de multiples sollicitations, d'intervenir dans la vie de nombreux monastères, dans la nomination des évêques, l'élection des papes, la vie des princes, dans la prédication de la croisade... De cette activité polymorphe, ses lettres sont un précieux témoignage, dans leur diversité. Certaines conseillent, d'autres réprimandent ; les unes sont de simples et brèves requêtes pour un homme dépouillé de ses biens par son suzerain (Lettres 37-38) ou en faveur de religieux (Lettres 39-41), d'autres sont de véritables petits traités, sur l'obéissance comme la Lettre 7, ou sur la charité comme la Lettre 11 adressée au prieur Guigues Ier de Chartreuse.

    Toutes révèlent la riche personnalité de Bernard, sa ferme autorité, sa sensibilité, sa culture littéraire, un homme nourri de l'Écriture, et peut-être avant tout un moine et un mystique, aussi paradoxal que cela puisse paraître au regard d'une vie passée à parcourir l'Europe.

    Ce premier volume des Lettres est introduit et annoté par Monique Duchet-Suchaux, membre honoraire du CNRS ; la traduction est celle de Henri Rochais, qui participé à l'édition du texte latin aux côtés de Dom Jean Leclercq et de Charles Henri Talbot.

    (J.-N. Guinot, 1997)

    Jean-Noël Guinot

    Extrait(s)

    (p. 83-85)

    [Les charmes de la vie à Cluny]

    Mais quoi ? Le salut est-il donc davantage dans le raffinement des habits et l’opulence des mets que « dans une sobre nourriture et un modeste vêtement » ? Si des pelisses soyeuses et chaudes, si du linge fin et précieux, si de longues manches et un ample capuchon, si une couverture en peau de bête et un tissu moelleux font le saint, pourquoi est-ce que je reste là sans te suivre, moi aussi ? Mais ce sont là des douceurs pour malades, non des armes pour combattants. Car « voici que ceux qui sont vêtus mollement sont dans les demeures des rois ». Le vin et la fleur de farine, le moût et les mets gras servent le corps, non l’esprit. Ce n’est pas l’âme, mais la chair qu’on engraisse de fritures. Quantité de frères, en Égypte, ont longtemps servi Dieu sans poissons. Le poivre, le gingembre, le cumin, la sauge et mille sortes d’assaisonnements de ce genre charment le palais, mais enflamment le désir. Et toi, tu penses que cela me rassure ? Toi, avec des choses pareilles, tu mènes sans danger ta vie d’adolescent ? A celui qui a une conduite prudente et sobre, il suffit, pour tout condiment, de sel avec la faim. Car si l’on n’attend pas d’avoir faim, il devient nécessaire de confectionner, de je ne sais quels sucs étrangers, mixtures sur mixtures, pour, à coup sûr, revigorer le palais, provoquer la gourmandise, exciter l’appétit.

    Errata

    Page

    Localisation

    Texte concerné

    Correction

    Remarques

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

Volumes SC connexes

  • SC 66
    SC 66

    Adam de Perseigne

    Lettres, tome I

    décembre 1960

    Le conseil spirituel en ligne ? L'abbé de Perseigne, près du Mans, l'assure déjà au tournant des 12e et 13e siècles.

  • SC 60
    SC 60

    Aelred de Rievaulx

    Quand Jésus eut douze ans

    décembre 1958

    Votre propre sœur, qui vit en recluse, s'adresse à vous : comment lui répondre ?

  • SC 76
    SC 76

    Aelred de Rievaulx

    La Vie de recluse. La prière pastorale

    décembre 1961

    Le questionnement du jeune Jésus au Temple : un modèle à méditer pour ce moine anglais du 12e siècle.

  • SC 72
    SC 72

    Amédée de Lausanne

    Huit homélies mariales

    décembre 1960

    Les 7 événements de la vie de Marie, autant de dons de l'Esprit et de degrés sur l'échelle spirituelle à gravir, pour cet auteur du 12e siècle.

  • SC 93
    SC 93

    Baudouin de Ford

    Le Sacrement de l'autel, tome I

    décembre 1963

    L'Eucharistie méditée par un compagnon de Richard Cœur de Lion, mort en croisade en 1190.

  • SC 94
    SC 94

    Baudouin de Ford

    Le Sacrement de l'autel, tome II

    décembre 1963

    L'Eucharistie méditée par un compagnon de Richard Cœur de Lion, mort en croisade en 1190.

  • SC 378
    SC 378

    Galand de Reigny

    Parabolaire

    avril 1992

    La vivante mise en scène du vice et de la vertu, par un cistercien au 12e siècle.

  • SC 364
    SC 364

    Geoffroy d’Auxerre

    Entretien de Simon-Pierre avec Jésus

    novembre 1990

    Quand, comme Pierre, on a tout quitté pour le Christ, que doit-il se passer ? Par l'ami et le secrétaire de Bernard de Clairvaux.

  • SC 166
    SC 166

    Guerric d'Igny

    Sermons, tome I

    décembre 1970

    Écouter la Parole de Dieu pour mieux l'enfanter : l'année liturgique avec un cistercien du 12e siècle.

  • SC 202
    SC 202

    Guerric d'Igny

    Sermons, tome II

    décembre 1973

    Écouter la Parole de Dieu pour mieux l'enfanter : l'année liturgique avec un cistercien du 12e siècle.

  • SC 82
    SC 82

    Guillaume de Saint-Thierry

    Exposé sur le Cantique des cantiques

    juin 1962

    Un « colloque intime entre l’âme et l’Écriture », par un théologien majeur du 12e siècle.

  • SC 223
    SC 223

    Guillaume de Saint-Thierry

    Lettre aux Frères du Mont-Dieu

    décembre 1975

    La « Lettre d'or » des chartreux, rédigée en 1144 par un théologien majeur du 12e siècle.

  • SC 301
    SC 301

    Guillaume de Saint-Thierry

    Le Miroir de la foi

    janvier 1983

    Vivante apologie de la première des vertus théologales, par un théologien majeur du 12e siècle.

  • SC 324
    SC 324

    Guillaume de Saint-Thierry

    Oraisons méditatives

    octobre 1985

    Le cri vers Dieu d'un théologien majeur du 12e siècle.

  • SC 61 bis
    SC 61bis

    Guillaume de Saint-Thierry

    La contemplation de Dieu

    décembre 1968

    La plus parfaite connaissance, c'est l'amour. Par un théologien majeur du 12e siècle.

  • SC 130
    SC 130

    Isaac de l'Étoile

    Sermons, tome I

    décembre 1967

    Plus de 50 sermons pour l'année liturgique, par l'abbé de l'Étoile, au 12e siècle.

  • SC 207
    SC 207

    Isaac de l'Étoile

    Sermons, tome II

    décembre 1974

    Plus de 50 sermons pour l'année liturgique, par l'abbé de l'Étoile, au 12e siècle.

  • SC 339
    SC 339

    Isaac de l'Étoile

    Sermons, tome III

    novembre 1987

    Plus de 50 sermons pour l'année liturgique, par l'abbé de l'Étoile, au 12e siècle.

Du même auteur

  • SC 570
    SC 570

    Sermons pour l'année, tome II.2

    décembre 2016

    Dans l'ascension vers Dieu, la consolation du Psaume 90 : le carême de saint Bernard, en 1139.

  • SC 567
    SC 557

    Sermons pour l'année. Tome II.1

    décembre 2016

    La montée vers Pâques, actualisation du salut, par le « dernier des Pères de l'Église ».

  • SC 390
    SC 390

    À la louange de la Vierge Mère

    juillet 2013

    Les plus belles pages mariales du Moyen Âge, écrites par le « dernier des Pères » (au XIIe s.).

  • SC 556
    SC 556

    Lettres. Tome III

    novembre 2012

    « Dis-moi, n’as-tu pas une âme ? » Entre histoire et spiritualité, saint Bernard interpelle.

  • SC 545
    SC 545

    Sermons divers (70-125). Tome III

    octobre 2012

    Quête spirituelle, conversion, ascèse, discernement… : l'enseignement de saint Bernard en plus de 120 sermons.

  • SC 526
    SC 526

    Sermons variés

    novembre 2010

    Bonus ! Neuf sermons de Bernard en plus.

  • SC 527
    SC 527

    Office de Saint Victor

    novembre 2009

    Texte – et musique ! – d'une liturgie rédigée par Bernard lui-même.

  • SC 518
    SC 518

    Sermons divers. Tome II

    novembre 2007

    Quête spirituelle, conversion, ascèse, discernement… : l'enseignement de saint Bernard en plus de 120 sermons.

  • SC 511
    SC 511

    Sermons sur le Cantique. Tome V

    février 2007

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 414
    SC 414

    Sermons sur le Cantique. Tome I

    août 2006

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 496
    SC 496

    Sermons divers. Tome I

    avril 2006

    Quête spirituelle, conversion, ascèse, discernement… : l'enseignement de saint Bernard en plus de 120 sermons.

  • SC 481
    SC 481

    Sermons pour l'année. Tome I.2

    mars 2004

    Vivre l'année liturgique avec saint Bernard, en plus de 120 sermons.

  • SC 480
    SC 480

    Sermons pour l'année. Tome I.1

    mars 2004

    Vivre l'année liturgique avec saint Bernard, en plus de 120 sermons.

  • SC 472
    SC 472

    Sermons sur le Cantique. Tome IV

    septembre 2003

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 458
    SC 458

    Lettres. Tome II

    septembre 2001

    « Dis-moi, n’as-tu pas une âme ? » Entre histoire et spiritualité, saint Bernard interpelle.

  • SC 457
    SC 457

    Le Précepte et la Dispense. La Conversion

    novembre 2000

    Peut-on désobéir à un supérieur ? Deux moines interrogent saint Bernard.

  • SC 452
    SC 452

    Sermons sur le Cantique. Tome III

    septembre 2000

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 431
    SC 431

    Sermons sur le Cantique. Tome II

    avril 1998

    « Rendre Dieu sensible au cœur » : un chef-d'œuvre spirituel en plus de 80 sermons.

  • SC 393
    SC 393

    L'Amour de Dieu. La Grâce et le libre arbitre

    décembre 1993

    Une invitation à s'engager librement dans la relation amoureuse qui unit le Créateur à sa créature.

  • SC 380
    SC 380

    Bernard de Clairvaux. Histoire, mentalités, spiritualité

    novembre 1992

    Un guide pour s'y retrouver dans les œuvres complètes du grand cistercien, le « dernier des Pères ».

  • SC 367
    SC 367

    Éloge de la nouvelle chevalerie. Vie de saint Malachie. Épitaphe, Hymne, Lettres

    novembre 1990

    La raison d'être des moines-soldats, bientôt chevaliers du Temple, entre 1129 et 1136.