• SC 389

    Origène

    Homélies sur les Juges

    avril 1993

    Texte de la version latine de Rufin. — Introduction, traduction, notes et index par Pierre Messié, s.j., Louis Neyrand, s.j., et Marcel Borret, s.j.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National des Lettres et de l'Œuvre d'Orient.
    ISBN : 9782204048446
    248 pages
    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

    Présentation

    Le livre des Juges, dans la Bible, est le deuxième de la série juive des « premiers prophètes », après celui de Josué, avant ceux de Samuel et des Rois. La série retrace l’histoire d’Israël depuis l’installation en Terre promise, jusqu’au temps de l’exil. Cette suite chronologique était amorcée dès le livre de l’Exode.

    C’est une histoire sainte : aux données de la narration objective se mêle l’interprétation religieuse; au rôle des causes secondes d’ordre humain, elle substitue volontiers l’action immédiate de Dieu. Succession historique providentiellement guidée, telle est bien la représentation que donne de ce passé notre prédicateur. Il l’affirme sans ambages dans les Homélies sur l’Exode à propos du personnage de Josué : « Moïse appelle Jésus (Josué), la Loi appelle le Christ » (XI, 3), pour le répéter dans celle sur les Juges : « Nous avons convenu d’appliquer ce qu’on disait du fils de Navé à notre Seigneur Jésus-Christ » (II, l). Dans nos deux dernières homélies, le héros principal étant Gédéon, c’est lui qui représente le Christ : le Christ lavant les pieds de ses disciples, lorsqu’il presse la toison dans un bassin qu’il remplit d’eau (VIII, 5), le Christ déclarant : « Celui qui ne porte pas sa croix et ne marche pas à ma suite n’est pas digne de moi », lorsqu’ayant enjoint aux lâches de s’en aller, il fait descendre les autres au bord de l’eau pour les éprouver (IX, 1).

    Entre les deux évocations et mêlés à elles, d’autres personnages figurent les chefs et les juges dans l’Église. Et l’évocation de l’Église est souvent suivie de celle des âmes, objet de la même sollicitude divine, indépendamment de la mention inévitable en prédication de leurs vertus ou de leurs vices.

     

    Cet ouvrage est le fruit d’une collaboration amicale du Père P. Messié et des Pères L. Neyrand et M. Barret de l’Institut des Sources Chrétiennes.

    Le mot du directeur de Collection

    Avec les neuf Homélies sur les Juges d'Origène, traduites et présentées par les Pères P. Messié, L. Neyrand et M. Borret, le lecteur de Sources Chrétiennes se retrouve, peut-on dire, en terrain familier : c'est, en effet, le douzième volume des homélies d'Origène sur l'Écriture que publie la Collection.

    Celles-ci appartiennent à la série des homélies consacrées aux livres historiques de la Bible et furent prononcées à Césarée de Palestine entre 239 et 242. À son habitude, Origène procède à une lecture allégorique et mystique des événements rapportés dans le livre des Juges. De Josué/Jésus à Gédéon, en passant par Débora, Origène invite son auditoire à lire avec lui une histoire sainte : les faits, les noms des personnages et des peuples, les dates et les nombres, celui des trois cents guerriers de Gédéon ou celui des six cents Philistins massacrés par Samegat, toutes ces réalités historiques deviennent pour lui l'occasion de découvrir dans l'Écriture le mystère du Christ et de l'Église ou encore de montrer comment chacun de ces événements n'était que la figure de ce qui devait s'accomplir dans l'Église ou dans l'âme du croyant. Ainsi son interprétation (Homélie VIII, 4) du signe donné à Gédéon avec la toison de laine, recueillant la rosée tandis que l'aire sur laquelle elle était étendue demeurait sèche : annonce du salut pour le peuple d'Israël, mais aussi pour les Nations avec la venue du Christ, enfin invitation faite à tout croyant de laisser descendre dans son âme cette « rosée » qui purifie et qui sauve.

    Jean-Noël Guinot

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    Homélies sur les Juges

    Les 9 Homélies sur les Juges conservées le sont dans la traduction latine de Rufin, datant des années 400, reproduite ici selon l’édition de W.A. Baehrens (Origenes Werke VII, GCS, Berlin 1926). Les auteurs les datent entre 239 et 242.

    L’introduction aborde en particulier les préoccupations pastorales d’Origène, son utilisation de l’allégorie et des trois sens de l’Écriture, de l’étymologie et du symbolisme des nombres, son identification de Josué à Jésus, et enfin la théologie de l’Église qui se dégage des Homélies.

    Les 9 homélies, qui à l’origine ont pu être plus nombreuses, couvrent moins du tiers du livre biblique :

    Homélie I : sur les « jours de Jésus » (Jg 2, 7)

    Homélie II : sur la mort de Josué et de Jésus, le service des Baals comme divinisation des passions, et sur l’autorité apostolique (Jg 2, 8.10-14)

    Homélie III : sur les fils d’Israël livrés aux mains de leurs ennemis en châtiment de leur orgeuil, et sur Gothoniel et Aoth (Jg 3, 7-16)

    Homélie IV : sur Samegat, Jabin et Sisara (Jg 3, 17-25.31 ; 4, 1-4)

    Homélie V : sur Débora, Barac, Jahel et Sisara (Jg 4, 1-9.14-22 ; 5, 6.15)

    Homélie VI : sur le cantique de Débora (Jg 4, 3-9 ; 5, 2-3.9-13)

    Homélie VII : sur la « terre en repos » et sur les fils d’Israël livrés aux mains de Madian ; exhortation au martyre (Jg 5, 31 ; 6, 1-4)

    Homélie VIII : sur les fils de l’Orient et sur Gédéon (Jg 6, 3.12.14-16.33-40)

    Homélie IX : sur le combat de Gédéon à la tête de trois cents hommes d’élite (Jg 4 ; 6, 7 ; 7, 2-7.12.16.19-20).

    Extrait(s)

    Homélie III, 3 (p. 105-107)

    Si tu demandes pourquoi parler (des Juges), c’est pour qu’aujourd’hui les chefs et les juges dans l’Église, discernant ce qui fut accompli par eux de louable, suivent les exemples des prédécesseurs. Si, au contraire, des fautes leur sont reprochées, c’est pour qu’eux aussi soient en garde et les évitent. Donc c’est une grande louange qui est rapportée de ce premier juge Gothoniel : L’Esprit de Dieu fut sur lui, et par l’Esprit de Dieu il jugeait Israël (Jg 3, 10), louange que, pour ma part, je ne me rappelle guère avoir entendue d’aucun autre. Il y a donc aujourd’hui aussi une foule de juges dans toutes les églises qui sont sous le ciel, auxquels fut confié le jugement non seulement sur les actions, mais encore sur les âmes. Mais je ne sais si aucun juge dans l’Église est tel que Dieu le rende digne d’être rempli de son Esprit, de sorte que, comme ce Gothoniel fut honoré de ce témoignage de l’Écriture, de même eux aussi pour qui nous le souhaitons méritent le témoignage de Dieu.

    Errata

    Page

    Localisation

    Texte concerné

    Correction

    Remarques

    25

    l. 9 ab imo

    exercé

    exercée

     

    59

    l. 4 ab imo

    nous ayons

    nous n’ayons

     

    86

    n. 1, l. 1

    couroux

    courroux



     

    133

    l. 9

    inspiré

    inspirée

     

    139

    l. 3 ab imo

    eût

    eut

     

    153

    § 2, l. 2

    princes4

    princes1

     

    189

    l. 6 ab imo

    semble

    semblent

     

    217

    l. 13 ab imo

    droit

    droite

     

Du même auteur

  • SC 555
    SC 555

    Commentaire sur l'Épître aux Romains, tome IV

    octobre 2012

    Sur une crète périlleuse, Origène chemine avec saint Paul entre liberté et grâce, foi et œuvres.

  • SC 543
    SC 543

    Commentaire sur l'Épître aux Romains, Tome III, livres VI-VIII

    août 2011

    Sur une crète périlleuse, Origène chemine avec saint Paul entre liberté et grâce, foi et œuvres.

  • SC 539
    SC 539

    Commentaire sur l'Épître aux Romains. Tome II, livres III-V

    septembre 2010

    Sur une crète périlleuse, Origène chemine avec saint Paul entre liberté et grâce, foi et œuvres.

  • SC 532
    SC 532

    Commentaire sur l'Épître aux Romains. Tome I, livres I-II

    novembre 2009

    Sur une crète périlleuse, Origène chemine avec saint Paul entre liberté et grâce, foi et œuvres.

  • SC 461
    SC 461

    Homélies sur les Nombres, III

    avril 2001

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 442
    SC 442

    Homélies sur les Nombres, II

    mai 1999

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 120 bis
    SC 120

    Commentaire sur saint Jean, tome I

    octobre 1996

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 415
    SC 415

    Homélies sur les Nombres (I-X), tome I

    avril 1996

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 411
    SC 411

    Homélies sur les Psaumes 36 à 38

    novembre 1995

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 385
    SC 385

    Commentaire sur saint Jean, tome V

    octobre 1992

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 376
    SC 376

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome II

    mars 1992

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

  • SC 375
    SC 375

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome I

    novembre 1991

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

  • SC 352
    SC 352

    Homélies sur Ézéchiel

    mai 1989

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 328
    SC 328

    Homélies sur Samuel

    mai 1986

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 321
    SC 321

    Homélies sur l'Exode

    octobre 1985

    L’itinéraire spirituel des croyants, par le maître alexandrin de l’exégèse.

  • SC 312
    SC 312

    Traité des principes, tome V

    mai 1984

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 302
    SC 302

    Philocalie 1-20 Sur les Écritures

    juin 1983

    Comment interpréter la Bible ? Un best of de l'œuvre controversée de l'Alexandrin.

  • SC 290
    SC 290

    Commentaire sur saint Jean, tome IV

    mars 1982

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 286
    SC 286

    Homélies sur le Lévitique, tome I

    novembre 1981

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 287
    SC 287

    Homélies sur le Lévitique, tome II

    janvier 1981

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 269
    SC 269

    Traité des principes, tome IV

    mars 1980

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 268
    SC 268

    Traité des principes, tome III

    mars 1980

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 253
    SC 253

    Traité des principes, tome II

    décembre 1978

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 252
    SC 252

    Traité des principes, tome I. Livres I et II

    décembre 1978

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 238
    SC 238

    Homélies sur Jérémie, tome II

    décembre 1977

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 232
    SC 232

    Homélies sur Jérémie, tome I

    décembre 1976

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 226
    SC 226

    Philocalie 21-27 (Sur le libre arbitre)

    décembre 1976

    Le problème du mal et le libre arbitre : un best of de l'œuvre controversée de l'Alexandrin.

  • SC 7 bis
    SC 7 bis

    Homélies sur la Genèse

    décembre 1976

    Une invitation à creuser et à boire soi-même à la source : l’origine même des Sources Chrétiennes.

  • SC 227
    SC 227

    Contre Celse, tome V

    septembre 1976

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 222
    SC 222

    Commentaire sur saint Jean, tome III

    décembre 1975

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 162
    SC 162

    Commentaire sur l'Évangile selon Matthieu, tome I

    décembre 1970

    Le plus lu des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 157
    SC 157

    Commentaire sur saint Jean, tome II

    janvier 1970

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 150
    SC 150

    Contre Celse, tome IV

    décembre 1969

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 148
    SC 148

    Remerciements à Origène

    décembre 1969

    Pédagogie et goût de la recherche : l'hommage d'un disciple à son maître, en 238.

  • SC 147
    SC 147

    Contre Celse, tome III

    décembre 1969

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 136
    SC 136

    Contre Celse, tome II

    décembre 1968

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 132
    SC 132

    Contre Celse, tome I

    décembre 1967

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 37 bis
    Sc 37bis

    Homélies sur le Cantique des cantiques

    décembre 1966

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

  • SC 87
    SC 87

    Homélies sur saint Luc

    décembre 1962

    « Dieu parle aujourd’hui encore dans notre assemblée » : plus que des sermons, la mise en présence du Christ.

  • SC 71
    SC 71

    Homélies sur Josué

    décembre 1960

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 67
    SC 67

    Entretien avec Héraclide

    décembre 1960

    Le Dieu chrétien est-il un, ou plusieurs ? En Arabie, vers 240, le débat est lancé.

  • SC 29

    Homélies sur les Nombres

    décembre 1951

  • SC 16

    Homélies sur l'Exode

    juillet 1947

  • Origène, Exégèse spirituelle. V (couverture)

    Exégèse spirituelle V

    décembre 2003

  • Origène, Exégèse spirituelle IV (couverture)

    Exégèse spirituelle IV

    mars 2003

  • Origène, Exégèse spirituelle III (couverture)

    Exégèse spirituelle III

    mai 2001

  • Origène, Exégèse spirituelle II (couverture)

    Exégèse spirituelle II

    septembre 2000

  • Origène, Les Ecritures, océan de mystères I (couverture)

    Les Écritures, océan de mystères

    juin 1998