• SC 328

    Origène

    Homélies sur Samuel

    mai 1986

    Édition critique, introduction, traduction et notes par Pierre et Marie-Thérèse Nautin.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National des Lettres.
    ISBN : 9782204025874
    239 pages
    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

    Présentation

    Ce volume achève la nouvelle édition critique des homélies d'Origène conservées en grec. Il fait suite aux Homélies sur Jérémie publiées dans les volumes 232 et 238 des Sources Chrétiennes. Les Homélies sur Samuel ont été données à Jérusalem en 240. Celle que nous avons en langue originale traite d'un épisode biblique qui a toujours intrigué les juifs et les chrétiens : le roi Saül va consulter une nécromancienne et celle-ci fait apparaître devant lui le prophète Samuel pour lui annoncer l'avenir. Comment se fait-il qu'un prophète obéisse à une magicienne ? Est-ce bien Samuel lui-même qui est apparu ou un démon déguisé en Samuel ? Ces questions en soulevaient une autre plus fondamentale : où vont les âmes des justes après la mort ? Il était de tradition chez les chrétiens de penser qu'elles allaient comme les autres dans un lieu souterrain et qu'elles ne monteraient au Ciel qu'après le jugement dernier. Origène soutient ici que, depuis la résurrection du Christ, elles vont tout de suite dans un Paradis céleste. Nous assistons en l'écoutant à une évolution importante dans la représentation chrétienne de l'Au-delà. Une autre homélie du même groupe, transmise en version latine, commente le célèbre Cantique d'Anne qui a servi de modèle au Magnificat de Marie. Elle est traduite et étudiée par Marie-Thérèse Nautin († 1985), qui a apporté à cette ultime collaboration, la plus étroite de toutes, autant d'intelligence que de cœur.

    Le mot des Sources Chrétiennes

    L'intérêt particulier des Homélies sur Samuel, qu'ont éditées ensemble M. Pierre Nautin et son épouse Marie-Thérèse Nautin, est, d'une part, de nous offrir une des rares pièces de la prédication origénienne qui nous aient été conservées en grec, d'autre part, de montrer comment se posaient à la conscience chrétienne du IIIe siècle les problèmes concernant les fins dernières de l'homme.

    Dominique Bertrand

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    In I Samuelem homiliae

    Ce volume contient une homélie complète en grec d’Origène sur 1 Samuel, qui s’interroge sur l’épisode de la nécromancienne d’En-Dor qui fait parler Samuel mort (1 R 28). Avec les deux homélies sur Jérémie (SC 232 et 238) et les homélies récemment retrouvées sur les psaumes, c’est le seul exemplaire de prédication d’Origène conservé en grec. Dans cette homélie prêchée peut-être vers 240 lors d’un séjour à Jérusalem en présence de l’évêque Alexandre, Origène parle du sort des morts dans l’au-delà et essaie de montrer à partir du texte biblique que depuis le Christ, les justes ont déjà une vie dans l’au-delà sans attendre la résurrection finale. Le texte complet, en compagnie d’un texte d’Eustathe d’Antioche sur le même sujet, qui fournit lui-même quelques citations de l’homélie d’Origène, et d’un autre de Grégoire de Nysse, se trouve dans un unique manuscrit du Xe siècle qui a engendré quelques copies plus récentes ; il existe aussi des extraits du texte dans un papyrus de Toura.

    Le volume, outre des fragments grecs (tirés des chaînes) de trois autres homélies origéniennes sur 1 Samuel, fait précéder cet ensemble d’une autre homélie sur le même livre, en latin cette fois, dans une traduction de Rufin (comme le démontre l’introduction) : l’homélie sur le cantique d’Anne en 1 R 2, dont les plus anciens manuscrits latins remontent au IXe siècle.

     

    L’homélie sur la nécromancienne, après avoir souligné l’enjeu important du sujet : d’une part notre sort après la mort, d’autre part le pouvoir éventuel d’un démon sur un prophète ou sur les morts en général, commence par établir la réalité de l’apparition de Samuel, que la nécromancienne fait « remonter » du séjour des morts, et par réfuter la thèse de ceux qui nient la réalité du récit sous prétexte que Samuel, un grand prophète, ne peut être en enfer d’où il est censé « remonter ». Le récit biblique atteste sans conteste que l’apparition a bien eu lieu. Convenance théologique : si le Christ lui-même est descendu en enfer (comme l’atteste Ps 15, 10 mis dans sa bouche), a fortiori un prophète peut s’y trouver pour l’y annoncer, comme aussi Jean-Baptiste lui-même. Ainsi Samuel y fut, et n’y a pas perdu son charisme prophétique. Mais tous demeuraient en enfer, seul Jésus peut faire passer à travers l’épée de feu pour nous en tirer si nous sommes avec lui : « Nous ne pouvons pas, si nous avons bien vécu, partir mal. »

    L’homélie sur le cantique d’Anne commence par un préambule : nous portons des fruits divers, puis aborde la lecture du début de 1 R. Un seul homme (1, 1) désigne un homme unifié, non plus divisé par le péché. Sens moral des deux épouses d’Elcana, « conversion » et « grâce ». Les fils de Phenana et les fils d’Anne. La mort d’Héli tombé en arrière ; ses fils. Le sevrage de Samuel. Le cantique d’Anne (1 R 2, 1-6 seulement) : exégèse des mots (corne, élévation, etc.), parallèles bibliques, sens spirituel.

    Extrait(s)

    Hom. 1, 10 (SC 328, p. 133) sur le cantique d’Anne

    Anne dit : Mon âme a exulté dans le Seigneur (1 R 2, 1). Il était nécessaire qu’elle ajoute : dans le Seigneur, car il y a une exultation qui n’est pas dans le Seigneur. Il est dit de même : Réjouissez-vous dans le Seigneur (Ph 4, 4), car on peut se réjouir dans des choses charnelles et non dans le Seigneur. Si je me réjouis de ce que j’ai trouvé un trésor visible, c’est une joie de la chair et elle n’est pas dans le Seigneur. Si je me réjouis de ce que les hommes me louent, peut-être même sans que je le mérite, ce n’est pas là se réjouir dans le Seigneur ; si je me réjouis des choses périssables et caduques, rien de tout cela ne produit une joie digne d’éloges. Si au contraire je me réjouis d’avoir été jugé digne de souffrir l’injustice pour le nom du Seigneur, cette joie est dans le Seigneur parce qu’il a dit à ce propos : Réjouissez-vous et exultez, car votre récompense est grande dans les cieux (Mt 5, 12).

    Errata

    Page

    Localisation

    Texte concerné

    Correction

    Remarques

    46

    l. 1

    - homélie

    - homélies

     

    72

    l. 10

    Héli

    Elcana

     

    144

    § 15 l. 28-29

    Et ils n’ont pas corrigé leurs mauvaises excuses

    Les mauvaises excuses ne leur ont pas permis de se réformer

     

    147

    § 15 l. 7

    ils ne corrigent pas leurs mauvaises excuses

    car les excuses ne nous corrigent pas

     

Du même auteur

  • SC 555
    SC 555

    Commentaire sur l'Épître aux Romains, tome IV, livres IX-X

    octobre 2012

    Sur une crète périlleuse, Origène chemine avec saint Paul entre liberté et grâce, foi et œuvres.

  • SC 543
    SC 543

    Commentaire sur l'Épître aux Romains, Tome III, livres VI-VIII

    août 2011

    Sur une crète périlleuse, Origène chemine avec saint Paul entre liberté et grâce, foi et œuvres.

  • SC 539
    SC 539

    Commentaire sur l'Épître aux Romains. Tome II, livres III-V

    septembre 2010

    Sur une crète périlleuse, Origène chemine avec saint Paul entre liberté et grâce, foi et œuvres.

  • SC 532
    SC 532

    Commentaire sur l'Épître aux Romains. Tome I, livres I-II

    novembre 2009

    Sur une crète périlleuse, Origène chemine avec saint Paul entre liberté et grâce, foi et œuvres.

  • SC 461
    SC 461

    Homélies sur les Nombres, III

    avril 2001

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 442
    SC 442

    Homélies sur les Nombres, II

    mai 1999

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 120 bis
    SC 120

    Commentaire sur saint Jean, tome I

    octobre 1996

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 415
    SC 415

    Homélies sur les Nombres (I-X), tome I

    avril 1996

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 411
    SC 411

    Homélies sur les Psaumes 36 à 38

    novembre 1995

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 389
    SC 389

    Homélies sur les Juges

    avril 1993

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 385
    SC 385

    Commentaire sur saint Jean, tome V

    octobre 1992

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 376
    SC 376

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome II

    mars 1992

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

  • SC 375
    SC 375

    Commentaire sur le Cantique des Cantiques, tome I

    novembre 1991

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

  • SC 352
    SC 352

    Homélies sur Ézéchiel

    mai 1989

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 321
    SC 321

    Homélies sur l'Exode

    octobre 1985

    L’itinéraire spirituel des croyants, par le maître alexandrin de l’exégèse.

  • SC 312
    SC 312

    Traité des principes, tome V

    mai 1984

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 302
    SC 302

    Philocalie 1-20 Sur les Écritures

    juin 1983

    Comment interpréter la Bible ? Un best of de l'œuvre controversée de l'Alexandrin.

  • SC 290
    SC 290

    Commentaire sur saint Jean, tome IV

    mars 1982

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 286
    SC 286

    Homélies sur le Lévitique, tome I

    novembre 1981

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 287
    SC 287

    Homélies sur le Lévitique, tome II

    janvier 1981

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 269
    SC 269

    Traité des principes, tome IV

    mars 1980

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 268
    SC 268

    Traité des principes, tome III

    mars 1980

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 253
    SC 253

    Traité des principes, tome II

    décembre 1978

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 252
    SC 252

    Traité des principes, tome I. Livres I et II

    décembre 1978

    La foi jusqu'à la spéculation ? Le plus ardu et le plus passionnant des ouvrages de l'Alexandrin.

  • SC 238
    SC 238

    Homélies sur Jérémie, tome II

    décembre 1977

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 232
    SC 232

    Homélies sur Jérémie, tome I

    décembre 1976

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 226
    SC 226

    Philocalie 21-27 (Sur le libre arbitre)

    décembre 1976

    Le problème du mal et le libre arbitre : un best of de l'œuvre controversée de l'Alexandrin.

  • SC 7 bis
    SC 7 bis

    Homélies sur la Genèse

    décembre 1976

    Une invitation à creuser et à boire soi-même à la source : l’origine même des Sources Chrétiennes.

  • SC 227
    SC 227

    Contre Celse, tome V

    septembre 1976

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 222
    SC 222

    Commentaire sur saint Jean, tome III

    décembre 1975

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 162
    SC 162

    Commentaire sur l'Évangile selon Matthieu, tome I

    décembre 1970

    Le plus lu des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 157
    SC 157

    Commentaire sur saint Jean, tome II

    janvier 1970

    Le plus divin des Évangiles, commenté par le génial Origène dans les années 230.

  • SC 150
    SC 150

    Contre Celse, tome IV

    décembre 1969

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 148
    SC 148

    Remerciements à Origène

    décembre 1969

    Pédagogie et goût de la recherche : l'hommage d'un disciple à son maître, en 238.

  • SC 147
    SC 147

    Contre Celse, tome III

    décembre 1969

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 136
    SC 136

    Contre Celse, tome II

    décembre 1968

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 132
    SC 132

    Contre Celse, tome I

    décembre 1967

    Un philosophe païen défie le christianisme ? La réponse d'Origène au milieu du 3e siècle.

  • SC 37 bis
    Sc 37bis

    Homélies sur le Cantique des cantiques

    décembre 1966

    La fine pointe de l'enseignement spirituel et exégétique du génial Origène, dans les années 240.

  • SC 87
    SC 87

    Homélies sur saint Luc

    décembre 1962

    « Dieu parle aujourd’hui encore dans notre assemblée » : plus que des sermons, la mise en présence du Christ.

  • SC 71
    SC 71

    Homélies sur Josué

    décembre 1960

    L'Ancien Testament devient « nouveau » lorsqu'on entend prêcher l'Alexandrin !

  • SC 67
    SC 67

    Entretien avec Héraclide

    décembre 1960

    Le Dieu chrétien est-il un, ou plusieurs ? En Arabie, vers 240, le débat est lancé.

  • SC 29

    Homélies sur les Nombres

    décembre 1951

  • SC 16

    Homélies sur l'Exode

    juillet 1947

  • Origène, Exégèse spirituelle. V (couverture)

    Exégèse spirituelle V

    décembre 2003

  • Origène, Exégèse spirituelle IV (couverture)

    Exégèse spirituelle IV

    mars 2003

  • Origène, Exégèse spirituelle III (couverture)

    Exégèse spirituelle III

    mai 2001

  • Origène, Exégèse spirituelle II (couverture)

    Exégèse spirituelle II

    septembre 2000

  • Origène, Les Ecritures, océan de mystères I (couverture)

    Les Écritures, océan de mystères

    juin 1998