• SC 310

    Tertullien

    De la patience

    février 1984

    Introduction, texte critique, traduction et commentaire par Jean-Claude Fredouille.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique.
    ISBN : 9782204021760
    309 pages
    Indisponible chez notre éditeur
    La patience, un trait proprement divin : la réflexion du grand théologien carthaginois.

    Présentation

    Premier traité consacré par un auteur chrétien à une vertu, le De patientia a été composé vers 200. Considérée avant tout aujourd’hui comme un trait de caractère, la patience était, pour la pensée antique, qui ne dissociait pas morale et psychologie, une composante de la Vertu, c’est-à-dire du seul bien véritable que le Sage devait posséder. C’est dans cette perspective qu’il faut lire et comprendre le De patientia de Tertullien.
    On lira dans l’Introduction les raisons qui ont pu conduire le premier Père de l’Église d’Occident à arrêter son choix sur cette vertu en particulier, que ses prédécesseurs n’ignoraient certes pas, mais qu’ils ne considéraient pas non plus comme la vertu chrétienne par excellence : cela constitue la seconde nouveauté de l’ouvrage.
    Pour l’essentiel, le traité justifie et décrit une attitude proprement chrétienne qui ne renie pas pour autant les valeurs de la sagesse stoïcienne. À cet égard, le De patientia est sans doute l’ouvrage de Tertullien le plus révélateur de la rencontre de l’Antiquité païenne et de la religion « nouvelle » : il opère ainsi la transition entre la tradition morale païenne et la spiritualité chrétienne naissante.

    Professeur de langue et littérature latines à l’Université Paris-­Sorbonne, Jean-Claude Fredouille est l’auteur de plusieurs études sur l’histoire des idées et la littérature tardive.

     

    Le mot du directeur de Collection

    Avec le De patientia se poursuit l'édition dans Sources Chrétiennes de l'ensemble des œuvres de Tertullien. M. Jean-Claude Fredouille, professeur à l'Université Lyon III, qui a déjà édité le Contre les Valentiniens (SC 280-281), nous introduit ici à quelque chose de bien différent, moins par le style – Tertullien écrit toujours la langue difficile que l'on sait – que par l'objet : non plus la polémique antignostique et les difficultés de l'interprétation historique, mais la réflexion morale fondamentale. Il y a là une sorte de « première » dans la littérature chrétienne.

    (C. Mondésert, 1984)

Volumes SC connexes

  • SC 291
  • SC 204
    • SC 204
      Institutions divines, Livre V, tome I
      décembre 1973
      Une grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.
  • SC 205
    • SC 205
      Institutions divines, Livre V, tome II
      décembre 1973
      Une grande apologie du christianisme, par le « Cicéron chrétien » au début du 4e siècle.

Du même auteur

  • SC 601
    • SC 601
      De l'âme
      novembre 2019
      L'âme, les rêves, le sexe, l'embryon, la mort : Tertullien lance le débat chez les chrétiens (vers 210).
  • SC 513
    • SC 513
      Le Manteau
      septembre 2007
      Pourquoi porter le manteau du philosophe plutôt que la toge romaine ? Un signe personnel très fort pour le Carthaginois.
  • SC 483
    • SC 483
      Contre Marcion, tome V
      juillet 2004
      Un Dieu méchant, dans l'Ancien Testament, opposé à un Dieu bon révélé par Jésus ? Réfutation en règle par le pugnace Carthaginois.
  • SC 456
    • SC 456
      Contre Marcion, tome IV
      février 2001
      Un Dieu méchant, dans l'Ancien Testament, opposé à un Dieu bon révélé par Jésus ? Réfutation en règle par le pugnace Carthaginois.
  • SC 439
    • SC 439
      Contre Hermogène
      mars 1999
      La matière est-elle éternelle ? Et d'où vient le mal ? Tertullien tord le cou aux idées fausses.
  • SC 424
    • SC 424
      Le Voile des vierges
      septembre 1997
      Voilées, les femmes chrétiennes, pendant la liturgie ? Le Carthaginois devenu schismatique expose son avis.
  • SC 399
    • SC 399
      Contre Marcion, tome III
      juin 1994
      Un Dieu méchant, dans l'Ancien Testament, opposé à un Dieu bon révélé par Jésus ? Réfutation en règle par le pugnace Carthaginois.
  • SC 395
    • SC 395
      La Pudicité, tome II
      décembre 1993
      L'Église peut-elle remettre les péchés ? Le Carthaginois, devenu schismatique, en doute.
  • SC 394
    • SC 394
      La Pudicité, tome I
      décembre 1993
      L'Église peut-elle remettre les péchés ? Le Carthaginois, devenu schismatique, en doute.
  • SC 368
    • SC 368
      Contre Marcion, tome II
      mars 1991
      Un Dieu méchant, dans l'Ancien Testament, opposé à un Dieu bon révélé par Jésus ? Réfutation en règle par le pugnace Carthaginois.
  • SC 365
    • SC 365
      Contre Marcion, tome I
      décembre 1990
      Un Dieu méchant, dans l'Ancien Testament, opposé à un Dieu bon révélé par Jésus ? Réfutation en règle par le pugnace Carthaginois.
  • SC 343
    • SC 343
      Le Mariage unique
      juin 1988
      Doit-on ou peut-on se remarier ? Le Carthaginois répond, selon la mentalité de son temps.
  • SC 332
    • SC 332
      Les Spectacles
      octobre 1986
      Violence, pornographie, inepties : pour le Carthaginois, les spectacles sont incompatibles avec la vie chrétienne.
  • SC 319
    • SC 319
      Exhortation à la chasteté
      juin 1985
      Chasteté et continence : dans un débat pastoral incessant, la position rigoriste du Carthaginois.
  • SC 316
    • SC 316
      La Pénitence
      novembre 1984
      Quelle pénitence, avant et après le baptême ? L'éclairage du théologien carthaginois.
  • SC 281
    • SC 281
      Contre les Valentiniens, tome II
      janvier 1981
      Des révélations secrètes sur Dieu ? Exposé et réfutation de la « gnose » par le pugnace Carthaginois.
  • SC 280
    • SC 280
      Contre les Valentiniens, tome I
      janvier 1981
      Des révélations secrètes sur Dieu ? Exposé et réfutation de la « gnose » par le pugnace Carthaginois.
  • SC 273
    • SC 273
      À son épouse
      janvier 1980
      « Deux en une seule chair » : la lettre d’un chrétien d’Afrique à sa femme, et un idéal du mariage.
  • SC 217
    • SC 216
      La Chair du Christ, tome II
      septembre 1976
      Pas vraiment incarné, le Christ ? Magistrale réponse du théologien carthaginois.
  • SC 216
    • SC 216
      La Chair du Christ, tome I
      décembre 1975
      Pas vraiment incarné, le Christ ? Magistrale réponse du théologien carthaginois.
  • SC 173
    • SC 173
      La Toilette des femmes
      décembre 1971
      La coquetterie a-t-elle sa place dans l'Église ? Une harangue du Carthaginois.
  • SC 46
    • SC 46
      Traité de la prescription contre les hérétiques
      juin 1957
      Qui a le droit de citer les Écritures ? L'avis du premier théologien latin.
  • SC 35
    • SC 35
      Traité du baptême
      décembre 1952
      Pas nécessaire, le baptême ? Magistrale réponse du théologien carthaginois.
    • Tertullien, Le baptême (couverture)
      Le baptême, le premier traité chrétien
      septembre 1976