• SC 108

    Clément d'Alexandrie

    Le Pédagogue. Livre II

    décembre 1965

    Texte grec repris de l’édition de Otto Staehlin (1905) avec corrections. — Traduction de Claude Mondésert. — Notes de Henri-Irénée Marrou.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique.
    ISBN : 9782204036979
    245 pages
    Une vie nouvelle selon le Christ, à la fois Enfant-modèle et Pédagogue divin, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

    Présentation

    Le vaste traité de vie chrétienne que, d’une façon très consciente, Clément d’Alexandrie a voulu intituler Le Pédagogue est divisé en trois livres. Le premier jette les fondements. En fait, il n’y en a qu’un : le Logos dans notre chair, Jésus, qui seul peut guérir l’homme de son inhumanité et lui apprendre à honorer jusqu’au bout sa dignité et sa noblesse. Sous sa direction, l’existence chrétienne accomplit pleinement la morale que les sages de la Grèce avaient enseignée.
    Les livres II et III, se coulant sans raideur dans ce que pouvait être la journée d’un habitant d’une grande ville hellénistique, exposent tous les aspects d’une conduite juste, saine, belle, évangélique. La table et le lit sont particulièrement l’objet du livre II. Clément écrit avec verdeur, et non sans grâce. Clément est exigeant, mais sans rien d’étriqué. Un souffle de jeunesse et d’humanisme conquérant soulève cette diatribe familière qui, à propos de tous les détails de la vie, reste une hymne au Pédagogue.

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    Livre II : pédagogie pratique, à partir de l’écriture, pour dire ce que doit être la vie d’un chrétien. Comment se nourrir ? Sans recherche et sans excès. La nourriture n’est pas un but. Ne pas oublier ce qu’est une « agape » : un festin spirituel dans la charité. Effets de la gourmandise. La modération. Ce que disent de la nourriture la Bible et Platon. Comment boire ? L’eau, le vin, l’eucharistie. Modération nécessaire dans la boisson : pas d’alcool aux jeunes, seulement le soir pour les adultes. Mieux vaut dans les banquets convoquer la raison que l’ivresse. Effets néfastes de l’ivresse. Textes bibliques. Les femmes doivent être plus vigilantes encore que les hommes. Quel mobilier et quelle vaisselle posséder ? Des choses simples et utiles, sans luxe. Faut-il participer à des banquets ? Oui, mais sans les plaisirs et les excès qui mènent à la débauche, et en bénissant Dieu. Ne pas chercher à rire et à faire rire : le sourire est plus harmonieux. Bannir l’obscénité. Pas de raillerie, pas de promiscuité entre hommes et femmes à table, surveiller ce qu’on dit, proscrire tout laisser-aller. Du bon usage des parfums ; la bonne odeur du Christ. Du bon usage (ou non-usage) des couronnes ; la couronne du Christ. User du sommeil sans luxe, en étant toujours prêt à s’éveiller, sans être alourdi par la nourriture. La sexualité est ordonnée à la procréation, elle doit être conforme à la nature – ni pédérastie ni homosexualité –. Lubricité de certains animaux (hyène, lièvre). Accord de Moïse et de Platon. L’activité sexuelle en général n’est pas à recommander, mais elle est acceptable, cadrée dans le mariage et réservée à certains moments, en vue de la procréation. Textes bibliques. Se préparer à la vie éternelle sans sexualité. Conseils évangéliques sur la manière de s’habiller, sur le maquillage et l’ornementation, les tissus. Encore des textes bibliques. Exemples de Jean-Baptiste et des prophètes. Modestie pour les femmes. Les chaussures : viser le pratique sans frivolité. Les bijoux : vraie et fausse beauté. Textes grecs et bibliques critiquant les parures.

    Extrait(s)

    Péd. II, 81, 4 – 82, 2 (SC 108, p. 163)

    « Il ne faut pas dormir toute la nuit » (Homère) quand on a en soi le Logos veilleur ; il faut se réveiller pendant la nuit, surtout à l’époque où les jours décroissent ; l’un doit s’adonner à l’étude, l’autre se mettre à ses occupations professionnelles, les femmes au travail de la laine, et tous, pour ainsi dire, nous devons lutter contre le sommeil, en nous habituant doucement, peu à peu, à prendre une part plus longue de vie grâce à l’éveil ; le sommeil, en effet, comme un percepteur, nous enlève la moitié du temps de notre vie. (…) Surtout, il faut savoir que ce n’est pas l’âme qui réclame le sommeil – elle est toujours en mouvement – mais le corps, qui se transporte de relais en relais, est laissé à lui-même, quand précisément l’âme n’agit plus par le corps, mais exerce une activité spirituelle par elle-même. Aussi, à bien raisonner, les vrais rêves sont des pensées de l’âme sobre, non tiraillée à ce moment-là pour partager les impressions du corps, mais se suggérant elle-même à elle-même ce qu’il y a de plus grand ; c’est périr, pour l’âme, que d’être sans mouvement !

Du même auteur

  • SC 608
    couverture SC608

    Les Stromates

    août 2020

    Le mariage comme voie de sainteté : un enjeu déjà vers l'an 200.

  • SC 537
    SC 537

    Quel riche sera sauvé ?

    avril 2011

    Oui, il y a un bon usage des richesses ! L'enseignement d'un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 278
    SC 278

    Les Stromates. Stromate V, tome I

    septembre 2006

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 463
    SC 463

    Les Stromates. Stromate IV

    septembre 2001

    Le martyre, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 446
    SC 446

    Les Stromates. Stromate VI

    octobre 1999

    Le « larcin des Grecs », ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 428
    SC 428

    Les Stromates. Stromate VII

    novembre 1997

    Le portrait du vrai gnostique, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 279
    SC 279

    Les Stromates. Stromate V, tome II

    février 1981

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 158
    SC 158

    Le Pédagogue. Livre III

    décembre 1970

    Une vie nouvelle selon le Christ, à la fois Enfant-modèle et Pédagogue divin, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 70
    SC 70

    Le Pédagogue. Livre I

    décembre 1960

    Une vie nouvelle selon le Christ, à la fois Enfant-modèle et Pédagogue divin, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 38
    SC 38

    Les Stromates. Stromate II

    décembre 1954

    La foi et le vrai gnostique, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 30
    SC 30

    Les Stromates. Stromate I

    décembre 1951

    La philosophie et la Révélation, ou les prémices de l'ouvrage ultime de Clément sur le Maître divin, au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 2 bis
    SC 2bis

    Le Protreptique

    décembre 1949

    Mieux que celui d'Orphée, le chant du Christ appelant à la conversion, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.

  • SC 23
    SC 23

    Extraits de Théodote

    décembre 1948

    Une source essentielle sur la gnose, par un maître alexandrin au tournant des 2e et 3e siècles.