• SC 39.1

    Lactance

    De la mort des persécuteurs, tome I

    décembre 1954

    Introduction, texte critique et traduction de J. Moreau.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique.
    ISBN : 9782204081641
    484 pages
    Indisponible chez notre éditeur
    Un pamphlet qui revient sur une époque dramatique, au début du 4e

    Présentation

    Une grande plume du christianisme latin, le rhéteur africain Lactance, installé en ce début du IVe siècle à la cour impériale de Nicomédie, écrit un pamphlet vengeur après la mort de plusieurs empereurs persécuteurs du christianisme, et juste au lendemain de la conversion de Constantin qui donne enfin droit de cité à la nouvelle religion. « Ceux qui avaient outragé Dieu sont à terre », triomphe-t-il. Cela nous vaut un récit enlevé, qui est un document historique de premier plan sur les événements troubles qui ont marqué la fin de la Tétrarchie et l’émergence de Constantin. Ce texte est, avec la Vie de Constantin d’Eusèbe (SC 559), le seul témoignage ancien sur la conversion de Constantin et ses circonstances. Il a été rédigé dans le contexte délicat où Licinius, empereur d’Orient et rival de Constantin, apparaît encore comme un soutien de la foi nouvelle, mais sera bientôt éliminé par l’empereur d’Occident et considéré lui-même par la mémoire chrétienne postérieure comme un persécuteur : la tension est déjà perceptible dans l’œuvre du rhéteur de la cour constantinienne.
    Cette œuvre importante, dont l’authenticité lactancienne et la datation autour de 320 ne font plus guère de doute aujourd’hui, s’accompagne d’une introduction nourrie et d’un commentaire historique abondant, à la hauteur des enjeux du texte, qui fait la matière du second volume.

    Jacques Moreau (1918-1961), professeur à l’Université de la Sarre, était spécialiste des persécutions du christianisme dans l’empire romain.

Du même auteur

  • SC 509
    • SC 509
      Institutions divines, Livre VI
      octobre 2007
      Une grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 377
    • SC 377
      Institutions divines, Livre IV
      mars 1992
      Une grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 337
    • SC 337
      Institutions divines, Livre II
      septembre 1987
      Une grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 335
    • SC 335
      Épitomé des Institutions divines
      juillet 1987
      L'abrégé de la grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 326
    • SC 326
      Institutions divines, Livre I
      janvier 1986
      Une grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 289
    • SC 289
      La Colère de Dieu
      février 1982
      Comment Dieu, impassible, peut-il être en colère ? Un véritable paradoxe, démêlé par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 214
    • SC 214
      L'Ouvrage du Dieu créateur, tome II
      décembre 1974
      Dieu créa l'homme, et après ? Sa Providence l'abandonne-t-elle dans les persécutions ? Par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 213
    • SC 213
      L'Ouvrage du Dieu créateur, tome I
      décembre 1974
      Dieu créa l'homme, et après ? Sa Providence l'abandonne-t-elle dans les persécutions ? Par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 205
    • SC 205
      Institutions divines, Livre V, tome II
      décembre 1973
      Une grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 204
    • SC 204
      Institutions divines, Livre V, tome I
      décembre 1973
      Une grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC SC 39.2
    • SC 39.2
      De la mort des persécuteurs, tome II
      décembre 1954
      Un pamphlet qui revient sur une époque dramatique, au début du 4e