• SC 102

    Quodvultdeus

    Livre des promesses et des prédictions de Dieu, tome II

    décembre 1964

    Introduction, texte latin, traduction et notes par René Braun.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique.
    Le prix est pour les 2 vol. 101 et 102, non vendus séparément.
    ISBN : 9782204036191
    363 pages
    153 chapitres et autant de poissons miraculeux pêchés dans la Bible, par un Africain du 5e siècle.

    Présentation

    Le Liber promissionum et praedictorum Dei est un traité très représentatif des tendances de l’exégèse occidentale au Ve siècle. Suivant la tradition de l’exégèse allégorique ou spirituelle, l’auteur présente un recueil de testimonia scripturaires concernant les promesses et prophéties de Dieu, de l’origine jusqu’à la fin du temps.

    Professeur honoraire de langue et de littérature latines à Nice, René Braun a consacré l’essentiel de sa recherche à la patristique africaine, et notamment à Tertullien.

    Œuvre(s) contenue(s) dans ce volume

    Le présent volume comporte la fin de la partie II (Sub Lege), la partie III (Sub gratia), et deux prolongements consacrés à l’eschatologie. La partie II montre comment certains passages vétéro-testamentaires sont accomplis par un épisode de la vie du Christ, par une étape du développement de son Église ou par un aspect de la vie chrétienne, à moins qu’ils n’annoncent le jugement à venir. En revanche, la partie III recense, à partir d’un moment de la vie du Christ, différentes annonces tirées du Premier Testament ainsi que des Oracles sibyllins : que Jésus ait été placé dans une crèche (Promesse accomplie III, 5) accomplit par exemple Is 1, 3 et Ha 3, 2, mais aussi l’Oracle VIII, 223. Le premier prolongement, sur le « demi-temps » (une expression empruntée à Dn 7, 25. 12, 7 ou à Ap 12, 14), est dominé par la figure de l’Antichrist ; il retrace les efforts démoniaques contre les saints et les derniers combats avant la Parousie. Le second prolongement, plus cours, sur la « gloire des élus », évoque le bonheur des élus et le retour final de l’humanité sauvée dans le sein de Dieu.

    Extrait(s)

    (Sub lege, XXXI, 66, p. 445-447)

    Comme ce même Élisée parcourait diverses régions pour annoncer la parole de Dieu, une femme Sunamite lui donna l’hospitalité (cf. II Rois 4, 8). En récompense, il lui ôta sa stérilité et lui obtint un fils du Seigneur. Elle mit au monde cet enfant qu’elle nourrit. Devenu grand, un jour qu’il allait aux champs avec son père, il fut frappé d’insolation et, revenu fiévreux chez lui, il rendit l’âme dans le sein de sa mère. La femme, aussitôt, court trouver l’homme de Dieu au Carmel ; elle se roule à ses pieds et lui annonce la mort du fils qu’elle avait eu grâce à lui. Le prophète s’étonne que le Seigneur lui eût caché cet événement, et cela pour que le prophète fût complètement la figure de notre Seigneur Jésus qui, sachant toutes choses, fait pourtant semblant d’en ignorer quelques unes : comme dans cette question à propos de Lazare : « Où l’avez-vous mis ? ».

Du même auteur

  • SC 101
    • SC 101
      Livre des promesses et des prédictions de Dieu, tome I
      décembre 1964
      153 chapitres et autant de poissons miraculeux pêchés dans la Bible, par un Africain du 5e siècle.